Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique: le président Touadéra installe le comité d'organisation du futur dialogue national
Centrafrique: le président Touadéra installe le comité d'organisation du futur dialogue national

 

https://www.rfi.fr/ 01/09/2021 - 14:46

C’est une première étape qui a pris du temps. Des consultations nationales ont été menées en amont, mais la composition de ce comité n'a pas fait l'unanimité.

La répartition annoncée des places dans le comité et la tutelle du chef de l'État avait créé la grogne, puis la première liste de noms rendue publique avait de nouveau généré une levée de boucliers. De nouvelles discussions ont permis d'aboutir à une liste finale qui permet aujourd'hui d'installer officiellement le comité.

Une trentaine de personnalités composent cette nouvelle entité : des représentants des pouvoirs publics, des partis politiques, des confessions religieuses, de la société civile ou encore des experts internationaux. Ce comité devra notamment proposer un chronogramme et un lieu pour ce dialogue national qui doit permettre à tous d'exprimer ses préoccupations.

Encore beaucoup d'interrogations

Néanmoins, il reste encore beaucoup d'inconnues encore sur ce futur dialogue, notamment concernant la participation des groupes armées. La présidence oppose une fin de non recevoir à ceux ayant formés la CPC en décembre dernier et qui ont tenté de renverser le pouvoir en janvier.

Par ailleurs, quid de François Bozizé, l'ex-président qui a pris la tête de la coordination de la rébellion ? Sorti de l'accord de paix, il n'est pas question pour les autorités de le voir autour de la table des discussions. Une participation cependant souhaitée par l'opposition et la plateforme religieuse.

Ce qui se murmure en coulisse aujourd'hui c'est que le processus pourrait avoir lieu en deux temps. D’abord, le dialogue national en Centrafrique entre les forces vives de la nation. Et une seconde étape pourrait être organisée cette fois à l'étranger avec les groupes armés.

 

 

Dialogue Républicain : les membres du comité préparatoire installés par le Président Touadera

 

https://www.radiondekeluka.org/ mercredi 1 septembre 2021 16:09

Les membres du comité d'organisation du dialogue républicain ont été officiellement installés, ce mercredi 1er septembre 2021, par le Président de la République, Faustin Archange Touadera. La cérémonie s’est déroulée à l’Assemblée nationale à Bangui, en présence des autorités centrafricaines et de la communauté internationale.   

L'installation des membres du comité de pilotage du dialogue républicain intervient près de trois mois après le décret du président de la République mettant en place ce comité. L'équipe, divisée en six sous-comités, doit engager des consultations pouvant mener à la tenue effective du dialogue tant attendu par les forces vives de la Nation.

Pour le Chef de l’Etat qui a présidé la cérémonie, l'installation des membres de ce comité, témoigne des avancées vers la tenue du dialogue républicain.

"L'installation des membres du comité d'organisation du dialogue républicain, témoigne de ce que nous avançons sereinement et surement vers ce dialogue voulu par nous tous", a martelé Faustin Archange Touadéra.

Le président de la République a, par ailleurs, insisté sur l’importance de ce pourparlers inter-centrafricain en préparation, gage selon lui, du retour à la stabilité et du développement économique de la République centrafricaine.

 "Je me dois de vous rappeler que j'attache particulièrement du prix à ce dialogue. Le dialogue républicain, dois-je le rappeler, s'inscrit dans ma vision politique de main tendue qui vise à réunir les fils et filles du pays autour d'un même idéal à savoir ; bâtir ensemble la République centrafricaine dans la paix et l'unité nationale. Ne perdons pas de vue que l'objectif recherché demeure la pacification et le développement durable de notre pays", a fait savoir le Chef de l’Etat.

Le comité préparatoire du dialogue républicain est composé de 29 personnes issues des partis politiques de l’opposition, du pouvoir, de la société civile, des confessions religieuses et de la communauté internationale.

Les membres dudit comité mettront en place un bureau qui sera dirigé par un président, désigné par le chef de l’Etat. Ils ont également pour mission, l’élaboration et l’adoption du règlement intérieur du comité selon l’article 7 du décret l'instituant, rendre compte au chef de l’Etat de l’évolution des travaux ensuite définir le calendrier et le programme du dialogue.

Le Président centrafricain a initié le dialogue républicain à la suite des violences qui ont émaillé les élections présidentielle et législatives de décembre 2020. Ces scrutins avaient été boycottés dans certaines régions du pays par une coalition rebelle dénommée Coalition des patriotes pour le changement (CPC). Cette coalition d’anciens groupes armés opérant sur le territoire de la RCA a été montée et dirigée par l’ancien président François Bozizé.

Pour les autorités centrafricaines, le dialogue républicain pourrait être l’issue au problème sécuritaire dont le pays fait face depuis plusieurs années. Cependant, le format proposé n’inclut pas les responsables des groupes armés jugés auteurs des violences et troubles dans le pays.     

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le chef de l'État centrafricain Faustin-Archange Touadéra a affirmé vendredi que "de plus en plus de voix s'élèvent" pour modifier la Constitutio » ...la suite
Le président centrafricain, Faustin-Archange Touadera a proposé un référendum constitutionnel au nom des «aspirations du peuple». En Républi » ...la suite
Le président centrafricain, Faustin Archange Touadéra a ouvert mercredi à Bangui, la capitale du pays, le deuxième séminaire gouvernemental visan » ...la suite
Après son homologue santoméen, le président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra, est l'hôte d'Ali Bongo Ondimba. Ce séjour, qui s’inscrit » ...la suite
Le président centrafricain, Faustin Archanges Touadera arrive ce mercredi à Libreville pour une visite de travail et d’amitié de 48 heures, selon » ...la suite
Plus d'un millier de manifestants ont exigé samedi 6 août à Bangui la tenue d'un référendum pour modifier la Constitution en Centrafrique et perm » ...la suite
Quelques jours après son lancement comme la deuxième monnaie légale de la République Centrafricaine, le Président de la République Pr Faustin Ar » ...la suite
La Constitution en vigueur lui interdit mais un projet de loi visant à réformer celle-ci est en cours d’examen à l’Assemblée nationale. Dan » ...la suite
Ce 28 juillet 2022, à l’occasion de la visite du président Macron en Afrique de l’ouest(1), le président de la Guinée Bissau, Mokhtar Sissoco » ...la suite
En Centrafrique, le pouvoir veut modifier la constitution pour faire sauter le verrou qui limite à deux le nombre de mandats présidentiels. Les i » ...la suite