Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Afrique Centrale & la CEMAC » Bangui-N'Djaména, le point sur des relations souvent tendues
Bangui-N'Djaména, le point sur des relations souvent tendues

Lu pour vous

 

https://www.dw.com/ 29.11.2022

Quelle est la nature actuelle des relations entre la Centrafrique et le Tchad qui s'accusent souvent mutuellement d'actes hostiles?

En Centrafrique, le bombardement ayant ciblé une base des forces de défense du pays ainsi que celle des paramilitaires russes  à Bossangoa continue de susciter des interrogations. Une enquête a été ouverte et dans un communiqué, les autorités centrafricaines assurent que l'avion à l'origine du bombardement, qui a eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi, "a pris la direction du nord”. En direction du Tchad donc, un pays souvent accusé de servir de base arrière à des groupes rebelles.

Avant d'évoquer les tensions que la présence de certains rebelles centrafricains sur le sol tchadien, suscitent entre les deux pays, il faut noter que pour le moment rien n'indique un lien avec le Tchad. Mais par le passé, Bangui a déjà reproché à N'Djamena de laisser des groupes armés utiliser son territoire comme base arrière.

Le Tchad est en effet accusé d'avoir soutenu des forces centrafricaines qui ont renversé des gouvernements centrafricains, hébergé des opposants centrafricains et d'être même intervenu en territoire centrafricain.

Bangui aussi accusé

N'Djamena avait pour sa part accusé, durant le mois de mai l'année passée, l'armée centrafricaine d'avoir tué six de ses soldats dans l'attaque d'un poste frontalier sur son territoire.

Les autorités tchadiennes n'avaient pas hésité à parler de "crime de guerre". Plus tard en décembre, des militaires des deux pays avaient échangé des tirs de part et d'autre de la frontière et un soldat tchadien avait été porté disparu. En février 2022, la tension est de nouveau montée quand un document sonore a fuité.  

Dans ce document, le chef rebelle tchadien, leader de l'UFR Timan Erdimi  faisait part de sa volonté de convaincre le groupe paramilitaire russe Wagner, très actif en Centrafrique où il intervient aux côtés du gouvernement, de l'aider à chasser du Tchad Mahamat Idriss Déby alors président du Comité militaire de transition à la tête du pays. Timan Erdimi a par la suite rallié le pouvoir tchadien.

En dépit de la tension qui est bien réelle entre les deux pays, nombreux sont les observateurs qui insistent toutefois sur l'importance du dialogue pour aller de l'avant. Quant à l'attaque de Bossangoa, les autorités centrafricaines l'assurent, une enquête a été ouverte pour situer les responsabilités.

Enrica Picco est responsable Afrique centrale de l'International Crisis Group (ICG). Selon elle, il est difficile pour le moment de faire un lien entre l'attaque de Bossangoa et le Tchad, mais elle revient tout de même sur les relations tendues entre Bangui et N'Djaména.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Manuela Roka Botey a été nommée Première ministre de Guinée équatoriale et devient la première femme de l’histoire de ce petit pays d’Afriq » ...la suite
Selon la Ligue tchadienne des Droits de l’Homme, au moins 11 civils ont été victimes d’exécution extrajudiciaire dans le lac Tchad. Dans un com » ...la suite
Les informations faisant état de la présence d'une nouvelle rébellion dans le sud du Tchad continuent de susciter des inquiétudes. D'après des » ...la suite
Il faut ouvrir des enquêtes sur les meurtres, la torture, les décès en détention et les détentions illégales d’un régime tchadien que la Fran » ...la suite
Un arbitrage favorable à une filiale du groupe Bolloré dans un litige l'opposant au port camerounais de Douala a été annulé à cause d'un "doute" » ...la suite
L'ONG Human Rights Watch (HRW) dénonce dans un rapport lundi 23 janvier des «meurtres», des «décès en détention», des «disparitions forcées » ...la suite
L’homme d’affaires canado-congolais Lucien Ebata ne mégotait sur les dépenses lorsqu’il s’agissait de soigner ses relations politiques ou di » ...la suite
Il y a trois mois, le 20 octobre, une manifestation de l’opposition, interdite par les autorités, était violemment réprimée. Le soir même, le p » ...la suite
Cette nouvelle mesure s’inscrit dans les différents chantiers du Secrétariat permanent du processus de Kimberley (Snppk) pour la mise en œuvre de » ...la suite
L’affaire révélée ce mercredi par «Libération» dessine les contours d’un système financier occulte autour du pétrole congolais, une manne » ...la suite