Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Le dialogue national jusqu’au 5 octobre, Les Transformateurs prêts à discuter leur participation
Le dialogue national jusqu’au 5 octobre, Les Transformateurs prêts à discuter leur participation

Lu pour vous

 

https://chretiens.info/ 6 SEPTEMBRE 2022DR YAMINGUÉ BÉTINBAYE

A la reprise des travaux du dialogue national ce lundi, 5 septembre, une proposition est faite d’en étendre la durée de 21 à 45 jours. Une suggestion encore en discussion.

Encore suspendus le 3 septembre dans un contexte de violences policières sur des militants de l’opposition, notamment ceux du parti Les Transformateurs, les travaux du dialogue national inclusif et souverain (DNIS) ont repris ce 5 septembre. En plus d’une proposition d’extension de la durée des assises, le projet d’agenda des travaux est soumis à débat.

Le DNIS qui a débuté le 20 août 2022, est censé se tenir en 21 jours et s’achever le 20 septembre. Mais dès le départ, bien des observateurs et une partie des participants ont estimé que cette durée était courte au regard des sujets à discuter. Ce 5 septembre, une proposition est formulée de prolonger le dialogue national jusqu’au 5 octobre. Cette proposition est soumise à l’appréciation des participants jusqu’au 6 septembre.

Le présidium a également ouvert une discussion sur le projet d’agenda des travaux réajusté en tenant compte du nouveau calendrier proposé. Bien que le débat ait été animé, il s’est plutôt focalisé sur des points autres que le projet d’agenda du dialogue national. Le président du présidium, Gali Ngothé Gatta a même observé que « 80 à 90% des interventions ont occulté l’agenda ».

Les participants au DNIS ont surtout insisté sur la révision du règlement intérieur, le réaménagement du présidium, une meilleure connaissance des termes de l’accord de Doha et le compte rendu des négociations engagées avec les mécontents et les absents. Quelques participants ont aussi demandé au présidium de prendre attache avec le clergé catholique pour solliciter le retour à la table des délégués de la Conférence des évêques du Tchad. Pour mémoire, ceux-ci ont suspendu leur participation au dialogue national depuis le 3 septembre.

Convergent dans le sens de la volonté de conforter le caractère inclusif du DNIS, le président du parti Les Transformateurs, Masra Succès a sollicité, dans la soirée du 5 septembre, une « trêve croisée » pour poursuivre les négociations. Cette « trêve croisée » est « une suspension des travaux [du DNIS] de 10 jours » afin de « continuer à discuter avec les religieux, les aînés, les diplomates et des bonnes volontés autour du CMT ».

Selon le président du parti Les Transformateurs, « initialement, les discussions devraient arriver à une conclusion le 1er septembre ». Néanmoins, ils demeurent « prêts même demain matin à discuter ». Au cas où la trêve croisée est observée, « nous allons laisser la chance à ce que les discussions aient lieu pour aboutir », a déclaré Masra Succès.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Manuela Roka Botey a été nommée Première ministre de Guinée équatoriale et devient la première femme de l’histoire de ce petit pays d’Afriq » ...la suite
Selon la Ligue tchadienne des Droits de l’Homme, au moins 11 civils ont été victimes d’exécution extrajudiciaire dans le lac Tchad. Dans un com » ...la suite
Les informations faisant état de la présence d'une nouvelle rébellion dans le sud du Tchad continuent de susciter des inquiétudes. D'après des » ...la suite
Il faut ouvrir des enquêtes sur les meurtres, la torture, les décès en détention et les détentions illégales d’un régime tchadien que la Fran » ...la suite
Un arbitrage favorable à une filiale du groupe Bolloré dans un litige l'opposant au port camerounais de Douala a été annulé à cause d'un "doute" » ...la suite
L'ONG Human Rights Watch (HRW) dénonce dans un rapport lundi 23 janvier des «meurtres», des «décès en détention», des «disparitions forcées » ...la suite
L’homme d’affaires canado-congolais Lucien Ebata ne mégotait sur les dépenses lorsqu’il s’agissait de soigner ses relations politiques ou di » ...la suite
Il y a trois mois, le 20 octobre, une manifestation de l’opposition, interdite par les autorités, était violemment réprimée. Le soir même, le p » ...la suite
Cette nouvelle mesure s’inscrit dans les différents chantiers du Secrétariat permanent du processus de Kimberley (Snppk) pour la mise en œuvre de » ...la suite
L’affaire révélée ce mercredi par «Libération» dessine les contours d’un système financier occulte autour du pétrole congolais, une manne » ...la suite