Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » KOUANGO : DECLARATION DE LA MINUSCA
KOUANGO : DECLARATION DE LA MINUSCA

 

   

Les casques bleus de la MINUSCA poursuivent les patrouilles robustes dans la localité de Kouango (sud de la République centrafricaine) où le calme est revenu, tout en assurant la protection des civils. Environ 1500 personnes vivent actuellement autour de la base temporaire de la Force qui a pris toutes les mesures nécessaires pour assurer leur sécurité.  

 

La MINUSCA a déployé le jeudi 2 décembre des renforts par hélicoptère pour renforcer les casques bleus sur place, suite aux violences causées par des éléments armés assimilés à l’UPC. L’intervention et la riposte des casques bleus a contraint ces éléments armés à prendre la fuite. La MINUSCA a également soutenu les FACA présents sur le terrain lors de l’attaque, conformément au mandat. L’attaque avait fait trois blessés qui ont été soignés à l’hôpital.   

 

La MINUSCA condamne cette attaque et enjoint l’UPC et tous les groupes armés à cesser immédiatement toute violence et à respecter le cessez-le-feu ainsi que leurs engagements dans le cadre de l’Accord de paix et la feuille de route. La Mission réitère son engagement à protéger les populations, en appui aux autorités centrafricaines.  

   

   

Bangui, le 06 décembre 2021

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les habitants de Mingala dans la Basse-Kotto, situé à 640 kilomètres de Bangui, décrient l’absence des forces de l’ordre dans la ville pour as » ...la suite
L'Armée de résistance du Seigneur est l'un des groupes armés les plus violents en Afrique. Une partie du groupe vient de demander à déposer les a » ...la suite
L’institution en charge des élections en République centrafricaine se prépare pour la tenue des consultations municipales. Prévues pour le 11 se » ...la suite
Le 18 janvier 1979 plusieurs élèves et étudiants étaient massacrés sous le régime de l’Empereur Jean Bedel Bokassa. 43 ans après cette répre » ...la suite
Les évêques de Centrafrique ont attiré l'attention du gouvernement sur les profondes mutations qui dramatisent la situation du pays, lors de la con » ...la suite
Le ministre rwandais des Affaires étrangères et la secrétaire d'État aux relations étrangères de l'Angola, chargés du suivi de la feuille de ro » ...la suite
Repoussés hors des couloirs de transhumance, les Peuls empruntent d’autres routes et empiètent parfois avec leurs bêtes sur les champs des agricu » ...la suite
Autrefois considérée comme le grenier de l'agriculture centrafricaine, la ville de Paoua reprend son souffle. Malgré l'insécurité qui continue de » ...la suite
Quelque 33 personnes, dont deux soldats, ont été tuées, lundi 29 novembre, dans une attaque simultanée attribuée aux rebelles des 3R contre deux » ...la suite
« On a commencé avec 18 MW. Aujourd’hui, avec le dédoublement de la capacité de Boali II, on est passé à 28,5 MW. Nous continuons à travaille » ...la suite