Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Tchad: une ONG tire la sonnette d'alarme sur la traite des humains
Tchad: une ONG tire la sonnette d'alarme sur la traite des humains

 

 

https://www.rfi.fr/ 18/09/2021 - 19:43

Identifier les victimes de traite de personnes pour mieux les protéger et mieux les accompagner au retour à une vie normale. C'est le défi que s'est lancé le Tchad, le 14 septembre, à travers un mécanisme de référencement en collaboration avec l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Un mécanisme insuffisant pour le réseau des associations du Mandoul, qui regroupe dix associations de cette province du pays.

Avec notre correspondante à NdjamenaAurélie Bazzara-Kibangula

Ces associations dénoncent un phénomène qui prend de l'ampleur depuis plus de dix ans. Conflit armé et intercommunautaire, pauvreté, déscolarisation sont autant de facteurs qui favorisent la traite des personnes. Elles interpellent les autorités et leur demandent de lutter efficacement contre ce phénomène.

Faire fortune dans l’orpaillage, c'est ce que promettent des passeurs à des jeunes du sud du pays. Mais à l'arrivée, c'est l'enfer qui les attend en plein désert tchadien. Le porte-parole du réseau des associations du Mandoul, Delaville Djimiabaye, tire la sonnette d'alarme.

« Surpris du silence des autorités »

« Sous le fallacieux prétexte de leur donner du travail bien rémunéré. Leurs bourreaux les conduisent jusqu’à l’extrême nord et les soumettent à des traitements dégradants. Il a fallu que les réseaux sociaux publient les images atroces des jeunes torturés, séquestrés et traînés derrière des véhicules pour que le monde puisse se rendre compte de l’ampleur du phénomène.  Nous sommes très surpris du silence des autorités. »

Les associations estiment à plus d'un millier les jeunes séquestrés. Rien que pour la province du Mandoul cette année.

De son côté, Carlos Rotta Dingamadji, directeur des droits humains au ministère de la Justice, reconnaît que ce phénomène prend effectivement de l'ampleur mais qu'il reste sous surveillance depuis 2010. « Les forces de défenses et de sécurité sont alertées et si les gouverneurs, les préfets et les sous-préfets sont alertés, c’est toute une chaîne d’acteurs qui sont impliqués dans le travail de lutte contre la traite des personnes. »

Reste à coordonner tous ses efforts pour plus d'efficacité. Un comité national de lutte contre la traite des personnes devrait être mise en place d'ici la fin de l'année.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
En visite de 48 heures chez son homologue gabonais, le président centrafricain a fait une déclaration à la presse, au sortir d’un tête-à-tête » ...la suite
Ce samedi 13 août 2022, le président de la République du Tchad et président du Conseil militaire de transition, le Général Mahamat Idriss Deby I » ...la suite
Près d’un an après leur renvoi de la MINUSCA, les soldats gabonais pourraient retourner en Centrafrique, à la faveur d’un nouvel accord de coop » ...la suite
Au Tchad, dans son allocution à l'occasion de la fête de l'indépendance, le président du conseil militaire, Mahamat Idriss Déby, a promis de pren » ...la suite
Les représentants des onze Etats d’Afrique centrale sont réunis à Yaoundé pour réfléchir à la fusion des trois zones économiques de la régi » ...la suite
Des milliers de Soudanais défilent jeudi dans les rues de Khartoum pour exhorter les militaires, à la tête du pays depuis le putsch d'octobre, à r » ...la suite
Ces individus sont soupçonnés d’utiliser l’Adamaoua comme base arrière ainsi que de zone de ravitaillement en argent et en vivres Le Bataill » ...la suite
Les Etats-Unis devraient exprimer leurs préoccupations au président rwandais Kagamé en matière de respect des droits humains, notamment sur les a » ...la suite
Ce n’est pas la première visite d’un président français à Yaoundé sous la présidence Biya. Et ce n’est sans doute pas la plus solennelle. » ...la suite
Ces derniers temps, l'hostilité contre les missions de maintien de la paix de l'Onu au Mali et en République démocratique du Congo va crescendo. » ...la suite