Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Centrafrique : la pharmacopée en danger à cause de la déforestation
Centrafrique : la pharmacopée en danger à cause de la déforestation

 

 

By Rédaction Africanews  and Samuel Thierry Nzam 30 oct

En Centrafrique, la région de Mbata est principalement une zone forestière, dans laquelle plusieurs milliers de personnes vivent surtout de l'agriculture et de la chasse.

Les habitants ne disposent pas d’assez de moyens pour se rendre dans les hôpitaux et dans les centres de santé, où les soins sont chers. Leurs traitements reposent donc sur la pharmacopée, une médecine à base des racines, des feuilles et des écorces d’arbres.

"Tous nos produits viennent de la forêt, nous sommes en danger, car ils ont tout détruit, les grands arbres comme des petits", explique Paul Mamba, chef du campement.

Dans cette région du sud de la Centrafrique, la déforestation, causée par les sociétés forestières, mais aussi clandestine, handicape les habitants de Mbata et de ses environs en détruisant les essences médicales.

Odyssin Okaboubka, spécialiste de la pharmacopée et maire de la commune, ne trouve plus des produits nécessaires pour soigner ses patients.

"Vous savez que la forêt regorge d'une pharmacie, avec les ressources que nous pouvons soutirer de la forêt, on peut avoir des médicaments, la forêt est la base de tout. Notre regret, c’est que les sociétés, nos parents, qui font les sciages artisanaux, sont à l’origine de la déforestation."

Les habitants se plaignent également du fait que cette déforestation agit sur le changement climatique dans leur région. Les arbres leur permettant de s'abriter pendant qu'ils travaillent en extérieur.

"La conséquence sur la population, c’est la sécheresse, c’est le changement climatique, ce qui fait que ce n’est plus comme avant", dit Joseph De-Pesquinou, le responsable de la protection de l'environnement.

Plusieurs manifestations ont déjà eu lieu contre l'exploitation forestière abusive et les habitants ne savent plus quoi faire.

Le gouvernement centrafricain célèbre chaque année une journée nationale de l’arbre pour la protection de l’environnement, des journées auxquelles le président est régulièrement présent et ne cesse d’attirer l’attention des acteurs de la déforestation.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L'ambassade de Chine en République centrafricaine (RCA) a fait jeudi un don de fournitures d'urgence et de secours au gouvernement centrafricain afin » ...la suite
Le père Mathieu Fabrice Evrard Bondobo est recteur de la cathédrale Notre-Dame de l’Immaculée Conception et vicaire général de l’archidiocès » ...la suite
Suspendues, le 22 juin 2022, les audiences de la Cour pénale spéciale dans le procès des crimes de Koundjili et Lemouna ont repris ce mardi 09 aoû » ...la suite
Dans son aperçu humanitaire, le bureau des Nations-Unies pour les affaires humanitaires(OCHA) a enregistré au cours des sept premiers mois de 2022, » ...la suite
Dans l’optique d’avoir le contrôle total du secteur minier, le gouvernement a suspendu les activités minières dans les préfectures de la Vak » ...la suite
La Confédération fait désormais partie du cercle très restreint de gouvernements occidentaux disposant d’une représentation dans le pays en cri » ...la suite
L’opération de contrôle physique des fonctionnaires et agents de l’Etat lancée en juillet dernier par le gouvernement se poursuit. Après quelq » ...la suite
Selon des sources sécuritaires, la RCA a officiellement demandé 3 000 instructeurs militaires russes supplémentaires, pour appuyer les Forces armé » ...la suite
Pendant que la crise d’hydrocarbures continue de paralyser la République centrafricaine, le gouvernement a annoncé l’arrivée d’une nouvelle c » ...la suite
La prise en charge des enfants de 0 à 15 ans au Complexe pédiatrique de Bangui risque de souffrir. Le projet d’appui à ce centre hospitalier vie » ...la suite