Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » Centrafrique: les autorités ne reconduisent pas la coopération douanière russe
Centrafrique: les autorités ne reconduisent pas la coopération douanière russe

 

10.10.2021,

Les autorités centrafricaines ont annoncé la fin, ou en tout cas la réévaluation, de la coopération douanière russe. Cet accord signé le 7 mai a fait vivement polémique, notamment à la suite de vidéos montrant des agents russes fouillant des véhicules onusiens.

Les partenaires financiers de la Centrafrique avaient également fait part de leur inquiétude. Les autorités ont donc décidé de revoir cette coopération, selon une lettre datée du 6 octobre.

« J'ai l'honneur de vous signifier la fin de la mission d'assistance technique auprès des différents postes de la douane centrafricaine », écrit Hervé Ndoba au chef de la mission économique russe. Dans cette lettre, le ministre centrafricain de l'Économie rappelle que le dispositif de cette mission prévoyait une évaluation trimestrielle.

Les autorités centrafricaines se disent satisfaites de ces trois premiers mois, elles ont validé les recommandations faites et décident de mettre un terme à la mission dans sa forme actuelle à partir du 10 octobre.

Une mission douanière qui n'a pas été très bien accueillie par certains acteurs. Des commerçants ont dénoncé des « surtaxes » de la part des agents russes. Par ailleurs, le FMI et la Banque mondiale avaient demandé des précisions sur cet accord de coopération. Plusieurs acteurs diplomatiques s'étaient aussi dits « inquiets » par cet accord qui était venu tendre un peu plus certaines relations bilatérales.

Si cette lettre signifie la fin de la coopération douanière dans sa forme actuelle. Le gouvernement fait cependant savoir quelle souhaite continuer à bénéficier d'une assistance technique auprès du directeur général des douanes. Le format et les termes de référence devant être définis selon « les recommandations de nos partenaires techniques et financiers », précise le ministre.


RFI / MCP, via mediacongo.net

 

2 commentaires

B
Un diable qu'on connait est mieux que celui que l'on ne connait pas dit l'adage. Ceux qui ont vite chante Victoire! se sont aussi tot dégonflés. Les communistes sont habitues a une autre façon de faire des choses. On n'aurait jamais du leur céder un secteur aussi névralgiques que les douanes et les finances. C'etan'aurait jamais du leur céder un secteur aussi névralgiques que les douanes et les finances. C'etait leur donne feu vert pour se servir a partir du grenier. Pauvre Centrafrique! » lire la suite
M
Intéressant...

Mon commentaire

Dans la même catégorie
C’est la quintessence de la mission effectuée par le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Cameroun, le Gabon, la République du » ...la suite
Au soir du 22 avril 2022, les médias furent unanimement interloqués par le virage que prenait la politique monétaire de la République centrafricai » ...la suite
Le groupe de spécialistes internationaux du bitcoin, qui s'est rendu fin mai en Centrafrique, a envoyé une note d'analyse au président centrafricai » ...la suite
La Russie, soutenue par la Biélorussie, la République centrafricaine, le Kirghizistan et le Mali, a torpillé une proposition soutenue par l’Occ » ...la suite
Le Forum économique de Saint-Pétersbourg s’est ouvert hier, mercredi 15 juin, pour sa 25e édition dans un contexte particulier pour le pays organ » ...la suite
Malgré les efforts qui ont été faits sur certains aspects de la gestion économique de la RCA, la question des arriérés de dettes à rembourser e » ...la suite
Le secteur minier en Centrafrique est un facteur essentiel de l'économie du pays. Le gouvernement délivre les permis d'exploitation mais certaines c » ...la suite
Les guerres civiles et exactions de nombreux groupes armés depuis 20 ans ont relativement épargné cette zone forestière. C’est là qu’une poig » ...la suite
Dans quelques jours, Bangui la capitale sera desservie en matière d’hydrocarbure. Selon Arthur Bertrand Piri, Ministre de l’Énergie et du dével » ...la suite
Des projets financés par la Banque Mondiale sont en cours d’exécution pour l’augmentation des capacités de l’énergie centrafricaine. Cette p » ...la suite