Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Tchad: un groupe de sages négocie la participation de l'opposition au dialogue national
Tchad: un groupe de sages négocie la participation de l'opposition au dialogue national

 

https://www.rfi.fr/ 25/08/2022 - 21:52 Avec notre correspondant à Ndjamena, Madjiasra Nako

Depuis jeudi matin, les participants du dialogue national inclusif et souverain examinent le règlement intérieur avant la mise en place du présidium. À l’ouverture des travaux, certains participants ont demandé une suspension de séance pour négocier la participation de l’opposition aux institutions de transition qui boycotte les assises. Pendant ce temps, un groupe de sages a pris langue avec les mécontents, tandis que l'examen du règlement intérieur a continué.

C’est un groupe composé des ainés, comme l’ancien président Goukouni Weddeye qui a déjà servi de médiateur auprès des rebelles, l’archevêque de Ndjamena, Monseigneur Edmond Djitangar, des chefs des communautés musulmane et protestante ou encore du général à la retraite Gouara Lassou

Ce groupe des sages a pris langue il y a quelques jours avec les mécontents que sont le collectif des actions citoyennes, Wakit Tama, le Groupe d’appel du 1er juin, les partis politiques parmi lesquels Les Transformateurs, Les Démocrates, Une nation pour tous. Objectif de la démarche : trouver un point d’entente avec le gouvernement pour permettre leur participation au dialogue. 

Pour les mécontents, il faut suspendre les travaux, revoir les quotas et la qualité des délégués, définir la liste de ceux qui auront ou non droit de vote. La question de l’inéligibilité des dirigeants de la transition doit aussi être actée maintenant, et non pendant le dialogue, disent-ils. 

Le groupe des sages qui poursuit ses consultations a rencontré jeudi soir le Premier ministre de transition. Pendant ce temps, le dialogue est en train de commencer.  

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Manuela Roka Botey a été nommée Première ministre de Guinée équatoriale et devient la première femme de l’histoire de ce petit pays d’Afriq » ...la suite
Selon la Ligue tchadienne des Droits de l’Homme, au moins 11 civils ont été victimes d’exécution extrajudiciaire dans le lac Tchad. Dans un com » ...la suite
Les informations faisant état de la présence d'une nouvelle rébellion dans le sud du Tchad continuent de susciter des inquiétudes. D'après des » ...la suite
Il faut ouvrir des enquêtes sur les meurtres, la torture, les décès en détention et les détentions illégales d’un régime tchadien que la Fran » ...la suite
Un arbitrage favorable à une filiale du groupe Bolloré dans un litige l'opposant au port camerounais de Douala a été annulé à cause d'un "doute" » ...la suite
L'ONG Human Rights Watch (HRW) dénonce dans un rapport lundi 23 janvier des «meurtres», des «décès en détention», des «disparitions forcées » ...la suite
L’homme d’affaires canado-congolais Lucien Ebata ne mégotait sur les dépenses lorsqu’il s’agissait de soigner ses relations politiques ou di » ...la suite
Il y a trois mois, le 20 octobre, une manifestation de l’opposition, interdite par les autorités, était violemment réprimée. Le soir même, le p » ...la suite
Cette nouvelle mesure s’inscrit dans les différents chantiers du Secrétariat permanent du processus de Kimberley (Snppk) pour la mise en œuvre de » ...la suite
L’affaire révélée ce mercredi par «Libération» dessine les contours d’un système financier occulte autour du pétrole congolais, une manne » ...la suite