Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Le calvaire des réfugiés au Cameroun
Le calvaire des réfugiés au Cameroun

 Lu pour vous

 

https://www.dw.com/ 17.09.2021 par Henri Fotso

 

Nigérians, Tchadiens, Congolais et Centrafricains vivent dans des conditions difficiles et sont en grande majorité abandonnés à leur sort.

Bryan, trois ans, souffre de malnutrition sévère. Il vit dans le quartier New-Bell à Douala mais dans cet état, il est en danger de mort. Sa jeune mère, Cinthia Nekinga, est célibataire et d'origine centrafricaine. Elle a demandé l’asile au Cameroun.

Leur compatriote, Gothias Tanguy, lui-même réfugié, a été témoin de plusieurs décès, par manque de prise en charge à Douala. 

"Il y a beaucoup d'enfants qui sont dans de pareilles situations. J'ai encore le souvenir d'un que nous avons perdu. Quand j’ai découvert sa situation, j'ai mobilisé certaines personnes pour venir en aide à cet enfant. Mais au moment où on commençait à l'assister, l'enfant nous a quittés. Ça nous a vraiment fait mal. Du coup, quand j'ai reçu l'appel, je n’ai pas tardé à venir pour expliquer aux autres la situation que nous avons devant nous."

Du côté est de la ville, Didier Gakpe, sa femme et ses quatre enfants, ont trouvé refuge sur un chantier abandonné, un abri de fortune, sans porte ni toiture et sans toilettes. Ils ont fui la Centrafrique en 2013, à l'époque de l’ex-président François Bozizé.  

Didier Gakpe, secrétaire du Collectif des réfugiés centrafricains de Douala, ne pense toujours pas á rentrer dans son pays malgré les conditions de vie à Douala.

"Déjà pour trouver de l'argent, il faut avoir une source et nous n'en avons pas. Nous n'avons pas d'assistance en tant que réfugiés. Il nous arrive de passer deux à trois jours sans nous nourrir. C'est tout un défi et les enfants en souffrent." 

Rares aides humanitaires

À Douala (la capitale économique), seulement 800 des 3.000 enfants réfugiés scolarisables vont à l’école grâce à de rares aides humanitaires. La pandémie de la Covid-19 empire la situation de ces enfants et de leurs parents dont beaucoup ne reçoivent pas d’allocations. 

"Nous avons une tension qui couve. On fait des efforts pour calmer ces gens afin qu'on n'ajoute plus de violence aux violences qui existent déjà au Cameroun. Parce que vous savez qu'ici au Cameroun, on est sous tension.

Et si les réfugiés viennent s'ajouter avec leurs problèmes, on peut assister à une explosion et avoir des morts", affirme Daniel Moundzego, président de l'association Réfugiés sans frontières.

Près de 500.000 réfugiés et demandeurs d'asile vivent sur le sol camerounais dont plus de 300.000 réfugiés centrafricains. 

Les autorités camerounaises, déjà dépassées par le million de déplacés internes de Boko Haram et de la crise anglophone, se préoccupent peu de ces réfugiés, qui se trouvent pourtant aussi en situation d'urgence humanitaire. Une crise potentiellement explosive dans le pays.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le présumé meurtrier et son complice sont passés aux aveux et présentés au procureur de la République le 21 octobre 2021. Les faits remontent » ...la suite
Mahamat Abdelkader Oumar, plus connu sous le nom de guerre de Baba Laddé, était considéré comme un opposant de l’ancien président Idriss Déby » ...la suite
Les honorables Evariste Ngamana, Dieudonné Marien Djemé et Bernadette Souaninzi Gambo intègrent le Parlement de la Communauté Economique et Monét » ...la suite
On en sait un peu plus sur la mise en examen d’un homme d’affaire congolais, conseiller du président Denis Sassou-Nguesso. Lucien Ebata a été m » ...la suite
Trois semaines après le renvoi du contingent gabonais sur la base d’allégations d’agression sexuelle qui se sont totalement dégonflées depuis, » ...la suite
La venue du président centrafricain dans la capitale gabonaise pour y rencontrer le président Ali Bongo Ondimba intervient trois semaines après le » ...la suite
En quelques jours l’oligarchie congolaise vient de subir une série de revers particulièrement sévères qui viennent ruiner la tentative de dédia » ...la suite
Le président centrafricain Faustin Archange Touadera est attendu à Libreville en début de semaine prochaine, a annoncé jeudi le porte parole de la » ...la suite
Interné dans un hôpital militaire, le général Jean Marie Mokoko, vient d’être transféré de « force » à la prison de Brazzaville. Le gé » ...la suite
Le président du Comité militaire de transition du Tchad fera sa première visite officielle dans la capitale congolaise samedi 25 septembre 2021. » ...la suite