Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » LETTRE A UN AMI MALIEN par David KOULAYOM-MASSEYO
LETTRE A UN AMI MALIEN par David KOULAYOM-MASSEYO

 

         Mon cher ami Traoré,

   Dans ton dernier courrier tu me faisais remarquer la très grande similitude politique entre nos deux pays, curieusement seuls dans la mire de la politique française ces derniers temps . Je te redis ici, ce que je n'ai cessé d'écrire à propos de mon pays, la République centrafricaine .

    Ton pays , le Mali a le droit de sacrifier une mine ou deux pour se libérer de l'hypocrisie française qui continue à le considérer ainsi que ses énormes richesses comme des réserves françaises . Chez toi comme chez moi en Centrafrique, partout où passent la France et ses légions armées, des groupes rebelles sourdent de terre comme des champignons après la pluie . Et l'on veut nous faire croire que c'est du hasard !

    La France et ses dirigeants doivent être circonspects quand ils parlent des Russes et des Chinois comme les nouveaux prédateurs de l'Afrique alors qu'ils font tout, y compris le chantage le plus abject, pour perpétrer le pacte colonial qui met l'Afrique à genoux à leur seul profit . Qu'importe qui vole, un voleur est un voleur mais au moins les Russes et les Chinois laissent des traces visibles et appréciables par nos peuples en peu de temps . Qu'a fait la France dans nos deux pays ? Rien .

    Que la France nous laisse nous "mal gouverner", choisir librement nos partenaires au lieu de s'agiter avec sa fameuse "aide" qui rime avec dettes pour l'Afrique .

     L'Afrique est un continent de trente millions de kilomètres carrés ( 30000000 km²) et les dirigeants français, la presse...en parlent comme d'un seul état et parfois d'un petit village que la France seule peut aider avec trente millions d'Euros en trois ans . Ce sont des âneries . La France et le BENELUX peuvent tenir à l'intérieur de la RCA, alors que dire de ton vaste et grand pays ?

    Au fond, mon cher Traoré , ils défendent désespérément un fonds de commerce qui les fait vivre grassement . Quel est notre intérêt à toi et à moi de prêter l'oreille à leurs pauvres et tristes inepties ? Aucun .

    Si la France n'était pas ingrate et animée en permanence d'une mauvaise foi viscérale envers l'Afrique, elle électrifierait tout le désert nigérien car ses cinquante sept (57) centrales nucléaires ponctionnent gratuitement l'uranium de ce pays comme elles l'ont fait hier en Centrafrique .  Le Niger est classé parmi les pays les plus pauvres du monde .

    Alors, toi, fier compatriote de Modibo Keita et moi de Barthélémy Boganda, devons résolument, dans la vigilance vigilante, en accord avec tous les panafricanistes pousser cette France esclavagiste, colonialiste, impérialiste, ingrate, arrogante et prédatrice hors du continent africain pour amorcer enfin sa fédération comme nous le conseillait naguère le maître Cheikh Anta Diop dans " Les fondements économiques et culturels d'un état fédéral d'Afrique noire" . Nous n'avons pas d'autre

     Si nos deux pays sont devenus une OBSESSION  qui empêche la France macronienne de dormir, c'est le signe que nous sommes sûrement sur la bonne voie car enfin, comment un continent aussi riche, qui attire toutes les convoitises peut-il être qualifié de "pauvre" ?

    A toi Traoré et à ton grand pays le Mali, je transmets mes salutations militantes, panafricanistes et centrafricaines . Unie, l'Afrique vaincra !

     Que les mânes de nos ancêtres veillent sur nous .

                        Le 20 Octobre 2021

                         Ton ami David KOULAYOM-MASSEYO .

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dix ans après le lancement de Serval au Mali, l’ancien président de la République française (2012-2017) affirme, dans une interview à RFI et Fr » ...la suite
Le sociologue centenaire évoque les conflits traversés et plaide pour une résolution négociée du conflit en Ukraine. Le jour est gris, il pleu » ...la suite
Emmanuel Macron a accusé la Russie d'alimenter une propagande anti-française en Afrique pour servir un "projet de prédation" sur des pays africains » ...la suite
En Centrafrique, après sa lettre au président Faustin-Archange Touadéra, Danièle Darlan sort maintenant de son silence médiatique. L'ex-présiden » ...la suite
Dans le discours controversé qu'il a prononcé du haut de la tribune des Nations unies le 24 septembre dernier, le Premier ministre malien par intér » ...la suite
ENTRETIEN. L’économiste et ancien ministre togolais publie un livre plaidoyer dans lequel il propose un nouveau modèle économique basé sur le n » ...la suite
Je reviens de Bangui et ce que j'y ai vu m'a laissé complètement pantois : absence de rues praticables, chaussées abandonnées aux motos-taxis qui » ...la suite
En Centrafrique, c’est la parole d’un homme de paix : le cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, s’inquiète de la montée des d » ...la suite
Cette Chronique n’a pas pour objet de dire à l’Afrique qu’elle doit choisir son camp dans la guerre invisible que se livrent l’Occident et la » ...la suite
Cette Chronique n’a pas pour objet de dire à l’Afrique qu’elle doit choisir son camp dans la guerre invisible que se livrent l’Occident et la » ...la suite