Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Centrafrique : MSF quitte Kabo après plus de dix ans de présence
Centrafrique : MSF quitte Kabo après plus de dix ans de présence

Lu pour vous

 

Publié par Oubangui Médias | 30 Sep 2022

 

L’organisation médicale, les Médecins Sans Frontières (MSF), quitte la sous-préfecture de Kabo à partir du 1er octobre 2022. Une information confirmée à Oubangui Médias par des autorités locales de la ville de Kabo.

La nouvelle est tombée comme une douche froide pour la population de Kabo dans le nord du pays, proche de la frontière avec le Tchad. MSF prend en charge des patients depuis plus de dix ans. L’hôpital est complètement géré par ses services. Cette organisation assure les soins d’urgence dans cette ville en proie à l’insécurité depuis plusieurs années.

Son départ pour Bossangoa en installant une petite équipe à Batangafo n’a pas été encore justifié. Une autorité locale s’est confiée à Oubangui Médias en ces termes : « La population est déçue par le départ programmé de MSF dans la ville. Tout l’hôpital a été géré par cette organisation médicale depuis plus de dix ans. Nous ne connaissons pas les raisons profondes de ce départ, surtout que dans cette ville, le calme est revenu depuis le déploiement des forces armées centrafricaines (FACA) et leurs alliés russes. Toute l’administration est en place, l’autorité de l’Etat est là, mais nous ne comprenons pas ce départ ».

Même si, selon nos informations, MSF a préparé son départ depuis plusieurs mois, l’inquiétude se lit encore sur les visages de la population qui bénéficie des soins gratuits. « MSF garantit des médicaments pour trois mois, du carburant aussi pour maintenir tous les services pendant trois mois. Après cette période, le gouvernement doit être à mesure de prendre en main l’hôpital. Aussi, le salaire du personnel est pris en charge pour les deux prochaines années. L’hôpital est remis aux autorités administratives, locales et sanitaires du pays », nous a confié un personnel soignant sans plus de commentaire.

Oubangui Médias a contacté MSF à Bangui pour plus d’information au sujet de ce départ. Mais, cette organisation sanitaire prépare un communiqué officiel pour informer la population.

Depuis la dernière crise de 2020-2021 dans le pays, le gouvernement avait fermé l’aérodrome de Kabo, rendant difficile les mouvements d’évacuation des blessés et des cas graves. Cette organisation sanitaire a plusieurs fois sollicité la réouverture de cet aérodrome pour faciliter son travail. Pour le moment, MSF ne dit pas encore si c’est cette fermeture qui a occasionné son départ de cette ville.

Fridolin Ngoulou

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’homme d’affaires français Pierre Castel, 96 ans, qui a fait fortune dans le vin et la bière, est accusé d’avoir dissimulé une partie de sa » ...la suite
Accusé d’espionnage, Juan Rémy Quignolot, un ancien militaire de 57 ans, a bénéficié de la méditation du président gabonais pour regagner la » ...la suite
Depuis quelques jours les Centrafricains vivant en Tunisie sont inquiets des agressions dont sont victimes les noirs africains. Ces agressions font su » ...la suite
Blessé dans une attaque au colis piégé en décembre et évacué en Russie, Dmitri Sytyi est sur le point de revenir en Centrafrique. L’occasion p » ...la suite
Les infrastructures ont été officiellement remises ce lundi au gouvernement centrafricain en présence des partenaires. La prochaine étape de ce pr » ...la suite
La mission onusienne en Centrafrique a annoncé mercredi qu'elle aidera les autorités locales à réhabiliter le poste de douane de Béloko (ouest) d » ...la suite
La première session criminelle de l’année 2023 se déroulera du 06 février au 08 mars 2023, et l’audience du tirage au sort des jurés est pré » ...la suite
La filière nigérienne d'Orano, anciennement Areva, a exploité pendant 40 ans cette mine d'uranium dans le Sahara pour alimenter des centrales nucl » ...la suite
Mme Yellen, depuis vendredi à Dakar, première étape d'un déplacement en Afrique, a visité le site historique de Gorée en compagnie de son maire » ...la suite
Quand certains tuent par les armes, d’autres, en revanche, choisissent l’intoxication comme solution la plus simple pour exterminer une population » ...la suite