Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Centrafrique : L'ancien chef de l’armée acquitté après 17 mois en prison
Centrafrique : L'ancien chef de l’armée acquitté après 17 mois en prison

 

- Le général Ludovic Ngaïfei était poursuivi pour atteinte à la sûreté intérieure de l'État et complot de déstabilisation.

Fatma Bendhaou   |22.06.2022

Peter Kum

L'ancien chef d'état-major des forces armées centrafricaines (Faca), le Général Ludovic Ngaïfei a été acquitté, mardi, par la Cour d'appel de Bangui. Il était poursuivi pour atteinte à la sûreté intérieure de l'État et complot de déstabilisation. Ngaïfei a été déclaré non coupable après avoir passé près d’un an et demi en prison, a appris l'Agence Anadolu auprès de la Cour d’appel de Bangui.

« Le général Ludovic Ngaïfei a été acquitté dans la soirée du 21 juin pour insuffisance de preuves et pour infraction non constituée », a indiqué mercredi à Anadolu le juriste centrafricain, Jos Benam, un des juges de la cour.

Un membre de la famille du général Ludovic a rapporté au journal local, Corbeau News, que « le parquet n’a pas été capable d’apporter des preuves à la défense qui font du général Ludovic Ngaïfei l’auteur de tous les crimes qu’on lui avait imputé ».

Soupçonné d’« intelligence avec les assaillants qui perturbent la paix et la tranquillité ainsi que la stabilité en Centrafrique », Ngaïfei avait été mis sous dépôt à la prison militaire de camp de Roux à Bangui en janvier 2021. C’est de là qu’il comparaissait pour la suite de son procès.

Pour rappel, c'est dans la nuit du 15 au16 janvier 2021, que le général à la retraite avait été arrêté à son domicile au quartier PK11 à Bangui par des militaires lourdement armés.
Il avait été conduit à la Section de recherches et d’investigation (SRI) où il avait été auditionné pendant plusieurs jours.

Ludovic Ngaïfei avait été limogé de l'armée centrafricaine par un décret du président Touadéra le 26 juillet 2018. Officiellement, les raisons de ce limogeage n’ont jamais été dévoilées.
Les médias locaux ont toujours évoqué « une brouille » entre l’ancien chef d’état-major des armées et le Président Faustin-Archange Touadéra.

 

Poursuivi pour atteinte à la sûreté intérieure de l’État et complot de déstabilisation, le général centrafricain Ludovic Ngaïfei a été acquitté.

 

Centrafrique: l’ancien chef d’Etat-major de l’armée acquitté après 17 mois en prison

 

https://actucameroun.com/ 22 Juin 2022 par Marturin ATCHA 

La Cour d’Appel de Bangui a acquitté ce mardi, l’ancien chef d’état-major des forces armées centrafricaines (Faca), le Général Ludovic Ngaïfei, poursuivi pour atteinte à la sûreté intérieure de l’État et complot de déstabilisation. Le général Ngaïfei a été déclaré non coupable par la Cour d’appel de Bangui après avoir passé près d’un an et demi en prison.

Pour insuffisance de preuves et pour infraction non constituée, l’ancien patron des Faca recouvre sa liberté. Soupçonné d’«intelligence avec les assaillants qui perturbent la paix et la tranquillité ainsi que la stabilité en Centrafrique», Ngaïfei avait été mis sous dépôt à la prison militaire de camp de Roux à Bangui en janvier 2021.

Ludovic Ngaïfei avait été limogé de l’armée centrafricaine par un décret du président Touadéra le 26 juillet 2018. Des motifs de son limogeage sont toujours restés flous. La RCA est plongée dans la crise politico-sécuritaire depuis le renversement du président François Bozizé par une coalition rebelle.

 

 

Centrafrique : le général Ludovic Ngaïféi acquitté par la Cour d’appel de Bangui

https://www.radiondekeluka.org/ jeudi 23 juin 2022 07:13 

La Cour d’appel de Bangui a prononcé, mardi 21 juin, l’acquittement de l’ancien chef d’état-major des armées, le général à la retraite, Ludovic Ngaïféi, pour infraction non-constituée. Il avait été poursuivi pour atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat, complot, incitation à la haine et mépris du gouvernement. Libération intervenue alors que le parquet avait requis 10 ans de travaux forcés contre lui.  

Au centre de ce procès historique, le ministère public s’est fondé particulièrement sur les publications de Ludovic Ngaifei à travers les médias de la place en 2020. Selon les faits, l’accusé avait publié, par voie de presse, certains articles dans lesquels il aurait mis en avant les difficultés que rencontre l’armée nationale. Chose que le parquet considère comme une incitation à la haine et un mépris vis-à-vis du gouvernement. Durant l’interrogatoire, l’accusé a donné les raisons qui l’ont poussé à faire cette sortie médiatique qui, selon lui, a été mal interprétée. Selon le général Ngaïféi, il était important d’informer et de prévenir l’armée du danger qui guettait le pays.

Infraction non-constituée

Dans son réquisitoire de moins de 30 min, le parquet général représenté par Benoit Narcisse Foukpio, 1er Avocat général, a demandé que le général à la retraite soit condamné à 10 ans de travaux forcés. Une demande de peine balayée par la défense qui a plaidé l’acquittement de son client. Les avocats de l’accusé ont brandi la non-constitution des infractions présentées par l’accusation.

"La cour, statuant publiquement, contradictoirement à l’égard de l’accusé avec le concours des jurés à la majorité des voix ; en matière criminelle et en dernier ressort sur la culpabilité, acquitte l’accusé Ngaifei Demabona Ludovic pour infraction non-constituée", telle est la sentence délibérée par les juges de la Cour d’appel de Bangui.

Pour les avocats de Ludovic Ngaifei, les juges ont dit le droit. Cette décision de la Cour d’appel intervient après que le Général de division, Ludovic Ngaifei, a passé plus d’un an en prison au Camp de Roux.

Ce procès met un terme à la première session criminelle ouverte du 29 avril au 21 juin 2022. Parmi les 26 dossiers inscrits au rôle, 21 ont été jugés dont 6 acquittements et 15 condamnations.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dans son aperçu humanitaire, le bureau des Nations-Unies pour les affaires humanitaires(OCHA) a enregistré au cours des sept premiers mois de 2022, » ...la suite
Dans l’optique d’avoir le contrôle total du secteur minier, le gouvernement a suspendu les activités minières dans les préfectures de la Vak » ...la suite
La Confédération fait désormais partie du cercle très restreint de gouvernements occidentaux disposant d’une représentation dans le pays en cri » ...la suite
L’opération de contrôle physique des fonctionnaires et agents de l’Etat lancée en juillet dernier par le gouvernement se poursuit. Après quelq » ...la suite
Selon des sources sécuritaires, la RCA a officiellement demandé 3 000 instructeurs militaires russes supplémentaires, pour appuyer les Forces armé » ...la suite
Pendant que la crise d’hydrocarbures continue de paralyser la République centrafricaine, le gouvernement a annoncé l’arrivée d’une nouvelle c » ...la suite
La prise en charge des enfants de 0 à 15 ans au Complexe pédiatrique de Bangui risque de souffrir. Le projet d’appui à ce centre hospitalier vie » ...la suite
Quarante-huit heures après l’annonce de l’ouverture d’une enquête contre le Groupe Castel à Paris, les réactions commencent à tomber. Le g » ...la suite
Malgré les accords de paix et les cessez-le-feu à répétition, la Centrafrique reste déstabilisée par de nombreuses rébellions. Si l’armée, s » ...la suite
Chers frères et sœurs en Christ et vous tous, hommes et femmes de bonne volonté, épris de bonté, de justice et de paix, à vous tous, grâce et » ...la suite