Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Centrafrique : Touadera dresse un bilan sombre de 63 ans de la proclamation de la République
Centrafrique : Touadera dresse un bilan sombre de 63 ans de la proclamation de la République

 

- Ce 1er décembre marque l'anniversaire de la proclamation de la République Centrafricaine, jadis Oubangui-Chari.

https://www.aa.com.tr/ Lassaad Ben Ahmed   |01.12.2021

Le président centrafricain, Faustin Archange Touadera a invité ses compatriotes à « reconnaître qu’au cours de ces 63 années », ils n’ont pas su « placer les intérêts fondamentaux du peuple centrafricain au-dessus de tout ».

Il s'exprimait, mardi, dans une adresse à la nation à l'occasion de leur fête nationale, célébrée le 1er décembre de chaque année.

Selon le président centrafricain, ces 63 dernières années en RCA ont été caractérisées par « les coups d’Etat, les rébellions, les mutineries…, la triste marque de fabrique » de la RCA.

« Nous ne pouvons pas nier les sombres réalités de notre passé », a relevé le chef de l’Etat centrafricain.

« La mauvaise gouvernance, la corruption, les détournements de deniers publics, l’impunité ainsi que « la division, le tribalisme et l’égoïsme », ont fait de la RCA « le terreau des prédateurs et mercenaires recrutés, utilisés, financés, par des conspirateurs et assoiffés de pouvoirs, déterminés à s’opposer à l’exercice du droit inaliénable du peuple à l’autodétermination », a regretté le président Touadera.

Et pourtant, en proclamant la République centrafricaine le 1er décembre 1958, son père fondateur, le Président Barthélemy Boganda, avait averti les Centrafricains que « la division, le tribalisme, l’égoïsme » feront « le malheur de la RCA dans l’avenir ».

Selon le président Touadera, il a été noté qu’en dépit du cessez-le-feu unilatéral et immédiat que les autorités ont ordonné, « certains groupes armés, pourtant signataires de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation nationale, continuent de commettre des violences aveugles » sur des civils.

Il a rappelé que « tous ces crimes de guerre et crimes contre l’humanité qui sont d’ailleurs imprescriptibles, ne resteront pas impunis. C’est une question de temps et d’opportunité ».

Le président Touadera a, une fois de plus, rappelé à ses compatriotes que « les menaces de déstabilisation de la République sont réelles » et a exhorté surtout l’opposition démocratique « à faire preuve de patriotisme, à privilégier l’intérêt général, malheureusement en déclin permanent » dans le pays, « et à réintégrer le Comité d’organisation du Dialogue républicain ».

Il faut rappeler qu’officiellement, le pays est devenu indépendant le 13 août 1960. Mais pour de nombreux Centrafricains, c'est le 1er décembre 1958, date de la proclamation de la République, qui symbolise l'indépendance.

Le président Barthélémy Boganda avait alors proclamé, le 1er décembre 1958, la création de la République centrafricaine, limitée aux frontières de l'ancien territoire de l’Oubangui-Chari.

Il avait mis en place les institutions et doté d'un hymne et d'une devise ce nouveau pays dont il fut le premier président éphémère.

3 commentaires

M
Amen!
S
La notion de l'opposition démocratique, n'est pas encore actée, par une prise de responsabilité en tant que responsable, piur défendre les intérêts du centrafricain bantu lambda.
1) d'abord le ventre
2) petit effort pour le centrafrcain.
On ne change pas les mauvaises habitudes de compréhens2) petit effort pour le centrafrcain.
On ne change pas les mauvaises habitudes de compréhension du jour au lendemain ?
3) J'ècrase l'autre physiquement, pour exister et travailler, pour qu'on parle de moi.
Mauvaises habitudes de cultes de personnalité = inéfficacité.
4) le centrafricain doit apprendre à regader ses faillites, et incompétenced en face
» lire la suite
S
La notion de l'opposition démocratique, n'est pas encore actée, par une prise de responsabilité en tant que responsable, piur défendre les intérêts du centrafricain bantu lambda.
1) d'abord le ventre
2) petit effort pour le centrafrcain.
On ne change pas les mauvaises habitudes de compréhens2) petit effort pour le centrafrcain.
On ne change pas les mauvaises habitudes de compréhension du jour au lendemain ?
3) J'ècrase l'autre physiquement, pour exister et travailler, pour qu'on parle de moi.
Mauvaises habitudes de cultes de personnalité = inéfficacité.
4) le centrafricain doit apprendre à regader ses faillites, et incompétenced en face
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le 14 Janvier 2022 s'est tenue dans la salle de la cité CEMAC, la première réunion de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route pour la Pai » ...la suite
Le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange TOUADERA a rencontré ce matin au siège de l'Union Européenne à Bruxell » ...la suite
Le Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de l’Union africaine, l’Ambassadeur Bankole Adeoye ; le Secrétaire géné » ...la suite
- Centrafricaines, Centrafricains ; - Chers Compatriotes ; Demain, 1er décembre 2021, notre pays célèbre le 63ème anniversaire de la Pr » ...la suite
La Diplomatie française, en baisse de forme ; comme ivre, est prise de malaise dès qu’elle essaye de se relever ! On dirait qu’elle approche de » ...la suite
La principale plateforme des partis de l’opposition centrafricaine, la COD 2020, a décidé, samedi 30 octobre, de ne plus prendre part au dialogue » ...la suite
La principale plateforme des partis de l’opposition centrafricaine, la COD 2020, a décidé, samedi 30 octobre, de ne plus prendre part au dialogue » ...la suite
La principale plateforme des partis de l’opposition centrafricaine, la COD 2020, a décidé, samedi 30 octobre, de ne plus prendre part au dialogue » ...la suite
Cela semble désormais acté, les groupes armés ne seront pas inclus dans le dialogue républicain promis d’ici à la fin de l’année à Bangui p » ...la suite
La Salle du Conseil des Ministres du Palais de la Renaissance a servi de cadre aujourd'hui, lundi 25 octobre 2021 à la tenue d’une réunion de trav » ...la suite