Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Centrafrique : La CPC renforce sa position au Centre du pays
Centrafrique : La CPC renforce sa position au Centre du pays

 

 Judicael Yongo   octobre 6, 2021 4:14

BAMBARI, le 06 octobre 2021(RJDH)—-La Coalition des patriotes pour le changement renforce sa position aux environs de Bambari, au Centre de la République Centrafricaine. L’information est confirmée par certaines autorités locales au RJDH. Plusieurs sources confirment l’arrivée massive des mercenaires en provenance des pays limitrophes avec comme objectif est reprendre Bambari.

Depuis Bambari chef-lieu de la Ouaka, ville située au Centre du pays, reste le terrain de théâtre et de perturbation des groupes armés. Ces derniers temps, les éléments de l’UPC et les Anti-Balaka coalisés au sein de la CPC sont appréhendés à travers les recoins de la ville. Cette présence est renforcée par l’arrivée massive des mercenaires en provenance des pays frontaliers. Leur objectif, selon Victor Bissekoan, préfet de la Ouaka, est de reprendre la ville de Bambari afin de perturber la quiétude de la population civile.

« Ils ont juré que même s’ils ne prennent pas la ville de Bambari, ils vont mener des actions en vue de perturber la quiétude de la population. Il y a des anciens éléments de l’UPC qui sont vus renforcés la position des éléments des Anti-Bakala et se sont regrouper aux environs de Bambari. Non seulement ça, on a constaté qu’il y a de nouvelle arrivée des mercenaires des pays limitrophes, parce que leur objectif c’est de prendre la ville de Bambari centre. Ce qui est inquiétant », a confié l’autorité jointe au téléphone par le RJDH.

Cette entreprise se matérialise aujourd’hui sur le terrain, avec de nombreuses attaques dont la dernière remonte en date du 05 octobre 2021 à environ 20 km de la ville de Bambari, axe Alindao où trois véhicules ont été attaqués par des éléments de la CPC composés à majorité des éléments de l’UPC et des Anti-Balaka. Le bilan provisoire fait état de plus d’une vingtaine de morts et plusieurs blessés. Le bilan selon des sources proches du District sanitaire de Bambari, pourrait s’alourdir, car

« nous continuons d’enregistrer des cas de décès au sein de l’hôpital », indique cette source bien informée proche du district.

Face à cette situation, le préfet de la Ouaka a instauré des mesures restrictives, interdisant à tous véhicules et motos de circuler à partir de 20h. Ce couvre-feu commence à partir de 20h à 5h du matin.

Judicaël Yongo.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L'ambassade de Chine en République centrafricaine (RCA) a fait jeudi un don de fournitures d'urgence et de secours au gouvernement centrafricain afin » ...la suite
Le père Mathieu Fabrice Evrard Bondobo est recteur de la cathédrale Notre-Dame de l’Immaculée Conception et vicaire général de l’archidiocès » ...la suite
Suspendues, le 22 juin 2022, les audiences de la Cour pénale spéciale dans le procès des crimes de Koundjili et Lemouna ont repris ce mardi 09 aoû » ...la suite
Dans son aperçu humanitaire, le bureau des Nations-Unies pour les affaires humanitaires(OCHA) a enregistré au cours des sept premiers mois de 2022, » ...la suite
Dans l’optique d’avoir le contrôle total du secteur minier, le gouvernement a suspendu les activités minières dans les préfectures de la Vak » ...la suite
La Confédération fait désormais partie du cercle très restreint de gouvernements occidentaux disposant d’une représentation dans le pays en cri » ...la suite
L’opération de contrôle physique des fonctionnaires et agents de l’Etat lancée en juillet dernier par le gouvernement se poursuit. Après quelq » ...la suite
Selon des sources sécuritaires, la RCA a officiellement demandé 3 000 instructeurs militaires russes supplémentaires, pour appuyer les Forces armé » ...la suite
Pendant que la crise d’hydrocarbures continue de paralyser la République centrafricaine, le gouvernement a annoncé l’arrivée d’une nouvelle c » ...la suite
La prise en charge des enfants de 0 à 15 ans au Complexe pédiatrique de Bangui risque de souffrir. Le projet d’appui à ce centre hospitalier vie » ...la suite