Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » Centrafrique: la Banque mondiale veut financer le désenclavement du pays
Centrafrique: la Banque mondiale veut financer le désenclavement du pays

 

https://www.rfi.fr/ 18/09/2021 - 02:10

Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale et de l’Ouest, achève ce samedi 18 septembre une visite de quatre jours en Centrafrique. Après avoir rencontré le Premier ministre et plusieurs membres du gouvernement, il s’est entretenu en tête-à-tête avec le président Touadéra dont le pays devrait entrer en récession cette année.

Avec notre correspondant à Bangui, Carol Valade

Au Palais de la Renaissance, deux conventions ont été signées pour un montant qui dépasse les 120 millions de dollars. Ils serviront à relancer une économie à bout de souffle qui devrait entrer en récession cette année sous les effets combinés des crises sanitaires et sécuritaires.

Faustin-Archange Touadéra, président de la République, revient sur cette période compliquée qu'a enduré le pays : « Non seulement, il y a eu la pandémie. Mais encore, nous avons fait face à une rébellion pendant trois mois. Le corridor d'approvisionnement de Bangui a été bloqué, ce qui a causé des pénuries. Nous travaillons pour que la sécurité revienne afin de permettre aux hommes d'affaires et aux investisseurs de déployer leurs activités et de nous permettre d'avoir une économie florissante. »

Le plus important projet chiffré à 72 millions de dollars concerne les infrastructures avec la réhabilitation du corridor vers le Cameroun, l'unique voie d’approvisionnement du pays, mais surtout l’ouverture d’une route vers le Soudan. « Le développement des infrastructures permet de créer les conditions d'ouverture de l'économie, mais surtout que les populations puissent profiter de l'ouverture du pays », indique Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale et de l’Ouest. La route permettrait également de désenclaver le nord du pays l’une des revendications des groupes rebelles de la zone depuis la guerre civile de 2013.

 

 

Centrafrique : la Banque mondiale va injecter plus de 120 millions USD pour soutenir l’économie mise à mal

 

(Agence Ecofin) 7:17 PM · 17 sept. 2021- Au terme d’une visite de 4 jours en Centrafrique, Ousmane Diagana, représentant de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale et de l’Ouest, a conclu avec le président Touadéra des accords à hauteur de 120 millions de dollars. Les objectifs sont de désenclaver le pays trop dépendant du corridor vers le Cameroun, et de soutenir son économie affaiblie.

La République centrafricaine vient de signer avec la Banque mondiale pour plus de 120 millions USD d’accords de financement, afin de soutenir son économie rendue exsangue par la situation sanitaire et sécuritaire. 72 millions seront alloués à la construction d’infrastructures publiques, dont des routes internationales visant à désenclaver le pays. Un tracé sera notamment établi au nord, vers le Soudan.

Le corridor Cameroun-Centrafrique, actuellement l’unique voie d’approvisionnement du pays, sera également réhabilité. Il était devenu quasiment impraticable, d’une part à cause des rebelles qui le bloquaient pour isoler la capitale Bangui, et d’autre part à cause de son état de décrépitude.

 

Lors du point de presse conjoint avec Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale, le président Touadéra a déclaré travailler « pour que la sécurité revienne afin de permettre aux hommes d'affaires et aux investisseurs de déployer leurs activités. ».

Le représentant de l’institution bancaire a quant à lui réaffirmé sa volonté de soutenir la Centrafrique dans ses efforts de lutte contre la pauvreté. Le pays, récemment classé le plus pauvre au monde, risque selon les analystes d’entrer cette année en récession économique.

Feriol Bewa

« Merci, Président Faustin-Archange Touadera, pour notre échange fructueux. Je me réjouis à notre collaboration. La Banque mondiale est mobilisée auprès des centrafricains ».

« Le 17 septembre 2021 le Premier Ministre Henri-Marie Dondra a présidé une table ronde sur l’accès à l’électricité en Centrafrique, en présence du Vice-Président de la Banque Mondiale M. Ousmane Diagana ».

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les autorités centrafricaines ont annoncé la fin, ou en tout cas la réévaluation, de la coopération douanière russe. Cet accord signé le 7 mai » ...la suite
VALIDATION DU CODE MINIER DE LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE BANGUI, LE 5 OCTOBRE 2021 - Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ; - » ...la suite
Fortement enclavée, la République centrafricaine se rabat principalement sur le port de Douala (Cameroun) pour ses échanges commerciaux. Mais en pl » ...la suite
Le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange TOUADERA a effectué ce matin à 8heures dans les bureaux de la Banque mond » ...la suite
Le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange TOUADERA a présidé ce jour, vendredi 17 septembre 2021, une réunion de t » ...la suite
Aujourd’hui, c’est un Grand Jour pour la Commercial Bank Centrafrique. BGFI BANK va racheter 71% des parts d’actions détenues par l’Etat cent » ...la suite
La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a ouvert une ligne de crédit de 15 milliards de FCFA (26 millions de dollars) » ...la suite
La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (Bdeac) veut aider la Centrafrique à renforcer son système sanitaire pour mieux lutter » ...la suite
Encore en phase d’exploration, la Centrafrique prévoit de passer à l’exploitation de sa ressource pétrolière. Le pays veut anticiper en forman » ...la suite
Le groupe BGFIBank pose un pied à Bangui en établissant un partenariat stratégique avec Commercial Bank Centrafrique. Une présence qu’il entend » ...la suite