Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Macron aux jeunes Africains: «votre avenir, ce n'est pas l'anti-France»
Macron aux jeunes Africains: «votre avenir, ce n'est pas l'anti-France»



Publié le 26 août 2022 AFP

Macron avait été interrogé par la presse sur «le désamour de la France» dans certains pays africains

Fin juillet, au Cameroun , le président français avait vivement dénoncé la «présence hybride» de la Russie en Afrique, qui «passe par la désinformation et des milices»

 

ALGER : Le président français, Emmanuel Macron, a appelé vendredi à Alger les jeunes Algériens et Africains à «ne pas se laisser embarquer» par «l'immense manipulation» de «réseaux» téléguidés «en sous-main» par des puissances étrangères qui présentent la France comme «l'ennemie» de leurs pays.

«Je veux dire simplement à la jeunesse africaine: expliquez-moi le problème et ne vous laissez pas embarquer parce que votre avenir, ça n'est pas l'anti-France», a déclaré M. Macron, interrogé par la presse sur «le désamour de la France» dans certains pays africains, au deuxième jour de sa visite en Algérie.

«Oui, la France est critiquée. Elle est critiquée pour le passé, (...) parce qu'on a laissé trop longtemps des malentendus s'installer, et aussi parce qu'il y a une immense manipulation», a-t-il ajouté.

«Soyons clairs: beaucoup des activistes de l'islam politique ont un ennemi: la France; beaucoup des réseaux qui sont poussés en sous-main, qui par la Turquie, qui par la Russie, qui par la Chine, ont un ennemi: la France», a-t-il poursuivi, en dénonçant l'«agenda d'influence, néo-colonial et impérialiste» de ces pays.

«Il y a un ennemi, c'est la France. Ca met tout le monde d'accord, c'est trop facile», selon lui. «Cela a peut-être été le combat de vos grands-parents, de vos parents, mais, partout en Afrique, on vous raconte des cracks, des carabistouilles».

«Avançons», a-t-il ajouté, en reconnaissant que cela prenait «du temps pour rétablir la confiance». «Mais je le fais avec patience, engagement et affection pour le continent africain et pour l'Algérie».

Emmanuel Macron avait tenu un discours similaire lors d'une visite fin juillet dans trois pays africains parmi lesquels le Cameroun où il avait vivement dénoncé la «présence hybride» de la Russie en Afrique, qui «passe par la désinformation et des milices», et qui «est une préoccupation d'abord pour le continent africain».

A Alger, il a plaidé pour «renforcer le partenariat avec l'Algérie» dans la lutte contre la menace terroriste au Sahel. Il s'agit notamment d'«éviter que des mercenaires puissent fleurir dans la région, en particulier ceux de Wagner», a-t-il ajouté, en faisant référence au groupe privé russe actif au Mali, d'où est récemment partie l'armée française.

 

 

Gênée par l’influence russe, l’armée française ferme sa dernière base à Bangui

Par Corbeaunews Publié le 25 août 2022 8:13

 

 Bangui (République centrafricaine) – Après la fin de la présence militaire française au Mali, le président français Emmanuel Macron devrait annoncer la semaine prochaine la fermeture de la mission logistique de Bangui M’Poko en raison de l’influence russe en RCA.

L’influence russe en RCA

Le départ des 130 derniers éléments français est prévu pour la fin de l’année. Une page de l’histoire des forces militaires françaises présentes en Afrique se tourne.

Lors d’un Conseil de défense et de sécurité nationale tenu cet été, l’état- major français des armées a obtenu la fermeture de la mission logistique située à l’aéroport de Bangui M’Poko. La décision devrait être annoncée par Emmanuel Macron lors de la prochaine conférence des ambassadeurs et ambassadrices les 1er et 2 septembre.

L’évacuation des 130 éléments devrait être effective d’ici au mois de novembre. C’est le résultat d’un intense lobbying mené  pendant plus d’un an par le ministère des armées.

Les soldats estimaient qu’en cas de déploiement militaire en vue de protéger les ressortissants français, la base de M’Poko constituait plus une charge qu’un appui. Celle-ci dépend des éléments français au Gabon (EFG) présents à Libreville. L’influence russe en RCA.

Déjà en 2021, la présence militaire française avait été réduite à une simple mission logistique de 130 éléments, qui remplaçait le Détachement d’appui opérationnel (Détao, 2016-2021), lui-même successeur de l’opération Sangaris (2013-2016,

Cette décision intervient au moment où l’armée française a totalement évacué la base de Gao au Mali et mis un terme à sa présence dans le pays. L’influence russe en RCA.

À lire aussi : France-Centrafrique : L’activisme de Moscou gèle l’axe Paris-Bangui

Tensions persistantes autour de Wagner

 Le point commun entre les deux pays est la présence des mercenaires russes de Wagner. Depuis leur arrivée en République centrafricaine en 2018, la relation entre les militaires français et les autorités locales n’a cessé de se dégrader, jusqu’au gel de la coopération en avril 2021 décidé par Paris. La suspension unilatérale a entraîné un bras de fer entre la ministre des affaires étrangères, Sylvie Baïpo-Temon, et l’ambassadeur de France Jean-Marc Grosgurin sur le devenir des villas en théorie occupées par les coopérants français, les autorités centrafricaines souhaitant les récupérer.

Mais l’acmé des tensions a été l’arrestation, le 21 février, des quatre assistants du général français Stéphane Marchenoir, le chef d’état-major de la force de la Minusca. Si les légionnaires français ont été libérés quelques jours plus tard, le chef d’état-major français Thierry Burkhard s’était alors personnellement engagé à ne plus envoyer un seul de ses hommes au sein de la mission de maintien de la paix.

Depuis plusieurs semaines, un groupuscule proche du gouvernement et mené par Didacien Kossimatchi appelait la population, dans une série de communiqués, à infliger des « sévices corporels » aux militaires français. Une bravade révélatrice d’un climat de tension extrême.

L’EUTM et l’EUAM contraintes au déménagement Désormais se pose la question de l’avenir de la mission de formation militaire de l’Union européenne (UE), l’EUTM, et son pendant civil, l’EUAM, dont les personnels sont logés par les Français à M’Poko. Pour l’EUTM, le problème est en partie résolu, l’UE ayant réduit depuis décembre 2021 la présence humaine à une poignée de militaires, sous pression de la diplomatie française, là encore en raison de la présence de Wagner à Bangui. L’influence russe en RCA.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Le gouvernement marocain vient d’annuler, pour « des motifs d’agenda » peu convaincants, les rencontres qui devaient avoir lieu, les 23 et 24 j » ...la suite
L’ancien président de la République de Guinée Alpha Condé (84 ans) et son opposant Cellou Dalein Diallo (70 ans), ont renoué le contact. Les de » ...la suite
En Centrafrique, la cour constitutionnelle a déclaré vendredi 20 janvier conforme à la Constitution la loi relative à l'organisation des référen » ...la suite
Selon son site internet, Russophononie Afrique, cette association veut « regrouper les russophones et les amis de la langue russe en Afrique ». Son » ...la suite
En l’espace de cinq années, la France est en passe d’achever ce qui lui restait d’influence et de sympathie en Afrique. Et ce, surtout au S » ...la suite
L’ex-leader des « Jeunes patriotes », Charles Blé Goudé, condamné à 20 ans de prison, invite les observateurs de la vie politique à « lire l » ...la suite
L’année dernière, plusieurs cas de corruption et de détournement de fonds impliquant des ministres et certains fonctionnaires de l’État ont é » ...la suite
En ce début d’année, j’ai le plaisir de vous accueillir, au Palais de la Renaissance, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de prése » ...la suite
– Distingués Invités, – Mesdames et Messieurs ; A l’instar de la Cour Pénale Spéciale, la CVJRR, mécanisme de justice transitionnelle » ...la suite