Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Nouvelles nationales sur RNL
Nouvelles nationales sur RNL

Centrafrique : Ferdinand Alexandre Nguendet en passe de perdre son statut d’ancien chef d’Etat ?

https://www.radiondekeluka.org/ samedi 26 novembre 2022 16:44

La justice centrafricaine projette de retirer à Ferdinand Alexandre Nguendet son statut d’ancien chef d’Etat. Sur instruction du ministre d’Etat à la Justice, le parquet de Bangui a ordonné au Trésor public de suspendre le versement des pensions à cet ancien chef d’Etat de transition par intérim. La raison évoquée est le « défaut de qualité ». Une procédure jugée illégale par les avocats du concerné. 

C’est dans un message porté en date du 18 novembre 2022 que le parquet de Bangui a enjoint l’agent comptable central du Trésor public de suspendre les indemnités d’ancien chef d’Etat accordées à Ferdinand Alexandre Nguendet. Ce dernier avait assuré en janvier 2014 et ce, pendant deux semaines, la fonction du chef d’Etat de transition par intérim ; après la démission à Ndjamena au Tchad du président Michel Djotodia.

Le procureur de la République, Benoit Narcisse Foukpio, a indiqué à Radio Ndeke Luka que le parquet s’est fondé sur les dispositions de la loi fixant le régime de pension accordé aux anciens présidents de la République. Pour lui, seuls les présidents élus démocratiquement, à l’issue d’un suffrage universel direct, peuvent bénéficier de ces avantages. Ce qui justifie, selon lui, la raison de « défaut de qualité » évoquée.

« Il n’appartient pas au parquet de le déchoir »

Cette procédure est qualifiée d’illégale par les avocats de l’ancien président du Conseil national de transition. Lesquels demandent au parquet de produire les actes de déchéance de la qualité de leur client, en tant qu’ancien chef d’Etat. Pour la défense de Nguendet, il n’appartient pas au parquet de déchoir son client de son statut d’ancien chef d’Etat de transition.

« Dans un Etat de droit, lorsqu’il y a une décision concernant une personne, cette personne doit en être informée. M. Ferdinand Alexandre Nguendet qui a été président du Conseil national de transition, qui a assumé aussi les fonctions d’ancien chef d’Etat par intérim, a été surpris de lire sur les réseaux sociaux que la pension dont il est bénéficiaire lui était désormais supprimée. Nous, avocats qui assurons sa défense, avons écrit au procureur de la république lui demandant de nous donner les éléments justifiant cette mesure » a indiqué Me Nicolas Tiangaye, un des avocats de Ferdinand Alexandre Nguendet. La question que se pose la défense de M. Nguendet est de savoir s’il s’agit d’un défaut de qualité ou d’une « perte de qualité ».

Devoir de neutralité politique

En 2020, l’Assemblée nationale a adopté une loi qui prévoit, notamment, une pension pour les anciens présidents démocratiquement élus. En son article 2, il est attribué une allocation spéciale aux anciens présidents de la République et, par décret, aux anciens chefs d’État de Transition comme l’indique l’article 12 de ladite loi. Le texte exige aux anciens présidents et chefs d’Etat la « neutralité politique » de peur de perdre les avantages qui leur sont attribués.

Membre du Bloc républicain pour la défense de la Constitution du 30 mars 2016, Ferdinand Alexandre Nguendet, tout comme une grande partie de l’opposition démocratique, s’oppose au projet de modification de la loi fondamentale en vigueur. Sa prise de position officielle est considérée par le pouvoir comme une violation de la loi relative au statut d’anciens présidents de la République et chefs d’Etat.   

 

 

Centrafrique : la Banque mondiale offre 900 tonnes de médicaments et équipements biomédicaux au ministère de la Santé

https://www.radiondekeluka.org/  jeudi 24 novembre 2022 12:22

C’est un début de solution aux problèmes de médicaments enregistrés dans certains hôpitaux en République centrafricaine. La Banque mondiale, à travers le projet SENI Plus, vient d’offrir des médicaments et équipements biomédicaux au ministère de la santé. Ceci, pour améliorer la santé de la population. La remise officielle du lot de ces médicaments a été faite le mardi 22 novembre 2022 à Bangui, en présence du chef de l’Etat, du ministre de la santé et de certains partenaires.

Le don comprend 900 tonnes de médicaments essentiels composés des antibiotiques, des antipaludiques et des équipements biomédicaux tels que les kits de césarienne et des équipements de bloc opératoire qui ont un coût de plus de 3 milliards de francs CFA. La Représentation nationale de la Banque mondiale précise que ces médicaments doivent être distribués gratuitement.  

100.000 femmes enceintes et 426.000 enfants de moins de 5 ans visés 

"Le projet SENI Plus vise l’offre des soins de santé de qualité à plus de 42% de la population centrafricaine dont plus de 100. 000 femmes enceintes et 426.000 enfants de moins de 5 ans. Il aidera à l’accroissement de l’utilisation des services de santé essentielle de qualité en appuyant plus de 492 centres de santé et 15 hôpitaux de districts" a précisé Guido Rurangwa, représentant résident de la Banque mondiale.

Le ministre de la santé, Docteur Pierre Somsé, réaffirme son engagement à mettre en place une stratégie de distribution de ces médicaments et équipements biomédicaux dans les districts sanitaires ciblés.

Un déploiement accéléré prévu

"Le plan de répartition de ces équipements et médicaments est prêt et les dispositions sont prises pour les déployer de façon accélérée" a rassuré Docteur Pierre Somsé, ministre de la santé publique.

Le projet SENI Plus qui sera exécuté en République centrafricaine pour une durée de 5 ans, cible les districts sanitaires de la Nana-Mambéré, de la Mambéré-Kadéï, de la Sangha-Mbaéré, de l’Ouham-Pendé, de la Kémo, de la Nana-Gribizi, de la Ouaka, du Bamingui-Bangoran et de la Basse-Kotto.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’insécurité et la dégradation de l’axe routier Bangui-Bangassou inquiètent les usagers. Selon ces derniers, cette situation impacte négative » ...la suite
Les rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) multiplient les attaques contre les positions des Forces armées centrafricaines d » ...la suite
Le poste de la douane de Béloko (Nord-ouest) a été complètement ravagé, ce samedi 21 janvier 2023, par un incendie à la suite d’une attaque » ...la suite
L'école Ouakara située à 4 km du centre-ville de Kaga-Bandoro sur l'axe Botto, peine à fournir de meilleures conditions d'études aux élèves. En » ...la suite
Dans leurs traditionnels messages livrés aux peuples de Dieu lors de la clôture de la 1ère session ordinaire de la Conférence Épiscopale Centrafr » ...la suite
L’inflation, les violences exercées par les forces et groupes armés, les épidémies et le manque d’infrastructures et de services de base contr » ...la suite
La question d’augmentation du prix des hydrocarbures est toujours d’actualité en République centrafricaine. Elle a été abordée, ce mardi 17 j » ...la suite
Les évêques de République centrafricaine ont tenu, du 4 au 16 janvier, leur assemblée plénière à Bimbo, dans l’archidiocèse de Bangui. Dans » ...la suite
La capitale centrafricaine n’en finit pas encore avec les incendies. Au moins sept (7) boutiques ont été calcinées dans la nuit du jeudi 12 janvi » ...la suite
Les évêques de Centrafrique s’inquiètent des multiples défis auxquels le gouvernement fait face. Ils ont invité, ce mardi 10 janvier, le Premie » ...la suite