Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Si un beau matin, le Tchad attaque la Centrafrique, ce sera uniquement l'œuvre de Mahamat Kaka...
Si un beau matin, le Tchad attaque la Centrafrique, ce sera uniquement l'œuvre de Mahamat Kaka...

 

Lu pour vous

 

Le monde entier doit bien savoir que : si un beau matin, le Tchad attaque la Centrafrique, ce sera uniquement l'œuvre de Mahamat Kaka et ses parrains que vous connaissez tous. 

Selon des informations de source militaire, il y a une volonté manifeste, pour ne pas dire des préparatifs presque à terme, d'aller déstabiliser notre pays frère la Centrafrique dans les jours à venir. Et ce sera par le Sud du Tchad où les populations de cette partie du pays sont déjà abandonnées à elles-mêmes depuis plusieurs décennies. Plusieurs armes lourdes sont envoyées tout au long de la frontière avec la RCA. 

Wakit Tama Média veut donc attirer l'attention de tous, que le nom du peuple tchadien, innocent dans son ensemble, ne soit jamais associer à aucun acte d'agression ou de déstabilisation d'un pays voisin ou africain, pour le seul intérêt de la France. À l'heure actuelle même le peuple tchadien est vent debout contre le régime en place, imposé par cette même France. 

Mahamat Kaka veut créer de conflit, pour s'en servir comme argument pouvant justifier ses intentions de se maintenir au sommet de ce pouvoir qu'il a arraché par la force, avec l'aide de Emmanuel Macron. 

Pour rappel, c'est depuis le 19 novembre 2021 que le capitaine #Adoum_Ali_Ibrahim a été arrêté par les miliciens du Conseil Militaire de Transition. Dans le cadre de nos enquêtes, une source militaire nous confie que ce capitaine et plusieurs autres sont gardés dans les geôles de la Direction de renseignements militaires #DRM. La même source révèle que le tort de ces militaires traqués c'est d'avoir refusé de participer au plan de #déstabilisation de la Centrafrique en cours. « Le CMT a déjà recruté des mercenaires torroboro, quelques centaines des réfugiés centrafricains résidant, au plus d'une partie des forces spéciales :(DGSSIE) en appuyant les mercenaires pour aller déstabiliser la RCA, » indique notre source.  

Le capitaine Adoum Ali, lui même élément de la DGSSIE, a fait savoir que, ce n'est ni le rôle, ni la mission de l'armée d'aller déstabiliser un pays étranger, d'où son arrestation depuis le 19 novembre. 

C'est aussi le cas du Lieutenant Colonel Issa Oumar Liane, un autre officier supérieur, arrêté sans motif clair, puis radié carrément de l'armée par Mahamat Kaka, comme vous pouvez le lire dans le décret ci-dessous, au côté de la photo du Capitaine Adoum. La photo de Issa Oumar que nous détenons ici, vous sera dévoilée ultérieurement. 

Pour terminer, nous savons que la Centrafrique est au cœur de toutes les convoitises pour ses immenses richesses mais le Tchad n'a rien à envier à ce pays voisin avec lequel nous il partage plusieurs choses en commun. D'ailleurs la Centrafrique et le Tchad était un seul pays par le passé, à travers la colonie française de l'Oubangui. 

Donc le peuple tchadien ne doit pas être utilisé pour l'intérêt d'une puissance étrangère. Et nous craignons les conséquences qui pourront avoir lieu sur la population du Sud du Tchad qui est déjà gravement transformée en esclaves, alors que ses sous sols produisent d'immenses richesses pétrolières. 

Le Tchad attend juste un changement à travers un Président démocratiquement élu, et non une guerre inventée, qui va encore l'enfoncer dans le sous sous-développement. 

 

Wakit Tama Média.

1 commentaire

S
Qu'il aille chercher ses prétextes ailleurs, dans désert tchadien il u a assez de place pour faire la guerre entre tchadiens, puisqu'ils sont aiment la guerre, il y a une grande cour de récréation, dans le désert tchadien. Pauvre d'esprit.

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Legs colonial, la frontière entre le Cameroun et la Centrafrique a été parfois « source d’incompréhension et d’incidents regrettables » entr » ...la suite
Ils sont déployés pour renforcer la sécurité de la région contre les incursions des rebelles centrafricains. En l’espace de six mois, deux n » ...la suite
Le corridor Brazzaville-Bangui-N’Djamena constitue l’un des onze projets intégrateurs érigés au rang de priorité dans l’espace CEMAC Afrique » ...la suite
Un tribunal militaire camerounais a condamné récemment 25 hommes à des peines de 30 à 35 ans de prison pour avoir participé en 2017 à une tentat » ...la suite
Le corridor Douala-Bangui traite des dizaines de milliards de FCFA de flux commerciaux chaque année et est la principale voie d’approvisionnement d » ...la suite
Lors de son intervention au Conseil de sécurité, le 22 février, au cours d’une séance consacrée à la problématique de la levée totale de l » ...la suite
Au moins quatre (4) chefs d’Etat africains sont attendus ce mercredi 23 février à Kinshasa afin de prendre part au 10ème Sommet des Chefs d’Eta » ...la suite
Même si la Télévision congolaise indique le contraire, avec des reportages qui laissent penser que le président congolais serait de retour au berc » ...la suite
Le Ministre Délégué à la Présidence du conseil chargé de la Défense Nationale, des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, le Général de » ...la suite
Dans un document sonore authentifié par plusieurs sources, le leader de l’UFR Timan Erdimi s’entretien avec un ministre conseiller spécial du pr » ...la suite