Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » Centrafrique: la Banque mondiale veut financer le désenclavement du pays
Centrafrique: la Banque mondiale veut financer le désenclavement du pays

 

https://www.rfi.fr/ 18/09/2021 - 02:10

Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale et de l’Ouest, achève ce samedi 18 septembre une visite de quatre jours en Centrafrique. Après avoir rencontré le Premier ministre et plusieurs membres du gouvernement, il s’est entretenu en tête-à-tête avec le président Touadéra dont le pays devrait entrer en récession cette année.

Avec notre correspondant à Bangui, Carol Valade

Au Palais de la Renaissance, deux conventions ont été signées pour un montant qui dépasse les 120 millions de dollars. Ils serviront à relancer une économie à bout de souffle qui devrait entrer en récession cette année sous les effets combinés des crises sanitaires et sécuritaires.

Faustin-Archange Touadéra, président de la République, revient sur cette période compliquée qu'a enduré le pays : « Non seulement, il y a eu la pandémie. Mais encore, nous avons fait face à une rébellion pendant trois mois. Le corridor d'approvisionnement de Bangui a été bloqué, ce qui a causé des pénuries. Nous travaillons pour que la sécurité revienne afin de permettre aux hommes d'affaires et aux investisseurs de déployer leurs activités et de nous permettre d'avoir une économie florissante. »

Le plus important projet chiffré à 72 millions de dollars concerne les infrastructures avec la réhabilitation du corridor vers le Cameroun, l'unique voie d’approvisionnement du pays, mais surtout l’ouverture d’une route vers le Soudan. « Le développement des infrastructures permet de créer les conditions d'ouverture de l'économie, mais surtout que les populations puissent profiter de l'ouverture du pays », indique Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale et de l’Ouest. La route permettrait également de désenclaver le nord du pays l’une des revendications des groupes rebelles de la zone depuis la guerre civile de 2013.

 

 

Centrafrique : la Banque mondiale va injecter plus de 120 millions USD pour soutenir l’économie mise à mal

 

(Agence Ecofin) 7:17 PM · 17 sept. 2021- Au terme d’une visite de 4 jours en Centrafrique, Ousmane Diagana, représentant de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale et de l’Ouest, a conclu avec le président Touadéra des accords à hauteur de 120 millions de dollars. Les objectifs sont de désenclaver le pays trop dépendant du corridor vers le Cameroun, et de soutenir son économie affaiblie.

La République centrafricaine vient de signer avec la Banque mondiale pour plus de 120 millions USD d’accords de financement, afin de soutenir son économie rendue exsangue par la situation sanitaire et sécuritaire. 72 millions seront alloués à la construction d’infrastructures publiques, dont des routes internationales visant à désenclaver le pays. Un tracé sera notamment établi au nord, vers le Soudan.

Le corridor Cameroun-Centrafrique, actuellement l’unique voie d’approvisionnement du pays, sera également réhabilité. Il était devenu quasiment impraticable, d’une part à cause des rebelles qui le bloquaient pour isoler la capitale Bangui, et d’autre part à cause de son état de décrépitude.

 

Lors du point de presse conjoint avec Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale, le président Touadéra a déclaré travailler « pour que la sécurité revienne afin de permettre aux hommes d'affaires et aux investisseurs de déployer leurs activités. ».

Le représentant de l’institution bancaire a quant à lui réaffirmé sa volonté de soutenir la Centrafrique dans ses efforts de lutte contre la pauvreté. Le pays, récemment classé le plus pauvre au monde, risque selon les analystes d’entrer cette année en récession économique.

Feriol Bewa

« Merci, Président Faustin-Archange Touadera, pour notre échange fructueux. Je me réjouis à notre collaboration. La Banque mondiale est mobilisée auprès des centrafricains ».

« Le 17 septembre 2021 le Premier Ministre Henri-Marie Dondra a présidé une table ronde sur l’accès à l’électricité en Centrafrique, en présence du Vice-Président de la Banque Mondiale M. Ousmane Diagana ».

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La cryptomonnaie est dans l’air du temps. Oui mais… C’est quoi au juste une cryptomonnaie ?! Et comment ça marche ? Nous sommes là pour vous a » ...la suite
Changpeng Zhao, CEO de Binance, la plus grande plateforme d’échange de cryptomonnaie au monde, a rencontré le dirigeant de la République centrafr » ...la suite
La Banque africaine de développement (BAD) a obtenu 32,8 milliards de dollars d’engagements d’investissement pour des projets en Afrique, a décl » ...la suite
Le concept de cryptomonnaie n’est pas récent, mais ce n’est que récemment qu’il a pris de l’ampleur et a été plus ou moins vulgarisé à t » ...la suite
C’est la quintessence de la mission effectuée par le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Cameroun, le Gabon, la République du » ...la suite
Au soir du 22 avril 2022, les médias furent unanimement interloqués par le virage que prenait la politique monétaire de la République centrafricai » ...la suite
Le groupe de spécialistes internationaux du bitcoin, qui s'est rendu fin mai en Centrafrique, a envoyé une note d'analyse au président centrafricai » ...la suite
La Russie, soutenue par la Biélorussie, la République centrafricaine, le Kirghizistan et le Mali, a torpillé une proposition soutenue par l’Occ » ...la suite
Le Forum économique de Saint-Pétersbourg s’est ouvert hier, mercredi 15 juin, pour sa 25e édition dans un contexte particulier pour le pays organ » ...la suite
Malgré les efforts qui ont été faits sur certains aspects de la gestion économique de la RCA, la question des arriérés de dettes à rembourser e » ...la suite