Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » République Centrafricaine : les dissidents de la CPJP revendiquent les attaques de Damara et Sibut
République Centrafricaine : les dissidents de la CPJP revendiquent les attaques de Damara et Sibut
RFI lundi 17 septembre 2012

Une faction dissidente de la CPJP a revendiqué les attaques du samedi 16 septembre sur les localités de Sibut et Damara, au nord de Bangui. La CPJP (Convention des patriotes pour la justice) qui était la dernière grande rébellion active dans le pays, a intégré les accords de paix de Libreville le mois dernier. Mais cette faction dissidente, qui se fait appeler « CPJP fondamentale », affirme qu'elle ne souscrit pas aux accords signés. Toutefois, selon nos informations, ces attaques auraient surtout été menées par des « Libérateurs » qui ont porté le président Bozizé au pouvoir en 2003 et ont récemment déserté.

Si ces dissidents de la CPJP revendiquent les attaques en invoquant des motifs politiques, ils reconnaissent ce que soulignent des sources bien informées, à savoir que les attaques de samedi dans ces localités au nord de Bangui sont surtout le fait de « Libérateurs » qui ont récemment déserté, comme l'explique le colonel Ha, porte-parole de la CPJP fondamentale.

« Ce sont les ex-libérateurs qui ont amené Monsieur Bozizé au pouvoir. Et Bozizé a promis de verser 15 millions à chacun. Maintenant, ils revendiquent les 15 millions (

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire le procureur contre Alfred Yékatom Rombhot et Patrice Edouard Ngaïssona démarre ce jeudi » ...la suite
L’audience de confirmation des charges dans l’affaire le procureur contre Alfred Yékatom Rombhot et Patrice Edouard Ngaïssona démarre ce jeudi » ...la suite
Un «godobe», enfant des rues en République centrafricaine, raconte ses rapports avec les militaires de l'opération Sangaris. Qu'est-ce que fair » ...la suite
Les affrontements entre groupes armés se poursuivent en Centrafrique. 24 miliciens ont été tués au nord-est de la Centrafrique, dans des combats e » ...la suite
L'assouplissement de l'embargo de l'ONU sur les armes à destination de la Centrafrique est une victoire symbolique pour le régime de Bangui. Mais il » ...la suite
L’Accord de Khartoum, signé le 6 février 2019, semble être sur le point de rejoindre les sept précédents accords de paix qui n’ont jamais pu » ...la suite
Une vingtaine de personnes dont un civil, ont perdu la vie dans les combats entre deux groupes armés dans l’extrême nord-est de la Centrafrique d » ...la suite
(Ecofin Hebdo) vendredi, 13 septembre 2019 10:58 - Chassé du pouvoir en 2013 par les rebelles de la Séléka et abandonné par ses pairs, l’ex-pré » ...la suite
Le chantier de Kolo situé à 25 Km de Mingala dans la Basse-Kotto a été assiégé ce 3 septembre 2019 par des combattants de l’UPC de Ali Darrass » ...la suite
Le président congolais Denis Sassou-Nguesso était reçu mardi 3 septembre à l’Élysée pour un déjeuner de travail avec le président Macron. S » ...la suite