Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Touadéra : « La Centrafrique ne quitte pas le Franc CFA… »
Touadéra : « La Centrafrique ne quitte pas le Franc CFA… »

Sécurité en Centrafrique : Faustin-Archange Touadéra vient chercher du soutien auprès du président gabonais Ali Bongo Ondimba

https://lalibreville.com/ Par Florent Mbadinga 12 août 2022

En visite de 48 heures au Gabon, le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra s’est entretenu avec son homologue Ali Bongo Ondimba. Il a remercié le chef de l’Etat gabonais pour l’implication du Gabon au sein du Conseil de sécurité en faveur de la levée de l’embargo en Centrafrique. Un protocole de défense sera par ailleurs mis en place entre les deux pays.

Faustin-Archange Touadéra est arrivé à Libreville mercredi 10 août pour une visite de 48h. Aussitôt, il a échangé avec le président Ali Bongo Ondimba au Palais Rénovation.

Le chef de l’Etat centrafricain a remercié le Gabon pour son soutien à la RCA au sein du Conseil de sécurité de l’ONU. « Le Gabon siège au Conseil de sécurité et tout dernièrement, le Gabon a pris le leadership sur le groupe africain pour défendre la position de la région centrafricaine en ce qui concerne la levée de l’embargo sur les armes », a expliqué Faustin-Archange Touadéra.

Et celui-ci de poursuivre : « Je pense qu’il y a eu un résultat très important pour l’armée centrafricaine et ça, c’est déjà une satisfaction. Nous voulons donc remercier le président, le gouvernement et le peuple gabonais et aussi l’Union africaine (UA) pour cet élan de solidarité aux côtés de la République centrafricaine (RCA) qui lui donnera les moyens de pouvoir se protéger ».

D’autres sujets, essentiellement bilatéraux, ont nourri les échanges entre les deux chefs d’Etat. « Au niveau diplomatique, c’est le renforcement de notre coopération au niveau de la sous-région», a informé M. Touadéra.

Les questions sécuritaires, prégnantes en Centrafrique, ont également fait l’objet d’une discussion approfondie.

Si le contingent gabonais a été exclu en 2021, dans des circonstances qui demeurent à élucider, de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca), Faustin-Archange Touadéra a reconnu le rôle des casques bleus gabonais dans le maintien de la paix en RCA.

« Le contingent gabonais a rendu d’éminents services au peuple centrafricain après 25 ans. Nous avons apprécié le travail fait par ce contingent pour que la paix revienne dans notre pays », a-t-il déclaré. Avant de lâcher : « Nous avons d’ailleurs échangé sur un prochain protocole de défense entre la RCA et le Gabon ».

Des propos qui augurent d’un renforcement des liens entre Libreville et Bangui, tous deux membres de la CEEAC et de la CEMAC.

 

 

Touadéra : « La Centrafrique ne quitte pas le Franc CFA… »

 

https://www.africatopsuccess.com/

En visite de 48 heures chez son homologue gabonais, le président centrafricain a fait une déclaration à la presse, au sortir d’un tête-à-tête avec Ali Bongo.

Interrogé sur l’introduction du « bitcoin » comme seconde monnaie officielle dans son pays, le président Faustin-Archange Touadéra a indiqué que « la Centrafrique ne quitte pas le franc CFA et défend les avantages du bitcoin ».

« C’est un appel aussi aux investisseurs qui sont nombreux, sur les cryptomonnaies, à investir en République centrafricaine. »

Revenant sur sa visite à Libreville, le président centrafricain a indiqué être venu pour remercier le Gabon pour le rôle qu’il a joué au conseil de sécurité de l’ONU lors d’un récent vote sur la levée de l’embargo sur les armes en faveur de l’armée centrafricaine.

« Nous avons repris le leadership sur le groupe africain pour la levée de l’embargo. Nous voulons remercier le président, le gouvernement et le peuple gabonais. »

Faustin-Archange Touadéra et Ali Bongo sont aussi revenus sur l’expulsion des casques bleus gabonais en septembre 2021 suite à des accusations d’exploitation et d’abus sexuels. 

« Le contingent gabonais a rendu des millions de services au peuple centrafricain. Nous avons échangé en ce qui concerne un prochain protocole d’accord de défense entre la République centrafricaine et le Gabon. »

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
C'est un moment très attendu dans le cadre du processus du dialogue national qu'a lancé le Tchad le 20 août dernier. En effet, les propositions de » ...la suite
Au Tchad, le Dialogue national inclusif et souverain (DNIS) s'est emparé des sujets les plus importants : Constitution, forme de l’Etat, éligibili » ...la suite
La présidence tchadienne vient de donner instruction au ministre des Finances d'apporter sa contribution au Fonds fiduciaire chargé d’indemniser l » ...la suite
Successeur désigné de son père Ali Bongo à la tête du Gabon, Noureddine Bongo a fait une apparition très remarquée à New York à la 77e Assemb » ...la suite
Successeur désigné de son père Ali Bongo à la tête du Gabon, Noureddine Bongo a fait une apparition très remarquée à New York à la 77e Assemb » ...la suite
Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, 80 ans, qui dirige la Guinée équatoriale d'une main de fer depuis 43 ans et dont la candidature demeurait incertaine, » ...la suite
Outre les morts il y a eu également plusieurs blessés et des dizaines de déplacés. Ces affrontements sont survenus en plein dialogue national en » ...la suite
L’ancien président de l’Assemblée nationale gabonaise, Guy Nzouba-Ndama, a été interpellé, samedi 17 septembre, avec plus d'un milliard de fr » ...la suite
Au Tchad, la coalition des actions citoyennes, Wakit Tama qui ne participe pas au dialogue national inclusif entamé depuis le 20 août, a annoncé, » ...la suite
Tom Erdimi, frère jumeau de Timan Erdimi, chef du groupe armé tchadien de l'Union des forces de la résistance (UFR), a été libéré mardi La l » ...la suite