Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Russie : après la Centrafrique, un accord débute avec le Congo
Russie : après la Centrafrique, un accord débute avec le Congo

Lu pour vous

 

https://lanouvelletribune.info/ 13 juin 2021 Par Charly Hessoun

Depuis quelques années, la Russie a entamé son retour en Afrique au grand dam des français qui y voient là un nouveau rival. Après l’implantation bien remarquée des chinois, c’est au tour des russes de faire véritablement leur retour depuis la guerre froide. Moins riche que les chinois, les russes ont choisi la porte des coopérations militaires dans des pays où, l’expérience dite française n’a pas permis de résoudre les nombreux problèmes de sécurité.

Il y a peu de temps, LNT vous informait d’un accord entre le Togo et la Russie. Du côté du Mali, les populations appellent de plus en plus à une coopération militaire avec la Russie jugée plus efficace que les français. Mais ce n’est visiblement pas tout. D’après des informations relayées par des sites officiels russes, Moscou a également une entente avec le Congo de Sassou Nguesso. Les premiers contacts ont eu lieu lors du premier sommet Russie – Afrique qui a eu lieu à Sotchi.

Il ne faut cependant pas être naïf, la Russie a de gros intérêts possibles en Afrique. Notamment sur le plan d’accès aux ressources naturelles et aux matières premières, mais également sur d’autres plans politiques pour accroître son influence dans le monde. De son côté, les dirigeants africains peuvent compter sur un pays qui ne se mêle pas de la politique intérieure et ne leur donne aucun ordre, mais aussi un pays enclin à vendre du matériel militaire sans s’embarrasser de considérations sociales.

Un accord datant de 2019

D’après plusieurs sources militaires, un accord avait été signé en 2019 entre le Congo (Brazzaville) et la Russie. Des experts militaires russes devront donc se rendre dans le pays pour former les forces spéciales à l’utilisation des équipements militaires russes dont des blindés. Un autre accord est intervenu lors du sommet de Sotchi et autorise les navires et avions militaires russes à entrer dans les ports et dans l’espace aérien congolais. Une entrée de la Russie dans cet autre pays africain qui ne devrait pas plaire à l’ami français.

L’information a été confirmée par l’agence russe Interfax qui précise : « Selon le document, la Russie et le Congo échangeront des informations sur les questions de défense, développeront des relations dans le domaine de l’entraînement conjoint des troupes, échangeront des expériences dans le domaine du maintien de la paix et interagiront dans les activités de lutte contre le terrorisme et la piraterie. En mai 2019, la Russie et le Congo ont accepté d’envoyer des spécialistes militaires russes dans ce pays. Le vice-ministre de la Défense de la Fédération de Russie Alexander Fomin a déclaré qu’il existe un grand nombre d’équipements militaires et spéciaux de fabrication soviétique au Congo qui ont besoin d’être réparés.»

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Identifier les victimes de traite de personnes pour mieux les protéger et mieux les accompagner au retour à une vie normale. C'est le défi que s'es » ...la suite
Quelques 450 soldats gabonais doivent quitter la Centrafrique et la Minusca suite à des accusations d'exploitation sexuelle et d'actes sexuels sur mi » ...la suite
Selon les informations recueillies auprès de nos sources, tout a commencé par un accident qui a tué un Centrafricain. Les nombreux Centrafricain » ...la suite
Un projet d’interconnexion électrique est en cours entre les villes des deux pays, selon l’ambassadeur de la RDC en République centrafricaine Es » ...la suite
Nigérians, Tchadiens, Congolais et Centrafricains vivent dans des conditions difficiles et sont en grande majorité abandonnés à leur sort. Brya » ...la suite
Les accusations de crimes et délits sexuels contre les casques bleus sont récurrentes dans le pays, mais aucune condamnation n’a été prononcée » ...la suite
Depuis la disparition brutale du président Idriss Deby Itno et la mise en place d’un Conseil militaire de transition (CMT) dirigé par son fils, le » ...la suite
Depuis la condamnation en 2016 de l’ex-président tchadien Hissène Habré, l’Union africaine est chargée de mettre en place le fonds fiduciaire » ...la suite
Excellence Monsieur LOURENCO, Président de la République d’Angola, Président en Exercice de la Conférence Internationale des Grands Lacs, Cher F » ...la suite
Le 3ème sommet extraordinaire de la CIRGL (Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs) sur la situation politique et sécuritaire en R » ...la suite