Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » Professeur Begong Bodoli Betina: «Le renouvellement de l’embargo sur les armes à destination de la RCA est un non-sens»
Professeur Begong Bodoli Betina: «Le renouvellement de l’embargo sur les armes à destination de la RCA est un non-sens»

Lu pour vous

 

https://www.wakatsera.com/ By Morin  11 août 2022

 

 «Le renouvellement de l’embargo sur les armes à destination de la RCA est un non-sens». Par ces mots expressifs, le Professeur Begong Bodoli Betina, enseignant à l’université de Saint-Louis au Sénégal a entamé son dialogue sur l’embargo sur les armes imposé à la République centrafricaine, dans une interview à Radio Ndeke Luka, qualifiant cet embargo d’exagéré et le Conseil de sécurité de l’ONU n’a aucune raison de le renouveler.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a prolongé vendredi l’embargo sur les armes imposé à la République centrafricaine pour une durée de 12 mois, alors que ses Etats membres se sont dits préoccupés par la situation, qui continue de constituer une menace pour la paix internationale et la sécurité régionale dans ce pays. Cette approbation est venue du Conseil pour prolonger l’embargo à la majorité de dix voix et cinq abstentions, dont la Chine, seul pays qui s’est abstenu de voter lors de la précédente prolongation, et le Gabon, le Ghana, le Kenya et la Russie.

Revenant au professeur d’université, M. Begong Bodoli Betina, il estime que la récente résolution du Conseil de sécurité n’a aucun sens et ne sert en rien la République centrafricaine. Pour lui, depuis 2016 et coïncidant avec l’accession à la présidence du président Faustin. Archange TOUADERA, la République centrafricaine est devenue un pays doté d’un pouvoir légitime et démocratique et a le droit également d’armer et de former son armée afin de maintenir la sécurité et la sûreté de la population.

La résolution du Conseil de sécurité est répétée à chaque fois et il n’y a aucun développement qui puisse servir l’armée gouvernementale dans le pays, ce qui rend le gouvernement centrafricain moins libre pour apporter un soutien à son armée, De plus, cet embargo ne s’applique pas aux groupes armés, car ce sont des bandits illégaux, et cette décision ne les empêche pas d’exercer leurs fonctions criminelles. «Les groupes armés ne sont pas un état, l’embargo ne peut pas empêcher les groupes armés de fonctionner, ils ont toujours fait» a souligné le Professeur Begong Bodoli Betina.

Pour sa part, le professeur a ajouté qu’il est impossible d’imposer un embargo sur les armes aux groupes armés opérant en République centrafricaine, estimant que contracter avec eux à titre officiel est un fantasme, car ils coopèrent toujours avec des puissances étrangères pour apporter ces armes interdites dans le pays.

A la fin de l’entretien avec le professeur, il a mentionné qu’aujourd’hui, grâce à la politique de main tendue de l’actuel président de la République centrafricaine, qui s’est avérée un franc succès, faisant du pays un exemple à suivre sur le continent africain, et pour maintenir ce succès, il a appelé le peuple à coopérer et à soutenir toutes les démarches du gouvernement centrafricain.

Nous rappelons que la République centrafricaine a récemment notifié l’ONU de son intention d’augmenter le nombre des instructeurs russes de la Communauté des Officiers pour la Sécurité internationale (COSI) de 3 000 éléments supplémentaires pour intensifier la formation des forces de défense et de sécurité de la RCA.

 Prudence Bengue

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères, était l’invité de Guillaume Durand ce matin sur Radio Classique. Une escalade nucléai » ...la suite
À chaque grande crise internationale, se pose la question de la réforme du Conseil de sécurité de l’ONU, lorsque l’un des cinq membres permane » ...la suite
Centrafrique. L'honorable Cabral Libii analyse la décision de la cour constitutionnelle centrafricaine qui a rejeté le projet de révision constitut » ...la suite
À 65 ans, candidat défait aux élections présidentielles pour la quatrième fois consécutive (2005, 2011, 2015, 2020), l’ancien Premier ministre » ...la suite
Alors que le sort de la dernière mission militaire française en RCA semble incertain, la ministre centrafricaine des affaires étrangères dresse l » ...la suite
Alors que le monde occidental a fait front derrière l’Ukraine depuis son invasion par la Russie, Pascal Boniface souligne qu’ils n’ont pas du t » ...la suite
Réagissant à la contre-offensive de l'armée ukrainienne, le général de division (2s) Vincent Desportes met en garde contre les prévisions optimi » ...la suite
Le secteur privé joue un rôle essentiel dans la diversification et la transformation des économies africaines. Les pays devraient valoriser davanta » ...la suite
Alors que dans le sillon du reflux de la démocratie sur le continent, d'aucuns craignaient une déflagration autour des élections législatives du 3 » ...la suite
Dans la tradition des mois d'août agités, celui qui s'achève n'aura pas manqué d'être le théatre d'une séquence diplomatique et militaire d'une » ...la suite