Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique: le comité d’organisation précise les contours du dialogue républicain
Centrafrique: le comité d’organisation précise les contours du dialogue républicain

 

https://www.rfi.fr/ 28/10/2021 - 12:54  Avec notre correspondant à Bangui, Carol Valade

Cela semble désormais acté, les groupes armés ne seront pas inclus dans le dialogue républicain promis d’ici à la fin de l’année à Bangui par le président de la République Faustin-Archange Touadéra. Le chef de l’État l’avait déjà indiqué dans sa prise de parole, mais cette position ne faisait pas l’unanimité au sein du comité d’organisation où l’opposition est représentée.

Durée, budget, nombre de participants... Le comité d’organisation avance à petits pas dans ses travaux et l’on connaît désormais les grandes lignes du dialogue républicain. Il durera une semaine pour de permettre aux 450 participants de s’exprimer. La liste n’est pas encore établie, mais chaque entité dispose d’un quota. On sait d'ores et déjà que les groupes armés ne seront pas représentés : 

« Le caractère républicain imprimé au dialogue n'offre pas au comité d'organisation du dialogue centrafricain d'intégrer les groupes armés et les rebelles de la CPC dans la liste des participants même si la question pourrait être abordé lors du dialogue », a précisé Obed Namsio, ministre d'Etat et directeur de cabinet à la présidence, président du comité d'organisation.

Pour ces derniers, il reste deux solutions : soit, l’APPR, c’est-à-dire l’accord de Khartoum pour ceux qui en sont signataires, soit pour les autres l’initiative de la CIRGL. « La feuille de route de Luanda qui est à l'initiative des pays membres de la conférence de la région des Grands Lacs (CIRGL) vise à traiter les cas de ceux qui ne sont pas signataires de l'APPR, par exemple, l'ancien président François Bozizé ou des anciens membres de forces de défense et de sécurité qui ont rejoint la CPC », poursuit le ministre. 

Un dialogue qui reste à financer

On connaît également le budget : 160 millions de CFA pris en charge par l’État pour le comité d’organisation et 555 millions pour le dialogue à proprement parler. Mais les financements restent à trouver. Le président lance un appel aux partenaires internationaux : « sans financement, nous ne pouvons pas fixer de date ».

 

 

Centrafrique : Le Comité de l’organisation du dialogue républicain table sur plus de 300 millions de francs CFA pour les assises

 Judicael Yongo  octobre 28, 2021 4:49

BANGUI, le 28 Octobre 2021(RJDH) — Le Comité d’organisation du dialogue républicain table sur un budget prévisionnel de plus de 300 millions de francs CFA pour la tenue de ses assises en RCA. Un chiffre communiqué par le comité le 27 Octobre dernier, lors d’une conférence de presse à Bangui où il a indiqué des avancées significatives ont été enregistrées dans les travaux.  

Le comité est composé de 25 membres nationaux repartis dans toutes les forces vives de la nation et 4 représentants des partenaires internationaux.

Ces membres sont repartis en 6 sous-comités. Depuis la mise en place de ce comité, des avancées significatives ont été enregistrées, explique Obed Namsio, président du Comité d’organisation du dialogue républicain,

« depuis la date de son installation, le comité s’est mis résolument au travail et a élaboré les principales étapes à savoir l’adoption des Règlements Intérieurs et arrêter les différentes thématiques qui seront débattues lors de ce dialogue et le budget du fonctionnement du dialogue. Aujourd’hui, nous sommes en train de travailler pour détailler ces thématiques là en sous thématiques et les proposer aux experts qui vont animer ces thématiques lors du dialogue».

Pour atteindre les grands objectifs fixés par le Comité, il faut mobiliser un montant de plus de 300 millions de francs CFA,

« nous avons rempli notre mission et nous attendons du gouvernement, la mobilisation des ressources nécessaires à l’organisation du dialogue républicain. À ce jour le chef de l’Etat a rencontré tous les partenaires de la République Centrafricaine et leur a soumis le projet du budget. Il a exhorté ces partenaires à appuyer cette initiative de paix», ajoute Obed Namsio président du comité.

Selon le comité, les pourparlers pourront se tenir en décembre 2021 si les fonds estimés à 355.573 millions de FCFA sont mobilisés à temps par le comité.

Paméla Dounian-Doté.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
En République centrafricaine, les relations diplomatiques avec la France ne cessent de se détériorer. Des parlementaires ont dénoncé lors d’une » ...la suite
L’élection présidentielle française qui a lieu ce dimanche est suivie avec une grande attention dans de nombreux palais présidentiels africains. » ...la suite
En République centrafricaine, le gouvernement a vivement rejeté, ce lundi 4 avril 2022, les accusations d'exactions portées par la Haute commissair » ...la suite
Mesdames et Messieurs ; Au terme de vos travaux, je voudrais tout d’abord rendre grâce à Dieu pour la bénédiction qu’il ne cesse de répandre » ...la suite
I- Thématique Politique étrangère et coopération internationale En matière d’accords bilatéraux et multilatéraux : Mettre en place u » ...la suite
Le dialogue républicain s'est déroulé sans l'opposition et les groupes armés. Pour le président Touadéra, le dialogue national a "atteint son ob » ...la suite
Réélu au terme de la présidentielle du 27 décembre 2020 dans des conditions qui ont fait couler beaucoup d’encre et de salive – moins d’un t » ...la suite
Le dialogue républicain qui vise à réconcilier les Centrafricains, s'ouvre ce lundi (21.03.2022). Mais, l'opposition a annoncé qu'elle n'y prendra » ...la suite
A quatre jours de l'ouverture en Centrafrique d'un dialogue national annoncé à la hussarde par le chef de l'Etat, le flou règne sur son organisatio » ...la suite
Plus d’un an après sa réélection contestée, le président Touadéra a fixé mardi au 21 mars un dialogue de réconciliation avec l’opposition » ...la suite