Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » La ville de Paoua, dans le Nord-ouest, divisée en deux : difficile accès
La ville de Paoua, dans le Nord-ouest, divisée en deux :  difficile accès

 

Par Corbeaunews Publié le 23 août 2022 , 8:02

  

Bangui (République centrafricaine) – À cause de la grosse pluie qui s’est abattue sur la ville dimanche, Paoua, chef-lieu de la préfecture de Lim-Pendé, est désormais divisé en deux : le nord, le centre administratif, à l’est,  le centre commercial.

Pour les habitants de Paoua, située à 485 kilomètres au nord-ouest de Bangui, il faut désormais traverser à pied la rivière Vouh qui divise la ville en deux pour se rendre au marché ou dans le centre administratif, en raison de la destruction du mini-pont installé sur ladite rivière.

En effet, dans la nuit du samedi à dimanche 21 août 2022, la forte pluie qui s’est abattue sur la ville avait créé des inondations dans les quartiers, principalement aux alentours  du marché central, provoquant la destruction du pont qui sépare la ville en deux.

Pour l’heure, difficile pour les automobilistes de traverser  cette rivière en toute quiétude. Certains véhicules, en provenance de Bozoum,  ont préféré contourner pour sortir vers le lycée de Paoua et traverser la rivière sur un petit pont léger en bois. Cependant, ceux en provenance de Bossangoa, voulant traverser la ville de Paoua pour rejoindre le quartier ouest, , passent par la gendarmerie pour utiliser la même voie. De même, certains camions lourds préfèrent s’abstenir de faire ce jeu en raison de sa dangerosité.

Pour l’heure, les camions humanitaires en provenance de Bangui préfèrent emprunter

L’axe Bossangoa au lieu de Bozoum. Toutefois, les activités économiques et commerciales de la ville de Paoua sont lourdement affectées en raison du difficile accès à la ville dans les deux sens.

Il y’a lieu de rappeler que la ville de Paoua, située dans le nord-ouest de la République centrafricaine, non loin de la frontière du sud du Tchad, est érigée l’année dernière en chef-lieu de la nouvelle préfecture de Lim-Pendé par le chef de l’État Faustin Archange Touadera.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’insécurité et la dégradation de l’axe routier Bangui-Bangassou inquiètent les usagers. Selon ces derniers, cette situation impacte négative » ...la suite
Les rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) multiplient les attaques contre les positions des Forces armées centrafricaines d » ...la suite
Le poste de la douane de Béloko (Nord-ouest) a été complètement ravagé, ce samedi 21 janvier 2023, par un incendie à la suite d’une attaque » ...la suite
L'école Ouakara située à 4 km du centre-ville de Kaga-Bandoro sur l'axe Botto, peine à fournir de meilleures conditions d'études aux élèves. En » ...la suite
Dans leurs traditionnels messages livrés aux peuples de Dieu lors de la clôture de la 1ère session ordinaire de la Conférence Épiscopale Centrafr » ...la suite
L’inflation, les violences exercées par les forces et groupes armés, les épidémies et le manque d’infrastructures et de services de base contr » ...la suite
La question d’augmentation du prix des hydrocarbures est toujours d’actualité en République centrafricaine. Elle a été abordée, ce mardi 17 j » ...la suite
Les évêques de République centrafricaine ont tenu, du 4 au 16 janvier, leur assemblée plénière à Bimbo, dans l’archidiocèse de Bangui. Dans » ...la suite
La capitale centrafricaine n’en finit pas encore avec les incendies. Au moins sept (7) boutiques ont été calcinées dans la nuit du jeudi 12 janvi » ...la suite
Les évêques de Centrafrique s’inquiètent des multiples défis auxquels le gouvernement fait face. Ils ont invité, ce mardi 10 janvier, le Premie » ...la suite