Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Economie » Forum de Saint-Pétersbourg: l'Afrique, terre d'«opportunités» pour une Russie marginalisée
Forum de Saint-Pétersbourg: l'Afrique, terre d'«opportunités» pour une Russie marginalisée

 

https://www.rfi.fr/ 16/06/2022 - 04:27

Le Forum économique de Saint-Pétersbourg s’est ouvert hier, mercredi 15 juin, pour sa 25e édition dans un contexte particulier pour le pays organisateur. Au cœur de nombreuses tables rondes : la résilience de la Russie face aux sanctions dont elle fait l’objet depuis plusieurs mois par les pays occidentaux à cause du conflit en Ukraine. Et en invité d'honneur : l'Égypte.

Les ambitions russes sont annoncées : « Profiter des opportunités qu'offre l'Afrique pour l'économie et la sécurité russes ». Problématiques énergétiques et sécurité alimentaire sont les thématiques dominantes. L’ambassadeur sénégalais interviendra sur ce dernier sujet. Macky Sall a récemment fait le déplacement en Russie pour plaider la cause du continent, touché de plein fouet par la crise russo-ukrainienne.

Si certains alliés proches sont donc annoncés, aucun chef d’État n’est officiellement attendu. L’année dernière, Félix Tshisekedi, président en exercice de l’Union africaine, avait fait le déplacement. « Il est temps pour le pays de se débarrasser de ses illusions et de reconsidérer sa stratégie économique extérieure », précisent les organisateurs du Forum.

Les Égyptiens notamment interviennent dans de nombreux panels au cours des trois jours. Une table ronde est même consacrée à la relation Russie-Égypte ce jeudi. Au cœur des échanges, entre autres, la zone industrielle russe dans la zone économique du canal de Suez. L'ambition : qu'elle devienne « une porte d'entrée pour les entreprises russes sur les marchés d'autres pays du continent africain ».

PUBLICITÉ

La RCA en nombre

Autre délégation importante, celle de la Centrafrique. Le Premier ministre lui-même a fait le déplacement, à la tête d’une délégation d’une dizaine de membres composée du ministre des Mines, Rufin Benam-Beltoungou, et d’experts nationaux. Il doit participer aujourd’hui à la table ronde sur les relations russo-africaines, en compagnie notamment du président de la commission de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), l’Angolais Gilberto Da Piedade Verissimo, et d’une petite dizaine d’intervenants russes, dont le directeur général de la chaîne RT.

Objectif de la délégation : approfondir la coopération avec la Russie, jusque-là centrée sur les secteurs de la sécurité et des mines.

Absent de la photo officielle de la délégation, un autre détenteur d’un passeport diplomatique centrafricain sera néanmoins présent dans les couloirs du forum de Saint-Pétersbourg : il s’agit du Camerounais Émile Parfait Simb. L’entrepreneur a vu son étoile pâlir dans son pays, où il est visé par des plaintes pour escroquerie après que des investisseurs ont perdu leur mise dans ce qu’ils décrivent comme une arnaque façon pyramide de Ponzi. 

Émile Parfait Simb a néanmoins su rebondir à Bangui l’an dernier : nommé conseiller spécial du président de l’Assemblée nationale, Simplice Mathieu Sarandji, c’est à ce titre qu’il a obtenu son passeport en novembre. Il est souvent présenté comme l’un des principaux inspirateurs du « projet Sango », la cryptomonnaie centrafricaine portée par le président Touadéra.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La Chine a supprimé les droits de douane sur 98 % des articles taxables provenant de plusieurs pays, dont neuf en Afrique. Cette décision fait su » ...la suite
La Cour constitutionnelle s’oppose à la possibilité d’obtenir la nationalité centrafricaine ou un terrain en échange d’un investissement dan » ...la suite
Un premier échec pour Faustin-Archange Touadéra. La Cour constitutionnelle centrafricaine a rejeté le projet de cryptomonnaie sango lancé il y a q » ...la suite
En République centrafricaine, c’est un coup dur pour le gouvernement. La Cour constitutionnelle rejette certaines dispositions du projet Sango lanc » ...la suite
Le Premier ministre japonais a dit vouloir contribuer à une "croissance de qualité" en Afrique, au premier jour samedi d'un sommet avec le continent » ...la suite
Les grandes institutions internationales n'ont eu de cesse de rabaisser leurs prévisions de croissance mondiale pour l'année Devant cette inflati » ...la suite
Certaines institutions souhaitent rejeter le Bitcoin et d’autres crypto-monnaies par le biais de réglementations et régulations parfois farfelues. » ...la suite
Pour le Président Faustin Archange Touadera, les effets néfastes des changements climatiques sur la chaîne alimentaire, la persistance de la pandé » ...la suite
Après avoir adopté le bitcoin (BTC) comme monnaie légale, la République centrafricaine a décidé de créer la sidechain et la crypto Sango. L’o » ...la suite