Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur RFI
Nouvelles nationales sur RFI

RCA : le ministre de l’Élevage Hassan Bouba, ancien responsable de l’UPC, arrêté

https://www.rfi.fr/ 20/11/2021 - 03:09  Avec notre correspondant à BanguiCarol Valade

 

Aucune annonce officielle n’a encore été faite et l’on ignore encore les chefs d’inculpations retenus contre Hassan Bouba. C’est une arrestation surprise, préparée en quelques jours et dans le plus grand secret. Le ministre de l’Elevage est à son bureau ce vendredi matin quand les forces de sécurité centrafricaines font leur entrée munies d’un mandat de la CPS et le conduisent devant les juges d’instruction.

Ancien coordinateur politique de l’UPC, Hassan Bouba se rapproche des autorités lorsqu’il est nommé en 2017 conseiller spécial du président Touadéra. En 2018, il aurait ordonné, selon l’ONG américaine The Sentry, l’attaque du camp de déplacé d’Alindao qui a fait plus de 112 morts, dont une vingtaine d’enfants. Mais plusieurs autres crimes pourraient lui être imputés.

Fin 2020, il entre au gouvernement pour représenter l’UPC, dans la logique des accords de paix signés à Khartoum l’année précédente. Mais contre l’avis d’Ali Darassa, qui le radie du groupe en janvier 2021.

 

 

Centrafrique: des poursuites judiciaires entamées contre des chefs de groupes armés

 

https://www.rfi.fr/ 14/11/2021 - 04:51 Avec notre correspondant à Bangui, Carol Valade

En République centrafricaine, une procédure judiciaire est en cours contre les principaux leaders des groupes armées dont l'ex-président François Bozizé. La plupart se trouvent actuellement à l’extérieur du pays et certains sont concernés par le processus de paix initié par la CIRGL.

Dans une ordonnance de renvoi devant la Cour criminelle signée par le doyen des juges d’instruction en date du 10 novembre 2021, près d’une trentaine de personnalités sont citées dont l’ancien président François Bozizé qui a depuis pris la tête de la rébellion CPC. Il y a aussi des proches, des membres de sa famille, mais aussi les principaux leaders des groupes armés en activité dans le pays ainsi que l’opposant politique Karim Meckassoua.

Huit chefs d’accusations sont retenus contre eux dont l'« atteinte à la sécurité de l’État », l'« association de malfaiteurs », l'« assassinat », la « rébellion complot ». Mais parmi ces inculpés, un seul est actuellement en détention. Les autres se trouvent au Tchad, en France ou dans les pays voisins de la Centrafrique.

« La justice est au-dessus de tout »

« Nous avons des conventions d’extradition et nous émettrons des mandats d’arrêt internationaux », prévient Eric Didier Tambo, procureur général près la Cour d’Appel de Bangui. Mais certains de ces chefs de guerre sont concernés par le processus de paix suivant la feuille de route de Luanda établie par les chefs d’État de la CIRGL (Conférence internationale pour la région des Grands Lacs). « La justice est au-dessus de tout et s’il le faut, ils seront jugés par contumace », rétorque le procureur.

« Politiquement, le pouvoir peut se servir de cette procédure comme d’un levier dans les négociations », fait remarquer un observateur. Dès lors ne risque-t-elle pas de mettre en péril le processus de paix ? « C’est une question d’opportunité, admet le procureur. Il sera sans doute nécessaire d’attendre les conclusions du dialogue national avant d’ouvrir le procès. »

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Au lendemain de l’attaque qui a visé une base des forces de défense et de sécurité et leurs alliés russes à Bossangoa, les réactions se multi » ...la suite
La Situation sécuritaire à Bossangoa dans l’Ouham est sous contrôle et une enquête est ouverte, selon le communiqué gouvernemental en date du 2 » ...la suite
La justice centrafricaine projette de retirer à Ferdinand Alexandre Nguendet son statut d’ancien chef d’Etat. Sur instruction du ministre d’Eta » ...la suite
Au Cameroun, une frange de la population, souvent défavorisée, consomme des liqueurs très alcoolisées et bon marché, communément appelées «whi » ...la suite
n Centrafrique, l'Autorité nationale des élections (ANE) souhaite toujours parvenir à organiser les élections locales pour la première fois, depu » ...la suite
Ces derniers jours, la situation sécuritaire se détériore davantage dans certaines villes de province. Dans les préfectures de la Ouaka, de la Bas » ...la suite
Aux premières lueurs de l'aube dans un quartier du sud-est de Bangui, la capitale de la Centrafrique, la pirogue de Pacôme Koyeke fend la brume mati » ...la suite
A l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes, les organi » ...la suite
La mise au point d'un vaccin efficace contre le paludisme s'est avérée bien plus difficile que celle d'un vaccin anti-COVID-19. Plusieurs vaccins di » ...la suite
La situation sécuritaire est relativement calme sur l’ensemble du territoire national cette semaine, confie la Minusca lors de la conférence de pr » ...la suite