Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA, EN VISITE DE TRAVAIL A DUBAÏ
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA, EN VISITE DE TRAVAIL A DUBAÏ

PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PR FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA, EN VISITE DE TRAVAIL A DUBAÏ, A RENCONTRE CE VENDREDI 05 AOÛT 2022 LE PDG DE BINANCE CHANGPENG ZHAO. 

 

Quelques jours après son lancement comme la deuxième monnaie légale de la République Centrafricaine, le Président de la République Pr Faustin Archange TOUADERA est toujours dans sa dynamique de recherche d’un partenariat fiable avec des Investisseurs et Entrepreneurs techniques crédibles de haut niveau disponibles d’accompagner la RCA dans la bonne marche de sa crypto-monnaie le SANGO COIN.

C’est à ce titre que le Président de la République Pr Faustin Archange TOUADERA a rencontré, ici à Dubaï dans les Emirats Arabes Unis M. CHANGPENG ZHAO Président Directeur général de BINANCE la plus grande bourse de crypto-monnaie au monde.  Expert en blockchain et en système de négociation, M. CHANGPENG ZHAO a réussi à faire de son entreprise BINANCE le principal écosystème de la crypto-monnaie avec ses différentes composantes à savoir le système de transaction en crypto-monnaie et l’aspect technique de son fonctionnement.

Au cours d’une séance de travail qui a duré plus d’une heure, le Président Directeur général de BINANCE a pris l’engagement d’accompagner la RCA, le tout premier pays d’Afrique à avoir officialisé le bitcoin,  dans l’utilisation de son SANGO coin, dans le cadre de sa  règlementation, dans le domaine de conseil en tokenisation qui est un protocole de paiement sur internet, de l’acquisition de la liquidité financière pour la réalisation des grands projets de développement mais surtout la formation des Jeunes dans une parfaite maîtrise de la crypto-monnaie. 

Notons que le Président de la République Pr Faustin Archange TOUADERA rencontrera aussi d’autres investisseurs intéressés par les secteurs des mines, de l’Education, de la Santé, de l’Agriculture et de la construction des infrastructures.

 

 

Cryptomonnaie : la RCA capte 820 millions de FCF via le Sango Coin

 

Les investisseurs adoptent timidement le Sango Coin. Une semaine après l’ouverture de la vente au public, seulement 6% des jetons de la cryptomonnaie centrafricaine émis ont été vendus.

 

Le 25 juillet dernier, la République centrafricaine (RCA) a officiellement mis en vente les premiers jetons de Sango Coin, la cryptomonnaie nationale centrafricaine. Ils sont accessibles sur le site officiel dédié. Cette vente devrait se dérouler en 13 cycles et pour la première phase qui s’étendra sur un mois, le pays a émis 210 millions de jetons. Le vendredi 29 juillet 2022, soit cinq jours après l’émission, seulement 6% des jetons ont été vendus ce qui a permis à l’Etat d’obtenir la somme de 1,27 million de dollars soit 817 millions de FCFA. Un lancement timide, jugent les experts qui estiment néanmoins qu’il est encore trop tôt pour déclarer l’échec de cette cryptomonnaie. « Alors que tout est encore à construire et que rien ne permet encore de savoir si Sango connaîtra un succès ou un échec, il convient de reconnaître le caractère inédit de cette initiative, qui plus est venant d’un gouvernement » explique un expert en Bitcoin.

À l’issue des 13 cycles, le Sango Coin devrait s’écouler à 4,2 milliards d’unités et chacun des cycles imposera de bloquer les jetons pendant un an. Les fonds ainsi levés auprès des investisseurs permettront au pays d’investir dans divers projets pour le développement du pays. Par exemple, dès la prochaine phase, il sera possible d’utiliser ses jetons pour acquérir la citoyenneté du pays. Cela coûtera 60 000 dollars de Sango Coin, qui seront verrouillés pendant cinq ans. Un passeport centrafricain sera délivré et les investisseurs bénéficieront d’une exonération d’impôts sur leurs revenus en cryptomonnaies. Un programme de « résidence électronique » est également à venir en bloquant 6 000 dollars pendant 3 ans. Si la « e-Résidence » ne confère pas la citoyenneté, elle offre néanmoins, elle aussi, la fiscalité avantageuse et permet de simplifier les démarches administratives pour les acteurs souhaitant s’impliquer dans le projet Sango. Dans la même lignée, 10 000 dollars d’investissements, verrouillés durant 10 ans, permettront l’acquisition de 250 mètres carrés de terrain dans le futur quartier dédié aux cryptos de Bangui, la capitale du pays.

Ce projet prend corps au moment où la Beac, à la demande de la RCA, a consenti à mettre en place un cadre normatif pour les cryptomonnaies dans la Cemac. Pourtant, au moment de son adoption en avril dernier, la loi crypto en RCA avait provoqué l’ire des autres Etats membres ainsi que des institutions sous régionales. Mais aujourd’hui la situation est abordée avec beaucoup plus de calme. Réunis en session extraordinaire le 20 juillet dernier à Douala, les membres du conseil d’administration de la Beac (composé de deux administrateurs pour chaque État de la Cemac et de deux pour la France) ont d’ailleurs prescrit à l’institut d’émission d’engager « des réflexions visant à créer sa propre monnaie numérique ». Les monnaies numériques sont directement émises par les banques centrales et mises à la disposition des ménages et des entreprises sans intermédiaire. L’idée sous- jacente ici, pensent certains, est de contrecarrer la montée du modèle centrafricain

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Un meeting du Bloc républicain pour la défense de la Constitution a réuni, samedi 24 septembre, plusieurs milliers de personnes à Bangui, la capit » ...la suite
La décision est tombée ce 22 septembre 2022, sous une fine pluie, une heure avant l’heure indiquée, au siège de la Cour Constitutionnelle plutô » ...la suite
La Cour suprême de la République centrafricaine a annulé une commission de réformes constitutionnelles, portant ainsi un coup au président Fausti » ...la suite
A New York, le président centrafricain, Faustin Archange Touadéra a accordé une audience à, Catherine Phee, secrétaire d’Etat américaine aux a » ...la suite
Ouverte le lundi 19 septembre à New-York aux Etats-Unis, la 77ème Assemblée générale ordinaire de l’ONU a vu la participation de plusieurs chef » ...la suite
En prenant la parole au nom de la République Centrafricaine, à la 77ème Session Ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies, je tiens » ...la suite
Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra a installé la semaine dernière un comité chargé de rédiger une nouvelle Constitution pour » ...la suite
Le président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra a installé le comité de rédaction d’une nouvelle constitution. Décidé à doter la R » ...la suite
Je voudrais tout d’abord saluer tous les responsables des groupes armés ici présents qui ont toujours manifesté leur attachement à l’APPR en d » ...la suite
La Cour constitutionnelle doit rendre une décision très attendue d’ici à la fin du mois. Elle doit statuer sur la requête déposée par la plate » ...la suite