Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » RCA: ITIE annonce la levée des sanctions sur l’exploitation des pierres précieuses
RCA: ITIE annonce la levée des sanctions sur l’exploitation des pierres précieuses

Lu pour vous

 

http://lafraternite2011.over-blog.com/ Publié le 27 Octobre 2021, 06:40am

La levée des sanctions imposées par l’ITIE sur les pierres précieuses provenant de la République Centrafricaine est annoncée par le ministre en charge des Mines et des Géologies en son cabinet de travail après plusieurs années de suspension qui ont ralenti l’économie du pays.    

Les multiples crises politico-militaires ont été à l’origine de plusieurs problèmes qui ont impacté négativement sur l’essor du pays. Et l’un de ces problèmes majeurs est la sanction qui pèse sur l’exportation des ressources naturelles de la RCA. Une sanction dont les groupes armés ont été à l’origine du fait de l’occupation et l’exploitation illégale des sites d’or et de diamants.

Après l’observation de cette sanction, le Conseil d’Administration de l’ITIE dont la République Centrafricaine est membre, n’a cessé de plaider et ce, après plusieurs années de suivi de l’évolution  de la situation.

Aujourd’hui, il a pris une décision pour aider le gouvernement à sortir du blocage en levant les sanctions qui pèsent sur l’exploitation des ressources naturelles.

 La décision de la levée de cette sanction a été notifiée au gouvernement en date du 21 Octobre 2021. Une nouvelle qui soulage les acteurs miniers ainsi que certains partenaires qui veulent œuvrer dans ce domaine.

Lors du point de presse relatif à la levée de cette sanction, ce 26 Octobre 2021 à Bangui, le ministre en charge des Mines et des Géologie Monsieur Rufin BENAM-BELTOUNGOU précise : « L’ITIE a toujours été au côté du gouvernement pour que la levée de cette sanction soit effective puisqu’elle permettra à ce que les activités proprement dites reprennent et que le gouvernement ait par cette occasion une opportunité de satisfaire ses besoins régaliens » 

Le conseil d’administration de l’ITIE , conformément au processus de Kimberley qui veut une transparence dans l’exploitation des mines et une entente permanente entre les acteurs dans le secteur, a formulé dans sa décision, des recommandations à l’endroit du gouvernement pour que la sanction soit totalement levée puisqu’elle ne concerne que huit sous-préfecture.

Relevons que la République Centrafricaine ne compte pas moins de soixante zones et que plusieurs de ces dernières dans lesquelles les groupes armés exploitaient sont passés sous le contrôle des forces régulières.

Les recommandations formulées par l’ITIE consistent à encourager le gouvernement à poursuivre le dialogue entre tous les acteurs pour que d’ici Octobre 2021 le premier rapport d’activité après la levée de ces sanctions puisse être publié. Ensuite l’ITIE a aussi précisé que les contrats faisant intervenir des sociétés œuvrant dans ce domaine doivent être rendus publics tout en ignorant pas que certaines clauses sont confidentielles. Enfin l’ITIE a en outre émis le vœu de pouvoir jusqu’en 2024 faire une descente dans le cadre du suivi de ces recommandations.

La levée de cette sanction bien qu’elle  ne concerne que certaines localités du pays est un satisfecit pour le gouvernement puisqu’elle lui donne une marge de pouvoir travailler à ce que les pierres précieuses soient en toute transparence exploitées et que la conclusion des contrats minier réponde aux exigences des textes en vigueur mais aussi pour les artisans qui vont désormais travailler dans un cadre juridique bien défini.

Il est à noter que l’ITIE travaille dans un cadre permettant à ce que les produits de contrebandes soient également décelés. 

Vianney Dahozoum

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Depuis près de trois semaines, s’approvisionner en carburant dans les stations-services à Bangui est un parcours du combattant. De longues queues » ...la suite
Sur les trois années à venir, le pays devra fournir des efforts dans le redressement de la balance des paiements, le gel des arriérés de dette int » ...la suite
L’information selon laquelle la société Total Energie en Centrafrique a été cédée à la banque d’affaires franco-britannique Rochefort Inter » ...la suite
Depuis la suspension des aides budgétaires par les partenaires traditionnelles de la RCA dont l’Union européenne (l’UE), la Banque mondiale, le » ...la suite
Alors que l’entrée en vigueur de la directive communautaire portant sur l’interdiction d’exportation de bois en grumes au sein de la Communaut » ...la suite
Le ministre centrafricain du développement de l’énergie et des Ressources hydrauliques a été reçu en audience le 16 février dernier, par le mi » ...la suite
Sevré des financements internationaux, le pays revient peu à peu sur le marché domestique pour mobiliser des ressources nécessaires au financement » ...la suite
La Guinée Equatoriale et la République Centrafricaine vont œuvrer ensemble à lutter contre la pénurie des produits pétroliers en Centrafrique. » ...la suite
Cette décision proviendrait d’une montée des tracasseries routières sur la partie centrafricaine du corridor Douala-Bangui, notamment sur le traj » ...la suite
En Centrafrique, une semaine après l’augmentation des prix des carburants à la pompe, les autorités ont fixé les prix publics pour des tarifs de » ...la suite