Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Violents affrontements entre citoyens centrafricains et camerounais à la Soa
Violents affrontements entre citoyens centrafricains et camerounais à la Soa

Lu pour vous

 

https://www.cameroonmagazine.com/ By CAMEROON MAGAZINE - GM17/09/2021

 

  • L’axe Ngousso – STI a été le théâtre d’une collision hier
  • Affrontements entre ressortissants centrafricains et transporteurs de la ligne SOA
  • Évaluation, divers autobus endommagés et blessés

 

Selon les informations recueillies auprès de nos sources, tout a commencé par un accident qui a tué un Centrafricain.

Les nombreux Centrafricains sur cette route se sont vengés des chauffeurs de bus de l’axe Ngousso – Soa. Une scène de violence s’en est suivie avec plusieurs blessés. Aucun décès, hormis celui du jeune homme percuté par la voiture, n’est à déplorer.

Rappelons qu’il y a quelques jours des rebelles centrafricains ont été arrêtés lors d’une mission d’enlèvement au Cameroun.

Selon les informations des services de renseignement camerounais, deux personnes portent de fausses identités, à savoir un Centrafricain d’origine nigériane, Hamadou Bouba, capitaine du mouvement rebelle et un Centrafricain d’origine camerounaise, Mahmadou Abdelaziiz. Ils ont traversé la frontière camerounaise avec de faux papiers, notamment des cartes d’identité nationales camerounaises et des certificats d’études.

Malheureusement pour eux, leur plan infâme a échoué. Ils ont été arrêtés lundi dernier par les gendarmes dans la commune de Ngaoundéré, dans la région de l’Adamaoua. Avec leur attitude méfiante, les éléments de la légion Adamawa de la gendarmerie nationale les ont arrêtés. Soumis à l’exploitation, ils ont révélé l’identité de quatre de leurs complices qui ont également été incarcérés le 6 septembre.

C’est la première fois que des Centrafricains entrent au Cameroun pour des opérations criminelles. Regroupés en bande organisée, ils figurent également sur la liste rouge des services de renseignement et de sécurité. Avec la crise sociopolitique et sécuritaire en République centrafricaine depuis la chute de l’ancien président Bozizé, le pays a relancé la naissance de plusieurs groupes rebelles qui menacent les civils pacifiques, le régime présidentiel et la sous-région centrale.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le présumé meurtrier et son complice sont passés aux aveux et présentés au procureur de la République le 21 octobre 2021. Les faits remontent » ...la suite
Mahamat Abdelkader Oumar, plus connu sous le nom de guerre de Baba Laddé, était considéré comme un opposant de l’ancien président Idriss Déby » ...la suite
Les honorables Evariste Ngamana, Dieudonné Marien Djemé et Bernadette Souaninzi Gambo intègrent le Parlement de la Communauté Economique et Monét » ...la suite
On en sait un peu plus sur la mise en examen d’un homme d’affaire congolais, conseiller du président Denis Sassou-Nguesso. Lucien Ebata a été m » ...la suite
Trois semaines après le renvoi du contingent gabonais sur la base d’allégations d’agression sexuelle qui se sont totalement dégonflées depuis, » ...la suite
La venue du président centrafricain dans la capitale gabonaise pour y rencontrer le président Ali Bongo Ondimba intervient trois semaines après le » ...la suite
En quelques jours l’oligarchie congolaise vient de subir une série de revers particulièrement sévères qui viennent ruiner la tentative de dédia » ...la suite
Le président centrafricain Faustin Archange Touadera est attendu à Libreville en début de semaine prochaine, a annoncé jeudi le porte parole de la » ...la suite
Interné dans un hôpital militaire, le général Jean Marie Mokoko, vient d’être transféré de « force » à la prison de Brazzaville. Le gé » ...la suite
Le président du Comité militaire de transition du Tchad fera sa première visite officielle dans la capitale congolaise samedi 25 septembre 2021. » ...la suite