Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Yamba : plus de 1127 réfugiés centrafricains en 2 jours
Yamba : plus de 1127 réfugiés centrafricains en 2 jours

Lu pour vous

 

https://camerounactuel.com/ 6 décembre 2021

Ces derniers sont entrés au Cameroun à la suite des frappes des forces armées centrafricaines.

Les journées du 29 et du 30 novembre dernier ont été très mouvementées à Yamba une bourgade de l’arrondissement de Djohorig dans le département du Mbéré région de l’Adamaoua. En effet, dans la journée du 29 novembre 2021, le groupe rebelle 3R basé en République Centrafricaine (RCA)a reçu les attaques des Forces Armées Centrafricaines (Faca) assistées par l’armée Russe.

Ces attaques ont eu lieu précisément dans les localités de Kaita à 15km de Yamba, et, à Boyaï Ngou à 7km de Yamba. On parle alors de plus de 1127 centrafricains qui sont entrés dans cette partie du Cameroun abandonnant tout derrière eux selon nos sources en date du 20 novembre 2021 à 17h.

Une situation qui a poussé le sous-préfet de Djohong à descendre ce même 29 novembre s’enquérir de la situation. «Le sous-préfet est arrivé à Yamba et a présenté aux différentes familles des victimes ses sincères condoléances, accompagnées de quelques mots de réconfort. Il a demandé à ces nouveaux réfugiés de se sentir chez eux et de ne repartir que lorsque le calme sera de retour en RCA», nous confie une source à Yamba. Ces nouveaux réfugiés sont constitués en grande partie par des femmes et des enfants.

En rappel, entre le 6 et le 9 octobre 2021, plus de 750 personnes en provenance de la République Centrafricaine étaient aussi entrées en terré’ camerounaise en passant toujours par Yamba. Parmi ces dernières, on y dénombré plus de 500 réfugiés centrafricains et environ 250 déplacés camerounais. Ce déplacement massif faisait également suite aux multiples frappes des Forces Armées Centrafricaines (Faca) et de leurs alliés russes qui ont repoussé le plus loin possible le groupe rebelle 3R.

Ainsi, avec environ 2000 réfugiés enregistrés dans l’arrondissement de Djohbng à moins de deux mois, il y a lieu de craindre le développement d’une insécurité dans la zone, car il va sans doute dire que, parmi ces réfugiés il y a certainement des membres du groupe rebelle 3R. Donc il faudra encore plus de vigilance et de rigueur dans les contrôles des usagers pendant les multiples déplacements lors de cette période des fêtes de fin d’année.

L’œil du Sahel

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Legs colonial, la frontière entre le Cameroun et la Centrafrique a été parfois « source d’incompréhension et d’incidents regrettables » entr » ...la suite
Ils sont déployés pour renforcer la sécurité de la région contre les incursions des rebelles centrafricains. En l’espace de six mois, deux n » ...la suite
Le corridor Brazzaville-Bangui-N’Djamena constitue l’un des onze projets intégrateurs érigés au rang de priorité dans l’espace CEMAC Afrique » ...la suite
Un tribunal militaire camerounais a condamné récemment 25 hommes à des peines de 30 à 35 ans de prison pour avoir participé en 2017 à une tentat » ...la suite
Le corridor Douala-Bangui traite des dizaines de milliards de FCFA de flux commerciaux chaque année et est la principale voie d’approvisionnement d » ...la suite
Lors de son intervention au Conseil de sécurité, le 22 février, au cours d’une séance consacrée à la problématique de la levée totale de l » ...la suite
Au moins quatre (4) chefs d’Etat africains sont attendus ce mercredi 23 février à Kinshasa afin de prendre part au 10ème Sommet des Chefs d’Eta » ...la suite
Même si la Télévision congolaise indique le contraire, avec des reportages qui laissent penser que le président congolais serait de retour au berc » ...la suite
Le Ministre Délégué à la Présidence du conseil chargé de la Défense Nationale, des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, le Général de » ...la suite
Dans un document sonore authentifié par plusieurs sources, le leader de l’UFR Timan Erdimi s’entretien avec un ministre conseiller spécial du pr » ...la suite