Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Centrafrique : La RCA, le Tchad et le Cameroun dans la dynamique d’une transhumance apaisée
Centrafrique : La RCA, le Tchad et le Cameroun dans la dynamique d’une transhumance apaisée

 

 Judicael Yongo  0  août 5, 2022 7:07

BANGUI le 05 Aout 2022 (RJDH) — Pour une transhumance apaisée entre la République Centrafricaine, le Tchad et le Cameroun, les membres de différentes organisations œuvrant dans le domaine d’élevage et de l’agriculture ont formulé plusieurs recommandations favorisant la libre circulation des acteurs dans ce secteur. Ces recommandations ont été formulées à l’occasion de la 6ème réunion de réflexion tenue à Bangui, du 26 au 28 juillet 2022 sur la plateforme pastorale et de transhumance en RCA.

Les relations bilatérales entre les éleveurs et les agriculteurs pendant la période de transhumance ne cessent de se détériorer chaque année.

Ceci s’explique par la destruction des champs ou par le vol du bétail. Cette situation engendre souvent des pertes en vie humaines et des séries de violences. Pour décanter la situation, les organisations internationales s’attèlent dans des actions pour une transhumance apaisée.

Selon Ahmed Mohamed Nadif, secrétaire exécutif de la plateforme pastorale du Tchad, plusieurs recommandations ont été formulées à la sortie de cette réunion notamment  « le désarmement des pasteurs et leur prise en charge sur le plan sécuritaire par les Forces de Défense et de Sécurité des pays membres », confie-t-il. «  Nous avons également demandé la mise en place d’un comité de suivi de ce projet, car le secteur agro-pastoral rapporte beaucoup d’argent dans la caisse de ces trois Etats »  a-t-il conclu.

Perpetua Katepa-Kalala représentante de la FAO Centrafrique se dit réjouie du résultat de cette réunion. « En suivant attentivement le rapport présenté, nous avons la conviction que d’ici quelques années, nous auront une transhumance libre et apaisée entre ces trois pays. Le Fonds des Nations Unies pour l’alimentation (FAO) va continuer à appuyer ces trois pays afin de lutter contre l’insécurité alimentaire dans ces trois Etats membres à travers une transhumance sécurisée et apaisée », promet la représentante.

Cette 6e réunion de la plateforme nationale du pastoralisme et de transhumance en République Centrafricaine a été appuyée financièrement et logistiquement par le Fonds des Nations Unies pour l’alimentation (FAO). La 7e réunion du genre sera organisée prochainement au Cameroun selon les organisateurs.

Carlos Watou

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Les Etats-Unis devraient exprimer leurs préoccupations au président rwandais Kagamé en matière de respect des droits humains, notamment sur les a » ...la suite
Ce n’est pas la première visite d’un président français à Yaoundé sous la présidence Biya. Et ce n’est sans doute pas la plus solennelle. » ...la suite
Ces derniers temps, l'hostilité contre les missions de maintien de la paix de l'Onu au Mali et en République démocratique du Congo va crescendo. » ...la suite
Il aura fallu cinq mois, mais c’est désormais chose faite : le président tchadien de transition Mahamat Idriss Déby et plusieurs groupes rebelles » ...la suite
Les autorités de transition du Tchad et les groupes rebelles ont signé un accord de paix à Doha lundi, en amont d'un vaste dialogue de réconciliat » ...la suite
Legs colonial, la frontière entre le Cameroun et la Centrafrique a été parfois « source d’incompréhension et d’incidents regrettables » entr » ...la suite
Ils sont déployés pour renforcer la sécurité de la région contre les incursions des rebelles centrafricains. En l’espace de six mois, deux n » ...la suite
Le corridor Brazzaville-Bangui-N’Djamena constitue l’un des onze projets intégrateurs érigés au rang de priorité dans l’espace CEMAC Afrique » ...la suite
Un tribunal militaire camerounais a condamné récemment 25 hommes à des peines de 30 à 35 ans de prison pour avoir participé en 2017 à une tentat » ...la suite
Le corridor Douala-Bangui traite des dizaines de milliards de FCFA de flux commerciaux chaque année et est la principale voie d’approvisionnement d » ...la suite