Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

Centrafrique : La tension toujours palpable à Bria après l’attaque de la position des FACA par des éléments de l’UPC

 Judicael Yongo  octobre 13, 2021 6:53

BRIA, le 13 Octobre 2021(RJDH) —La vie semble être calme à Bria, chef-lieu de la Haute-Kotto après l’attaque de la position des forces armées centrafricaines(FACA) à Gobolo, un quartier composé majoritairement de peuls. L’attaque a eu lieu le 11 octobre aux environs de 4h et est attribuée aux éléments armés peulhs proches de l’UPC. Selon des sources locales et de la Minusca, la tension est encore palpable car, les assaillants sont aux alentours de la ville.

Même si les activités tentent de reprendre progressivement dans la ville de Bria au Centre-est de la RCA, la psychose gagne les esprits des habitants toujours, « pour le moment, nous n’avons pas attendu des détonations d’armes comme c’est le cas du lundi 11 octobre où les éléments de l’UPC ont attaqué les positions des FACA. Ce qu’il y a de noter, c’est la psychose est palpable par ce que les éléments armés ne sont pas loin », a confié un notable qui a requis l’anonymat.

Dans une déclaration faite le 12 octobre 2021, le préfet de la Haute-Kotto, Evariste Binguinedji a condamné cette attaque,

« l’équipe mobile du DDR est depuis à Bria pour le programme de DDR. Des éléments dissidents de l’UPC qui ne sont pas favorables au programme ont assiégé le village Mbarou à PK 22 et sur l’axe Ippy. Bien qu’ils aient contourné la ville, mais la Minusca et les FACA ainsi que leurs alliés, ont riposté. La situation est maitrisée et je demande à la population d’être calme », a lancé le préfet de la Haute-Kotto.

Un habitant du quartier Gobolo joint au téléphone par le RJDH, a confirmé que les assaillants sont encore aux alentours de la ville. La Minusca et FACA appuyées par les Russes ont pu repousser ces éléments dissidents de l’UPC qui s’opposent au programme du DDR.

La Minusca lors de sa conférence de presse du mercredi 13 octobre a également confirmé le calme précaire dans la ville, car la psychose est encore palpable dans la ville.

RJDH.

 

 

Centrafrique : Des nouvelles infrastructures scolaires construites au Lycée de Miskine sur fonds de l’UE et l’AFD

 Judicael Yongo   octobre 13, 2021 6:48

BANGUI, le 13 octobre 21(RJDH) —De nouveaux bâtiments construits sur fonds de l’Union européenne et l’Agence française de développement(AFD) au Lycée de Miskine ont été remis aux autorités du pays ce 11 octobre 2021. Le coût des travaux s’élève à environ 1 750 000 000 F CFA.

C’est un établissement de 2500 m2 de bâtiments de type R+2, qui comporte trente salles de classe, d’un bloc administratif, d’une bibliothèque et une médiathèque. Douze toilettes externes, cinq toilettes internes, deux airs sportifs de football, Basket bal, Handball et le Volley Ball, quatre paillotes en intérieur. La construction de ces infrastructures permet de désengorger au moins le Lycée de Miskine. C’est un des résultats du projet de reconstruction économique et social en milieu urbain (PRESU 1 et 2) financé par l’Union européenne à travers le Fonds Bekou et l’Agence française de développement.

Ces œuvres ont été réalisées par les entreprises Alizé Construction et La Semence BTP en Centrafrique et coût total est estimé à 1 milliard 750 millions de francs CFA.

Pour cette nouvelle rentrée scolaire, le Ministre de l’Education Nationale Aboubacar Moukadas Nour attire l’attention des responsables quant à ce qui concerne la gestion de cette infrastructure,

« c’est maintenant aux responsables de prendre soin de ce joyau qui est un modèle et mérite d’être dupliqué par les chaines nationales », a- lancé le Ministre de l’Education.

Anne Lindoua, Proviseure du Lycée de Miskine salue cette dynamique qui se crée en matière d’éducation en Centrafrique,

« je remercie l’Union Européenne, AGETIP-CAF et toutes les entreprises qui ont contribué pour la réhabilitation de cette infrastructure. Je lance également un vœu aux partenaires de nous construire un laboratoire et une salle d’informatique et au ministère de l’Education de nous créer d’autres séries comme la série B C et D ».

Des élèves promettent de bien protéger ce joyau. Cette promesse est faite par un des élèves Bissakounou Losky, en classe de terminale TA3 au lycée de Miskine, « je vais mettre en place une équipe de sécurité qui doit d’abord veiller sur ce nouveau bâtiment parce que c’est notre patrimoine pour ne pas que les élèves ne puissent pas vite gâter. Nous allons le faire afin de garantir un avenir meilleur à nos cadets qui viendront étudier après nous », exprime-t-il.

Avec la construction de cette nouvelle structure, les salles de classe peuvent contenir 10 000 élèves, indique Anne Lindoua, proviseure dudit lycée.  Le lycée de Miskine a été créé en 1965 et comptait environ 4000 élèves.

Sandra Cynthia Belly.

 

Centrafrique : Des dispositifs sécuritaires renforcés dans la capitale et ses alentours

 Judicael Yongo  octobre 12, 2021 1:01

BANGUI, le 12 octobre 2021 (RJDH)—Le dispositif sécuritaire s’est vu renforcé ces deux derniers jours à Bangui. L’on ignore encore les raisons, mais des supposées attaques seraient à l’origine de ce renforcement des effectifs des forces armées et de défense intérieure qui entre temps étaient en effectif restreint dans les points stratégiques.

De Pk 12 sortie nord de la capitale en passant par Gobongo et le carrefour du 4ème arrondissement de Bangui, l’effectif des forces, FACA et les FSI a été augmenté suite à des rumeurs d’une éventuelle attaque de Bangui.

Le constat est le même au rond-point, « Place des Nations-Unies », Avenue des Martyrs, l’effectif a augmenté avec des armes et chars installés le soir. Selon certaines sources, des patrouilles nocturnes, des contrôles des papiers et des fouilles s’effectuaient à des heures tardives.

D’autres éléments d’informations, indiquent que dans le secteur de Miskine, axe Aéroport Bangui-Mpoko, des check-points sont installés avec une présence renforcée des forces armées et de FSI.

A Poungoulo un  des quartiers proches de la résidence du Chef de l’Etat, est sous contrôle du Bataillon 7, une unité de forces armées créée et qui est très opérationnelle depuis le coup d’Etat manqué du 13 janvier 2021.

Toutes ces mesures prises par le gouvernement interviennent dans un contexte où des rumeurs d’une éventuelle attaque de la capitale par des éléments de la Coalition des patriotes pour le changement(CPC) courent ces derniers temps. Cette coalition a tenté en janvier 2021, de renverser le pouvoir de Bangui après la réélection de Faustin Archange Touadera contestée par l’opposition démocratique et d’autres leaders des groupes armés en Centrafrique.

La présidence de la République lors d’un point de presse a indiqué que le pays est en alerté et pourrait faire face à des éventualités. Presque tous les points stratégiques notamment, la Tribune officielle, la radio, le stade 20 000 places, les sorties Bimbo et Begoua et à côté d’Air France, des forces sont visibles.

Judicaël Yongo.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Au moins 250 réfugiés centrafricains, regroupés en 75 ménages, ont regagné leur pays d’origine ce vendredi 22 octobre 2021 après huit années » ...la suite
Plusieurs dizaines de familles campent depuis le début de l’année sur le site de Lazard dans le village Niakari, situé à environ 20 Km de Bangas » ...la suite
Plusieurs mois après le lancement du vaccin contre la Covid_19 dans certaines villes de province de la RCA, les populations n’ont pas reçu tous le » ...la suite
Du 15 au 21 Octobre 2021, Madame Annie Michelle MOUANGA, la ministre Centrafricaine en charge du Travail, de l'Emploi, de la Protection Sociale et de » ...la suite
Sur les 444.8 millions de dollars pour une réponse humanitaire en 2021, au moins presque la moitié a été mobilisée par le bureau Nations-Unies p » ...la suite
Dans le village natal de François Bozizé, les habitants dénoncent une campagne punitive menée par des mercenaires russes, alliés du gouvernement. » ...la suite
Les cours ont repris ce 18 octobre en République centrafricaine. Cette rentrée académique est intervenue après celle de l’administration la sema » ...la suite
Le secrétaire général des Nations unies, par la voie de son porte-parole, a salué ce samedi 16 octobre la décision du président Faustin-Archange » ...la suite
Le Président de la République Faustin Archange Touadera a honoré de sa présence la cérémonie de la Journée Mondiale de l’Alimentation ce sam » ...la suite
Près de deux semaines après la tuerie de civils non loin de Bambari, le Conseil national de la jeunesse (CNJ) interpelle le Premier ministre. La ren » ...la suite