Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Centrafrique : quatre militaires français arrêtés à Bangui pour « tentative d’assassinat »
Centrafrique : quatre militaires français arrêtés à Bangui pour « tentative d’assassinat »

 

AFP Publié le 22/02/2022 à 7h05

Quatre militaires français ont été arrêtés à l’aéroport de Bangui alors qu’ils escortaient un général de la force de l’ONU. À cause d’un malentendu, ils sont suspectés d’avoir voulu éliminer le président centrafricain

Paris et l’ONU dénoncent une manipulation. Le lundi 21 février, quatre militaires français escortant Stéphane Marchenoir, chef d’état-major de la Force de la Minusca (Mission des Nations unies en Centrafrique), ont été arrêtés à Bangui. Le général devait s’envoler pour Paris, a indiqué l’ambassade dans un communiqué sur ses comptes Twitter et Facebook. Les quatre hommes font partie de sa protection rapprochée.

Tentative d’assassinat

Mais que s’est-il passé ? De nombreux comptes privés ont accusé les militaires français - sur les réseaux sociaux - de vouloir « assassiner » le président centrafricain, Faustin Archange Touadéra. Cet incident survient au moment où les relations entre la France et son ancienne colonie sont de plus en plus tendues, exacerbées par une féroce guerre d’influence entre Paris et Moscou, dans ce pays en guerre civile depuis 2013.

Force de la Minusca pour prendre le vol Air France avec leur équipement professionnel. L'Ambassade de France regrette vivement cet incident. Elle condamne son instrumentalisation immédiate sur certains réseaux malveillants et la désinformation grossière à laquelle elle donne lieu.

— La France à Bangui (@FranceBangui) February 21, 2022

« L’ambassade regrette vivement cet incident. Elle condamne son instrumentalisation immédiate sur certains réseaux malveillants et la désinformation grossière à laquelle elle donne lieu », écrivait la représentation diplomatique lundi soir. Plusieurs photos prétendaient montrer effectivement leur véhicule et armes saisis lors de leur interpellation.

« Concours de circonstances »

En réalité, il semble que les quatre Français arrêtés ont simplement joué de malchance. « C’est un concours de circonstances qui a fait qu’au même moment, l’avion du président Touadéra atterrissait », a expliqué l’état-major parisien des armées. De son côté, la Minusca a dit « rejeter catégoriquement les accusations d’atteinte à la sûreté de l’État ». La Minusca compte environ 15 000 militaires et policiers dans ce pays parmi les plus pauvres du monde et en guerre civile depuis neuf ans.

Les quatre hommes étaient toujours dans les locaux de la gendarmerie lundi soir, toujours selon un responsable de l’état-major des armées françaises. « Le problème est en cours de règlement, à ce stade, il n’y a pas d’inquiétude », a-t-il conclu.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE MINUSCA

 

Bangui, le 21 février 2022 – Quatre membres du personnel de la MINUSCA chargés de la protection rapprochée du Chef d’état-major de la Force de la MINUSCA ont été arrêtés lundi après-midi devant les installations de l’aéroport international de Bangui-M’poko. Ces derniers venaient d’accompagner le Chef d’état-major en partance pour la France.

La MINUSCA regrette cet incident et condamne vivement son instrumentalisation sur les réseaux sociaux, dans une tentative de manipulation de l’opinion publique. Elle rejette catégoriquement les accusations d’atteinte à la sureté de l’Etat.

Dans le cadre de leur dialogue permanent, le leadership de la MINUSCA est en contact avec les plus hautes autorités centrafricaines pour trouver une issue dans les meilleurs délais.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Depuis quelques jours les Centrafricains vivant en Tunisie sont inquiets des agressions dont sont victimes les noirs africains. Ces agressions font su » ...la suite
Blessé dans une attaque au colis piégé en décembre et évacué en Russie, Dmitri Sytyi est sur le point de revenir en Centrafrique. L’occasion p » ...la suite
Les infrastructures ont été officiellement remises ce lundi au gouvernement centrafricain en présence des partenaires. La prochaine étape de ce pr » ...la suite
La mission onusienne en Centrafrique a annoncé mercredi qu'elle aidera les autorités locales à réhabiliter le poste de douane de Béloko (ouest) d » ...la suite
La première session criminelle de l’année 2023 se déroulera du 06 février au 08 mars 2023, et l’audience du tirage au sort des jurés est pré » ...la suite
La filière nigérienne d'Orano, anciennement Areva, a exploité pendant 40 ans cette mine d'uranium dans le Sahara pour alimenter des centrales nucl » ...la suite
Mme Yellen, depuis vendredi à Dakar, première étape d'un déplacement en Afrique, a visité le site historique de Gorée en compagnie de son maire » ...la suite
Quand certains tuent par les armes, d’autres, en revanche, choisissent l’intoxication comme solution la plus simple pour exterminer une population » ...la suite
Le Président de la République, Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadéra, a reçu en audience samedi 14 janvier 2023, au Palais de la Ren » ...la suite
Sixième langue la plus parlée au monde, le français est parlé dans de nombreux pays du monde. Cependant, il faut discerner les pays où notre lang » ...la suite