Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Le Soudan accusé de céder son or contre le soutien du groupe de mercenaires russe Wagner
Le Soudan accusé de céder son or contre le soutien du groupe de mercenaires russe Wagner

 

Par Sudouest.fr Publié le 03/11/2022 à 11h55

 À partir de documents ayant fuité, les journalistes ont découvert des transactions reliant Aswar Multi Activities, une société de sécurité appartenant à l’armée soudanaise, Meroe Gold Limited, société au sein du réseau Wagner et M Invest, sa maison mère liée à Evguéni Prigojine, oligarque à l’origine de Wagner.

Du matériel militaire commandé par Meroe Gold

Meroe Gold est l’une des entreprises d’extraction de l’or au Soudan. Présentée comme saoudienne, l’enquête révèle que la société est véritablement dirigée par des Russes. Son représentant est originaire de Saint-Pétersbourg et est connu pour ses positions pro-Poutine. Fait unique : sous la directive du président soudanais, Meroe Gold n’est pas contrainte à verser la « part du gouvernement », soit 30 % de ses bénéfices, à l’inverse des autres compagnies étrangères d’extraction d’or. Des notes d’Aswar révèlent aussi que les employés bénéficient de la protection d’équipes de sécurité.

En échange, la société russe accorde un soutien militaire au pays africain. Le Monde et l’OCCRP ont eu accès à des déclarations commerciales douanières qui font part de plus de 920 livraisons en provenance de Russie, commandées par Meroe Gold et délivrées à une entreprise soudanaise proche du pouvoir. L’une des notes étudiées évoque des tonnes d’équipement militaire. Du matériel par la suite porté et utilisé par des unités soudanaises.

Le soutien de Wagner ne s’exprime pas seulement par des livraisons. Selon des informations, les effectifs russes sont de plus en plus nombreux dans la région et des images montreraient même certains d’entre eux entraîner directement les troupes.

Violence des autorités saoudiennes

Depuis 2018, des manifestations populaires éclatent dans le pays et sont violemment réprimées par le gouvernement. Des ONG estiment qu’au moins 260 personnes ont trouvé la mort dans les contestations. D’autres rapports dénoncent des exactions à l’encontre des citoyens : violences sexuelles, exécutions illégales, mauvais traitements… Des violences dont est régulièrement accusé le groupe paramilitaire Wagner, dans les zones où il est actif.

En mars 2022, accusé par des diplomates occidentaux, le gouvernement soudanais avait déjà démenti des allégations concernant « la présence de la société de sécurité russe au Soudan et des activités d’entraînement, d’exploitation minière, et autres activités contraires à la loi ».

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Quelle est la nature actuelle des relations entre la Centrafrique et le Tchad qui s'accusent souvent mutuellement d'actes hostiles? En Centrafrique » ...la suite
Les relations entre le président de la Commission africaine, le tchadien Moussa Faki, et Mahamat Idriss Déby, l’homme fort de la junte au Tchad s » ...la suite
Avec plus de 43 années, il détient le record mondial de longévité au pouvoir pour un chef d'Etat encore vivant, hors monarchies. Le président de » ...la suite
Au Tchad, depuis la répression du 20 octobre, les nombreuses disparitions inexpliquées et les découvertes de cadavres sèment la peur à travers le » ...la suite
Mondafrique revient sur la tentative de coup d’état qui a gelé les relations entre la Guinée Equatoriale et la République Centrafricaine voici c » ...la suite
Le ministre de la Jeunesse a été limogé par décret du président de transition, Mahamat Idriss Deby Itno, lundi. Le chef de l’État a supprimé » ...la suite
Le président de la transition Mahamat Idriss Deby a exprimé ce 20 novembre ses remerciements à la Centrafrique pour l’inauguration à Bangui d’ » ...la suite
Le président de la Commission de l’Union Africaine (1), le tchadien Moussa Faki, qui a pris une position tranchée contre la junte au pouvoir dans » ...la suite
La situation politique reste tendue depuis le 20 octobre au Tchad. En plus des 50 morts et 300 blessés, des dizaines de personnes ont été par la su » ...la suite
Le président de la Commission de l’Union africaine, le tchadien Moussa Faki, présentait ce vendredi 11 novembre un rapport demandant des sanctions » ...la suite