Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Centrafrique: la population prise en étau entre les paramilitaires russes et le groupe 3R
Centrafrique: la population prise en étau entre les paramilitaires russes et le groupe 3R

 

 

https://www.rfi.fr/ 18/09/2021 - 22:45  Avec notre correspondant à Bangui, Carol Valade

Le MLPC alerte sur le sort des populations du nord-ouest du pays, théâtre de violents affrontements entre les forces pro-gouvernementales et le groupe rebelle 3R. Ce dernier donne du fil à retordre aux paramilitaires russes combattant aux côtés des forces centrafricaines. Les civils font les frais de ces affrontements : représailles, exécutions, viols et pillages selon de multiples sources concordantes. Le gouvernement s’inscrit en faux et engage les opposants à « œuvrer pour la paix au lieu d’attiser les tensions ».

 « Les populations du nord-ouest sont prises en étau par les deux deux forces dans une prison à ciel ouvert », affirme le parti d’opposition MLPC (Mouvement pour la libération du peuple centrafricain). Son président, Martin Ziguélé, relate un incident récent :  

« Les paramilitaires russes, les mercenaires de Wagner, sont arrivés dans le village très tôt le matin. Sans sommation, ils ont commencé à casser les portes et les fenêtres de chaque habitation. Arrivés au petit marché du village, ils ont cassé toutes les boutiques et pris les marchandises. Mais je dois souligner que ce qui est arrivé n'est pas un fait unique : il y a déjà eu des précédents. (...) Si ce n'est pas les paramilitaires russes, c'est les 3R ! » 

Bernard Dillah, député MLPC de Ngaoundaï et second vice-président de l’Assemblée nationale, renchérit : « Les groupes 3R (Retour, Réclamation et Réhabilitation) ont attaqué le gros village Mann. Ils ont tué la population et ont fait plus de sept morts. Ces groupes 3R sont repartis très tôt dans le village pour piller tout ce qu'ils pouvaient piller. »

Les opposants dénoncent « l’inaction de la Minusca » (Mission des Nations unies en Centrafrique) ainsi que « le silence du gouvernement » centrafricain. Le ministre porte-parole du gouvernement, Serge-Ghislain Djorie, se dit « sidéré par de tels propos » et menace de saisir la justice pour diffusion de fausses informations.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L'ambassade de Chine en République centrafricaine (RCA) a fait jeudi un don de fournitures d'urgence et de secours au gouvernement centrafricain afin » ...la suite
Le père Mathieu Fabrice Evrard Bondobo est recteur de la cathédrale Notre-Dame de l’Immaculée Conception et vicaire général de l’archidiocès » ...la suite
Suspendues, le 22 juin 2022, les audiences de la Cour pénale spéciale dans le procès des crimes de Koundjili et Lemouna ont repris ce mardi 09 aoû » ...la suite
Dans son aperçu humanitaire, le bureau des Nations-Unies pour les affaires humanitaires(OCHA) a enregistré au cours des sept premiers mois de 2022, » ...la suite
Dans l’optique d’avoir le contrôle total du secteur minier, le gouvernement a suspendu les activités minières dans les préfectures de la Vak » ...la suite
La Confédération fait désormais partie du cercle très restreint de gouvernements occidentaux disposant d’une représentation dans le pays en cri » ...la suite
L’opération de contrôle physique des fonctionnaires et agents de l’Etat lancée en juillet dernier par le gouvernement se poursuit. Après quelq » ...la suite
Selon des sources sécuritaires, la RCA a officiellement demandé 3 000 instructeurs militaires russes supplémentaires, pour appuyer les Forces armé » ...la suite
Pendant que la crise d’hydrocarbures continue de paralyser la République centrafricaine, le gouvernement a annoncé l’arrivée d’une nouvelle c » ...la suite
La prise en charge des enfants de 0 à 15 ans au Complexe pédiatrique de Bangui risque de souffrir. Le projet d’appui à ce centre hospitalier vie » ...la suite