Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » Centrafrique : 75 millions USD de la Banque mondiale pour doper le réseau routier transfrontalier
Centrafrique : 75 millions USD de la Banque mondiale pour doper le réseau routier transfrontalier

Lu pour vous

 

(Agence Ecofin) 22 septembre 2021 15:51 - Fortement enclavée, la République centrafricaine se rabat principalement sur le port de Douala (Cameroun) pour ses échanges commerciaux. Mais en plus d'être privé d’une façade maritime, le pays est tiré vers le bas par plusieurs décennies de conflits armés qui empiètent sur son décollage économique. 

Le chef de l’Etat de la République centrafricaine, Faustin Archange Touadera, et Ousmane Diagana, le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et l'Afrique centrale, ont signé, le vendredi 17 septembre, deux accords de financement dont l’un servira à densifier le réseau routier.

L’enveloppe de 75 millions $ qui représente la tranche du financement dédiée aux infrastructures de transport permettra de réhabiliter le corridor Bangui-Douala, la principale voie d’approvisionnement du pays qui constitue en même temps un axe essentiel du réseau communautaire de la CEMAC, parce que reliant également le Tchad. Les fonds serviront aussi à l’ouverture d’une route vers le Soudan. 

L’investissement global nécessaire pour la réalisation de ces ouvrages se chiffre à 86,50 millions $, l’apport de l’institution de Bretton Woods étant déjà approuvé depuis juin 2021. Le reste du financement, soit 11,5 millions $, sera pourvu par l’Agence française de développement.

Pour la Banque mondiale, « L'objectif du projet est de restaurer la connectivité de base des routes rurales dans les zones ciblées, d’améliorer la résilience climatique et la sécurité du corridor routier de Bangui à la frontière camerounaise, et de fournir les éléments constitutifs d'une gestion améliorée et résiliente du secteur routier ».

Long de 1 500 km, l'itinéraire Douala-Bangui constitue le maillon essentiel par lequel transitent des flux de marchandises estimés, d’après les statistiques de la douane camerounaise, à environ 55 milliards de FCFA (98,37 millions USD) en provenance ou à destination du port de Douala. Malheureusement, ce parcours n'est pas des plus aisés en raison des défis sécuritaires qui prévalent en République centrafricaine et du nombre exagéré de postes de contrôle qui perturbent le libre-échange et l’intégration sous-régionale.

Henoc Dossa (stagiaire) 

Lire aussi : 23/08/2021 - La RCA veut accélérer le projet de construction du pont sur la rivière Oubangui pour relier Bangui à la RDC voisine

13/09/2021 - La RCA veut faire du port de Zinga une alternative au corridor routier Bangui-Garoua Boulaï en proie aux milices

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les autorités centrafricaines ont annoncé la fin, ou en tout cas la réévaluation, de la coopération douanière russe. Cet accord signé le 7 mai » ...la suite
VALIDATION DU CODE MINIER DE LA RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE BANGUI, LE 5 OCTOBRE 2021 - Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ; - » ...la suite
Le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange TOUADERA a effectué ce matin à 8heures dans les bureaux de la Banque mond » ...la suite
Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale et de l’Ouest, achève ce samedi 18 septembre une visite de quatre » ...la suite
Le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange TOUADERA a présidé ce jour, vendredi 17 septembre 2021, une réunion de t » ...la suite
Aujourd’hui, c’est un Grand Jour pour la Commercial Bank Centrafrique. BGFI BANK va racheter 71% des parts d’actions détenues par l’Etat cent » ...la suite
La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a ouvert une ligne de crédit de 15 milliards de FCFA (26 millions de dollars) » ...la suite
La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (Bdeac) veut aider la Centrafrique à renforcer son système sanitaire pour mieux lutter » ...la suite
Encore en phase d’exploration, la Centrafrique prévoit de passer à l’exploitation de sa ressource pétrolière. Le pays veut anticiper en forman » ...la suite
Le groupe BGFIBank pose un pied à Bangui en établissant un partenariat stratégique avec Commercial Bank Centrafrique. Une présence qu’il entend » ...la suite