Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Centrafrique : Le gouvernement réagit au lendemain de l’attaque de Bossangoa
Centrafrique : Le gouvernement réagit au lendemain de l’attaque de Bossangoa

 

 

 Judicael Yongo  novembre 29, 2022 2:36

BOSSANGOA, le 29 Novembre 2022 (RJDH) —La Situation sécuritaire à Bossangoa dans l’Ouham est sous contrôle et une enquête est ouverte, selon le communiqué gouvernemental en date du 28 novembre. Communiqué qui condamne cette attaque aérienne.

Le pays assiste ces derniers temps à un regain de tension, ou encore de violences dans l’arrière-pays, notamment dans la partie Nord-ouest et Nord-Est de la Centrafrique comme à chaque saison sèche.  Le pire s’était produit il y’a deux jours, dans la nuit du 27 au 28 novembre, aux environs de 2 heures du matin, un aéronef  inconnu a survolé la ville de Bossangoa dans l’Ouham, considéré comme le fief de la CPC qui a tenté marcher sur Bangui fin 2020.

Dans le communiqué signé du gouvernement, il tient à informer l’opinion nationale et internationale de cet acte ignoble perpétré par ces ennemis de la paix et qui ne restera pas impuni.

Le gouvernement prend acte des préoccupations de l’Assemblée Nationale  et l’informe de l’ouverture d’une enquête judiciaire. Toutefois, le gouvernement appelle au calme et à la vigilance et rassure la population que des dispositifs sont pris par les FSI, les forces alliées et la MINUSCA, pour leur sécurité.

Joint au téléphone ce 29 Novembre 2022 par le RJDH, une source surplace à Bossangoa confirme la reprise des activités en ces termes: « les commerces sont ouverts, les moto-taxi circulent. Cependant, cette reprise demeure encore timide dans les établissements primaires et secondaires. »

Pour ce qui est des dispositifs sécuritaires, elle confirme la présence des FSI et la patrouille mixte FDS-FSI et l’effectif renforcé des troupes au niveau des barrières, proche de Nana-Bakassa, Ouham-Bac et  l’entrée  côté Bangui, dans la soirée du 28 novembre.

Cet aéronef selon le communiqué gouvernemental a survolé la ville de Bossangoa la nuit du 28 novembre vers 2 heures 50 mn et a largué des explosifs, prenant pour cible, la base des FDS, celle des alliés et aussi l’usine de coton ayant occasionné d’importants dégâts matériels. L’aéronef, toujours d’après ce communiqué, a également survolé la ville de Bozoum et pris la direction Nord du Pays, avant de traverser les frontières.

Christelle FANDOMA

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’insécurité et la dégradation de l’axe routier Bangui-Bangassou inquiètent les usagers. Selon ces derniers, cette situation impacte négative » ...la suite
Les rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) multiplient les attaques contre les positions des Forces armées centrafricaines d » ...la suite
Le poste de la douane de Béloko (Nord-ouest) a été complètement ravagé, ce samedi 21 janvier 2023, par un incendie à la suite d’une attaque » ...la suite
L'école Ouakara située à 4 km du centre-ville de Kaga-Bandoro sur l'axe Botto, peine à fournir de meilleures conditions d'études aux élèves. En » ...la suite
Dans leurs traditionnels messages livrés aux peuples de Dieu lors de la clôture de la 1ère session ordinaire de la Conférence Épiscopale Centrafr » ...la suite
L’inflation, les violences exercées par les forces et groupes armés, les épidémies et le manque d’infrastructures et de services de base contr » ...la suite
La question d’augmentation du prix des hydrocarbures est toujours d’actualité en République centrafricaine. Elle a été abordée, ce mardi 17 j » ...la suite
Les évêques de République centrafricaine ont tenu, du 4 au 16 janvier, leur assemblée plénière à Bimbo, dans l’archidiocèse de Bangui. Dans » ...la suite
La capitale centrafricaine n’en finit pas encore avec les incendies. Au moins sept (7) boutiques ont été calcinées dans la nuit du jeudi 12 janvi » ...la suite
Les évêques de Centrafrique s’inquiètent des multiples défis auxquels le gouvernement fait face. Ils ont invité, ce mardi 10 janvier, le Premie » ...la suite