Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Angola: l'opposant Adalberto Costa Junior estime que «l'Unita a gagné les élections»
Angola: l'opposant Adalberto Costa Junior estime que «l'Unita a gagné les élections»

 

https://www.rfi.fr/ Publié le 02/09/2022 - 21:35

Le candidat de l’Unita, l’Union nationale pour l’indépendance totale de l’Angola, principal parti d’opposition, clame sa victoire lors des élections générales du 24 août en Angola. Adalberto Costa Junior s’est exprimé sur son compte Twitter ce vendredi 2 septembre.

Selon les résultats de la Commission nationale électorale, publiés lundi, c’est le MPLA, le Mouvement populaire de libération de l’Angola, au pouvoir depuis l’indépendance, qui l’emporte avec un peu plus de 51% des voix. Depuis la publication des premiers résultats provisoires, au lendemain du vote, l’Unita et d’autres partis d’opposition contestent le décompte des voix par la CNE qu’ils accusent de fraude. 

Sur Twitter, Adalberto Costa Junior a proclamé haut et fort ce vendredi : « Nous avons intenté une action en justice pour annuler les élections. (...) L’Unita a gagné les élections ! Nous allons défendre la souveraineté du peuple et de son vote. »

Não aceitamos os resultados eleitorais divulgados. Interpusemos uma ação legal para anular as eleições. Esperamos que a CNE compare as actas que tem com as que deu aos partidos da oposição. Angolanos a UNITA ganhou as eleições! Vamos defender a soberania do povo e o seu voto.

Adalberto Costa Júnior (@AdalbertoCostaJ) September 1, 2022

Jeudi, l’Unita a annoncé avoir démarré une procédure auprès de la Cour constitutionnelle, pour demander l’annulation des élections du 24 août. « Chaque juge décidera de son rôle dans l’histoire, poursuit Adalberto Costa Juniorêtre responsable d’une fraude électorale ou choisir la démocratie. »

Selon le décompte parallèle de l’organisation de la société civile Mudei, le MPLA et l’Unita sont à égalité avec 48% des voix. Dans son rapport d’observation, présenté ce vendredi matin, Mudei pointe du doigt « une instrumentalisation des institutions par le Parti-État, qui entame profondément la crédibilité du processus électoral. » 

Jeudi déjà, la mission d’observation de la Commission justice et paix de la Conférence épiscopale Angola et São Tome, a dénoncé des irrégularités. Son secrétaire, le père Celestino Epalanga, a assuré qu’il suivrait de près les réclamations en cours et a demandé « à tous les agents électoraux, en particulier ceux de la CNE, de s’en tenir à la seule application de la loi ».

La stratégie de l'Unita

Depuis le début de la contestation électorale, le parti promet d’aller jusqu’au bout pour faire éclater la vérité. Mais jusqu’au bout de quoi ? « Nous atteindrons la vérité grâce à notre travail, explique Marcial Dachala, porte-parole de l’Unita. C’est-à-dire notre collecte de procès-verbaux électoraux et leur comparaison avec les résultats de la CNE. »

« L’Unita doit utiliser son potentiel de mobilisation pour obtenir des concessions du MPLA », confie à l’agence Lusa, Fatima Roque, ancienne cadre du parti. Selon elle, l’Unita doit pousser le gouvernement à permettre des élections locales. 

Quant à la mobilisation de la rue, le parti se refuse pour l’heure à jouer cette carte. « Nous avons une confiance totale dans la maturité de nos électeurs » poursuit Marcial Dachala.

Avec 44% des voix, l’Unita a déjà remporté une première victoire selon Sergio Calundungo, directeur de l’Observatoire politique d’Angola. « Désormais, le MPLA ne peut plus gouverner seul. Mettre de côté une telle proportion de la population, lui coûterait très cher », conclut-il.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Manuela Roka Botey a été nommée Première ministre de Guinée équatoriale et devient la première femme de l’histoire de ce petit pays d’Afriq » ...la suite
Selon la Ligue tchadienne des Droits de l’Homme, au moins 11 civils ont été victimes d’exécution extrajudiciaire dans le lac Tchad. Dans un com » ...la suite
Les informations faisant état de la présence d'une nouvelle rébellion dans le sud du Tchad continuent de susciter des inquiétudes. D'après des » ...la suite
Il faut ouvrir des enquêtes sur les meurtres, la torture, les décès en détention et les détentions illégales d’un régime tchadien que la Fran » ...la suite
Un arbitrage favorable à une filiale du groupe Bolloré dans un litige l'opposant au port camerounais de Douala a été annulé à cause d'un "doute" » ...la suite
L'ONG Human Rights Watch (HRW) dénonce dans un rapport lundi 23 janvier des «meurtres», des «décès en détention», des «disparitions forcées » ...la suite
L’homme d’affaires canado-congolais Lucien Ebata ne mégotait sur les dépenses lorsqu’il s’agissait de soigner ses relations politiques ou di » ...la suite
Il y a trois mois, le 20 octobre, une manifestation de l’opposition, interdite par les autorités, était violemment réprimée. Le soir même, le p » ...la suite
Cette nouvelle mesure s’inscrit dans les différents chantiers du Secrétariat permanent du processus de Kimberley (Snppk) pour la mise en œuvre de » ...la suite
L’affaire révélée ce mercredi par «Libération» dessine les contours d’un système financier occulte autour du pétrole congolais, une manne » ...la suite