Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Dialogue national au Tchad: le présidium tend la main aux absents
Dialogue national au Tchad: le présidium tend la main aux absents

 

https://www.rfi.fr/ Publié le : 31/08/2022 - 09:58 Avec notre envoyé spécial à Ndjamena, Sidy Yansané

Le présidium du dialogue national inclusif et souverain a été installé, ce mardi 30 août en fin d'après-midi. Les membres de l'organe chargé de diriger les débats ont été choisis depuis dimanche dernier, mais à la suite de plusieurs contestations dans leur mode de désignation, des participants ont décidé de ne plus se rendre aux assises, estimant que les différentes sensibilités politiques et corporations n'y sont pas suffisamment représentées.

Le président Gali Ngothé Gatta a ouvert l’audience juste pour une dizaine de minutes, le temps d’un mea culpa destiné aux groupes qui ont refusé d’assister au dialogue : « Dans nos pratiques antérieures, nous avons commis des erreurs qui ont humilié certains, froissé d'autres. Nous avons créé involontairement de l'injustice qui a occasionné des réactions de mécontentement et de colère, c'est tout à fait légitime. Personne ne supporte l'injustice. »

Ainsi, le président du présidium a proposé la création immédiate d’une commission ad hoc, dont le rôle sera de recueillir les mécontentements durant le dialogue.

Avec une première mission dès ce mercredi : rencontrer les absents aux assises dont la plateforme Wakit Tamma, le parti des Transformateurs, pour les convaincre de rejoindre les discussions. Le président Gali Ngothé Gatta envisage déjà un aménagement du présidium : « On ne peut pas le remplacer, on peut peut-être revoir quelques formulations des règlements intérieurs, sous approbations de la salle pour que ces correctifs soient faits et que le présidium puisse recevoir d'autres membres et la salle d'autres invités. »

Les tractations se poursuivront jusqu’à la reprise des travaux, vendredi 9h, le temps pour le présidium d’étudier un agenda de travail pour les débats à venir.

♦ Qui est Gali Ngothé Gatta, à la tête du présidium du Dialogue national au Tchad ?

« C’est un subversif de tous les temps », lance l’un de ses compagnons de jeunesse pour décrire cet économiste formé en France qui a pris les armes dès les années 1970 contre le régime du premier président, Ngarta Tombalbaye. Dans les années 1980, il rallie Hissène Habré qu’il a combattu auparavant. Nommé directeur au sein de la société cotonnière du Tchad, il est emprisonné pour complot et ne sera libéré qu’à la chute du régime, rappelle notre correspondant à Ndjamena, Madjiasra Nako

Quand Idriss Déby arrive au pouvoir en 1990, Gali Ngothé est encore un des farouches opposants adulés par la jeunesse, surtout les étudiants qui avaient de l’admiration pour cet enseignant au discours séduisant. Il devient ministre dans le gouvernement de transition formé après la conférence nationale souveraine, disparait de la scène politique pendant un moment pour apprendre l’arabe littéraire en Égypte, avant de se faire élire député en 2012.  

À la mort d’Idriss Déby Itno en avril 2021, il s’oppose à la prise du pouvoir par son fils. C’est donc en qualité d’opposant qu’il est désigné à la surprise générale, président du présidium du dialogue national inclusif. 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Manuela Roka Botey a été nommée Première ministre de Guinée équatoriale et devient la première femme de l’histoire de ce petit pays d’Afriq » ...la suite
Selon la Ligue tchadienne des Droits de l’Homme, au moins 11 civils ont été victimes d’exécution extrajudiciaire dans le lac Tchad. Dans un com » ...la suite
Les informations faisant état de la présence d'une nouvelle rébellion dans le sud du Tchad continuent de susciter des inquiétudes. D'après des » ...la suite
Il faut ouvrir des enquêtes sur les meurtres, la torture, les décès en détention et les détentions illégales d’un régime tchadien que la Fran » ...la suite
Un arbitrage favorable à une filiale du groupe Bolloré dans un litige l'opposant au port camerounais de Douala a été annulé à cause d'un "doute" » ...la suite
L'ONG Human Rights Watch (HRW) dénonce dans un rapport lundi 23 janvier des «meurtres», des «décès en détention», des «disparitions forcées » ...la suite
L’homme d’affaires canado-congolais Lucien Ebata ne mégotait sur les dépenses lorsqu’il s’agissait de soigner ses relations politiques ou di » ...la suite
Il y a trois mois, le 20 octobre, une manifestation de l’opposition, interdite par les autorités, était violemment réprimée. Le soir même, le p » ...la suite
Cette nouvelle mesure s’inscrit dans les différents chantiers du Secrétariat permanent du processus de Kimberley (Snppk) pour la mise en œuvre de » ...la suite
L’affaire révélée ce mercredi par «Libération» dessine les contours d’un système financier occulte autour du pétrole congolais, une manne » ...la suite