Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » DÉCLARATION DE LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LA RÉGION DES GRANDS LACS SUR L’ANNONCE DE CESSEZ-LEFEU EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE
DÉCLARATION DE LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LA RÉGION DES GRANDS LACS SUR L’ANNONCE DE CESSEZ-LEFEU EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

 

 

Le Président en exercice de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) a pris note, avec une grande satisfaction, de la déclaration unilatérale de cessez-le-feu sur toute l’étendue de la République Centrafricaine à partir du 15 octobre 2021, tel qu’annoncée par Son Excellence le Professeur Faustin Archange Touadéra, Président de la République Centrafricaine (RCA).

Pour cette raison, la CIRGL félicite le peuple centrafricain, et considère la décision de cessez-le-feu comme une reconnaissance qu’un dialogue ouvert et constructif entre toutes les forces vives est le meilleur moyen de parvenir à la paix et à la stabilité tant désirées par le peuple centrafricain.

La CIRGL se félicite des progrès réalisés et appelle tous les acteurs politiques et militaires à respecter le cessez-le-feu et les principes de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation en République Centrafricaine (APPR-RCA), négocié à Khartoum et signé le 6 février 2019 à Bangui, comme référence dans la recherche d’une solution durable à la crise centrafricaine.

La CIRGL félicite Son Excellence le Président Faustin Archange Touadéra pour la fermeté et la détermination avec lesquelles il a cherché à suivre les recommandations du 3ème Mini-Sommet du CIRGL, qui s’est tenu à Luanda le 16 septembre 2021. 2/2

La CIRGL réaffirme que le cessez-le-feu est un facteur indispensable pour le succès de l’ensemble du processus afin de créer un climat propice permettant de progresser vers la voie de la paix et de la réconciliation nationales, ainsi que la mise en œuvre de la Feuille de Route Conjointe pour la Paix en République Centrafricaine approuvée lors du 3ème Mini-Sommet à Luanda, y compris le Programme de Démobilisation, Désarmement, Réintégration et Rapatriement (DDRR).

En conclusion, la CIRGL appelle la communauté internationale, en particulier le Conseil de Sécurité des Nations Unies, à renouveler sa confiance dans le processus politique en cours en République Centrafricaine et à apporter tout le soutien nécessaire à la sauvegarde de la sécurité et à la promotion du bien-être du peuple centrafricain.

Fait à Luanda, le 16 octobre 2021.

- JOÃO MANUEL GONÇALVES LOURENÇO,

PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D’ANGOLA ET PRÉSIDENT EN EXERCICE DE LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LA RÉGION DES GRANDS LACS

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le torchon brule à nouveau entre les deux frères ennemis ivoiriens. Laurent Gbagbo devrait faire savoir, via un porte-parole autorisé, ce mardi ma » ...la suite
Alors que l’influence russe en Afrique est grandissante, la guerre en Ukraine et les sanctions infligées à Moscou ne seront pas sans conséquences » ...la suite
La Cour pénale internationale (CPI) a rendu public la semaine dernière un mandat d’arrêt à l’encontre d’un chef rebelle de République centr » ...la suite
Depuis son départ du Mali, en février, la France a perdu le centre névralgique de son dispositif militaire. Paris cherche désormais à consolider » ...la suite
Après l’expulsion de l’Ambassadeur de l’Hexagone au Mali et le retrait prochain de la force française Barkhane, au Burkina Faso, le départ de » ...la suite
Conséquence de la guerre en Ukraine, l’Afrique devient une source potentielle de gaz et pétrole pouvant éventuellement substituer à terme les im » ...la suite
Les répercussions de la guerre en Ukraine ne s’arrêtent pas aux frontières ukrainiennes. Le monde entier ressent les effets de cette guerre, nota » ...la suite
Le Conseil de sécurité a renouvelé, cet après-midi, jusqu’au 31 juillet 2023, l’embargo sur les armes imposé à la République centrafricaine » ...la suite
« Les groupes armés en République centrafricaine (RCA) doivent déposer les armes et s’engager dans un dialogue politique », a déclaré vendred » ...la suite
Le chef et fondateur du groupe armé Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) et ses trois compagnons resteront en prison jusqu’à la clô » ...la suite