Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Centrafrique: les députés condamnent l'attaque de Bambari
Centrafrique: les députés condamnent l'attaque de Bambari

 

https://www.rfi.fr/ 08/10/2021 - 09:48

Le bilan de l'attaque attribuée au groupe rebelle, l'UPC, contre un convoi de véhicules de marchandises ce mardi 5 octobre à une vingtaine de kilomètres de Bambari s'alourdit. Le préfet et la Croix-Rouge centrafricaine confirment la mort de 35 personnes, alors que ce mercredi 6 octobre, l'ONG Médecins sans frontières donnait le bilan provisoire de 15 morts et 7 blessés. Une attaque qui crée l'émotion. Les réactions se multiplient.

Dans un communiqué, Martin Ziguele, ancien ministre et président du Mouvement pour la libération du peuple centrafricain (MLPC), appelle à œuvrer en faveur d'un cessez-le-feu.

De son côté, le président de l'Assemblée nationale, Simplice Mathieu Sarandji, a condamné l'attaque ce jeudi matin 7 octobre. « Les députés de la nation, par ma voix, condamnent fermement cet acte odieux et barbare contre des personnes civiles jouissant de leur droit d’aller et venir sur le territoire centrafricaina déclaré Simplice Mathieu Sarandji.

« Garantir la libre circulation des individus »

« La représentation nationale, a poursuivi le président de l'Assemblée, saisit également cette occasion pour demander au gouvernement de prendre les dispositions qui s’imposent avec le concours des forces de défense et de sécurité, de la Minusca dont la mission en République centrafricaine est de protéger la population. Et bien naturellement, le concours des forces alliées est sollicitée en vue de garantir la libre circulation des individus sur l’ensemble du territoire national. »

Une nouvelle attaque a eu lieu ce jeudi à Ngakobo, toujours dans la préfecture de la Ouaka. Les premiers bilans font état de 3 morts.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dans son aperçu humanitaire, le bureau des Nations-Unies pour les affaires humanitaires(OCHA) a enregistré au cours des sept premiers mois de 2022, » ...la suite
Dans l’optique d’avoir le contrôle total du secteur minier, le gouvernement a suspendu les activités minières dans les préfectures de la Vak » ...la suite
La Confédération fait désormais partie du cercle très restreint de gouvernements occidentaux disposant d’une représentation dans le pays en cri » ...la suite
L’opération de contrôle physique des fonctionnaires et agents de l’Etat lancée en juillet dernier par le gouvernement se poursuit. Après quelq » ...la suite
Selon des sources sécuritaires, la RCA a officiellement demandé 3 000 instructeurs militaires russes supplémentaires, pour appuyer les Forces armé » ...la suite
Pendant que la crise d’hydrocarbures continue de paralyser la République centrafricaine, le gouvernement a annoncé l’arrivée d’une nouvelle c » ...la suite
La prise en charge des enfants de 0 à 15 ans au Complexe pédiatrique de Bangui risque de souffrir. Le projet d’appui à ce centre hospitalier vie » ...la suite
Quarante-huit heures après l’annonce de l’ouverture d’une enquête contre le Groupe Castel à Paris, les réactions commencent à tomber. Le g » ...la suite
Malgré les accords de paix et les cessez-le-feu à répétition, la Centrafrique reste déstabilisée par de nombreuses rébellions. Si l’armée, s » ...la suite
Chers frères et sœurs en Christ et vous tous, hommes et femmes de bonne volonté, épris de bonté, de justice et de paix, à vous tous, grâce et » ...la suite