Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Arrestation au Cameroun de Hamadou Bouba, capitaine du groupe rebelle centrafricain 3R
Arrestation au Cameroun de Hamadou Bouba, capitaine du groupe rebelle centrafricain 3R

Lu pour vous

 

https://www.stopblablacam.com/ Paru le mercredi, 08 septembre 2021 10:47

Hamadou Bouba, capitaine du groupe rebelle centrafricain Retour, Réclamation et Réhabilitation (3R), vient d’être arrêté au Cameroun, rapporte le quotidien à capitaux publics Cameroon tribune. Il a été interpellé le 1er septembre à Ngaoundéré, capitale régionale de l’Adamaoua, avec trois autres membres du 3R. Selon le média public, les quatre hommes sont accusés d’« infraction internationale, tentative de trouble à l’ordre public, faux en écriture publique et authentique, immigration clandestine avec complicité». Ils doivent comparaître devant le tribunal militaire pour répondre de ces accusations.

Hamadou Bouba a été arrêté suite à un renseignement fiable, alors qu’il projetait d’organiser des kidnappings dans la ville. Une descente menée par le bureau de la lutte contre la grande criminalité de la légion de gendarmerie de l’Adamaoua dans un domicile au quartier Bali, dans le centre-ville, a permis de mettre la main sur ce chef rebelle centrafricain, ainsi que sur son complice, Mamadou Abdoul Aziz, de nationalité camerounaise. L’enquête ouverte suite à cette opération et l’exploitation des suspects a abouti à l’interpellation de trois autres membres du groupe rebelle et d’un complice camerounais.

Lors de la perquisition, les gendarmes sont tombés sur de faux documents, de registres d’actes de naissance vierges, des cachets de plusieurs autorités camerounaises et de faux diplômes. Les éléments des forces de l’ordre ont également mis la main sur des photos des suspects posant en tenue de combat avec leurs camarades. Le mouvement rebelle 3R est l’un des plus puissants groupes armés en République centrafricaine (RCA), accusé de multiples exactions. Son leader, Sidiki Abass, est décédé le 25 mars dernier suite à des blessures par balles. Ce groupe a signé l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en RCA le 6 février 2019 « mais a commis des actes contraires à l’Accord et reste une menace pour la paix, la stabilité et la sécurité » dans le pays, selon le Comité du Conseil de sécurité des Nations unies.

 

P.N.N

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Mouvement de grogne des avocats en Centrafrique. Ils ont demandé une audience ce lundi pour remettre un mémorandum au chef de l'État. Depuis le 9 s » ...la suite
Bozoum, chef-lieu de l’Ouham-Pendé située à 387 km de Bangui au Nord-Ouest de la République centrafricaine, accueille un nouveau chantier minier » ...la suite
Le taux de mortalité maternelle en République centrafricaine (RCA) est estimé à environ six décès par jour, a-t-on appris samedi de source offic » ...la suite
Le MLPC alerte sur le sort des populations du nord-ouest du pays, théâtre de violents affrontements entre les forces pro-gouvernementales et le grou » ...la suite
Deux rapports publiés le 15 septembre par le Ghana Center for Democratic Development (Centre pour le développement démocratique au Ghana) et par l » ...la suite
Cinquante détenus et deux agents de la prison de la ville centrafricaine de Bangassou (sud-est) viennent d'achever une formation dans les domaines de » ...la suite
Un film suisse raconte l'engagement de deux leaders religieux contre les violences qui minent leur pays. Rencontre Le 1er mai 2018, des hommes arm » ...la suite
Il n’est plus aussi simple de voyager vers la France pour les officiels centrafricains qui se plaignent de délais plus longs pour l’obtention des » ...la suite
Dans cette ville meurtrie de l’extrême Nord-Est de la Centrafrique, à environ 1067 kilomètres de la capitale Bangui, les activités génératric » ...la suite
En visitant les sites de Borgop et Ngam dans la région de l’Adamaoua hier, le ministre de l’Administration territoriale a évalué les besoins de » ...la suite