Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Centrafrique: imbroglio à la suite de l’arrestation à Bangui de deux anciens militaires français
Centrafrique: imbroglio à la suite de l’arrestation à Bangui de deux anciens militaires français

 

https://www.rfi.fr/ Publié le 12/01/2023 - 16:07

En Centrafrique, deux anciens militaires français, qui travaillent pour la Mission des Nations unies dans le pays (Minusca), ont été interpellés par la Police de l'air et des frontières, mardi 10 janvier, à leur arrivée à l'aéroport international de Bangui. Une information que vient de confirmer la Minusca dans un communiqué. Celle-ci assure être « en contact avec les autorités nationales centrafricaines afin de résoudre la situation ». Explications.

Les deux Français venaient d'atterrir à l'aéroport international de Bangui aux environs de 16h, heure locale, le mardi 10 janvier lorsqu'ils sont interpellés par la Police de l'air et des frontières centrafricaine. Selon une source diplomatique, elle va leur prendre leurs passeports, leurs cartes d'identité de la Minusca et leurs ordinateurs, avant de les « exhiber » à la presse pro-pouvoir qui va les présenter comme « des militaires français » qui tentaient de s'introduire dans le pays sans aucun visa, dans le but de déstabiliser le Centrafrique.

MINUSCA confirme l’arrestation, le 10 /01/23, de 2 membres de son personnel (consultants), de nationalité

 

 

Centrafrique : deux militaires français arrêtés pour défaut de visas

Publié le 12.01.2023 à 18h18 par APA Journal de Brazza

Les soldats sont « deux membres » du personnel de consultants internationaux de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca).Mardi 10 janvier aux environs de 16 heures (heure locale), deux soldats de nationalité française ont été arrêtés à leur arrivée à l’aéroport Bangui-M’Poko par les autorités centrafricaines.

Selon l’agence de presse turque Anadolu, citant la Minusca, les militaires français font partie du personnel de consultants de la mission onusienne déployé dans le pays. Dans un communiqué, la force de l’ONU en Centrafrique a indiqué être « en contact actuellement avec les autorités nationales centrafricaines afin de résoudre la situation ».

« Les militaires ont été arrêtés mardi dans l’après-midi et depuis là, ils sont détenus par la PAF (Police aux frontières) pour absence de visa », a déclaré à Anadolou, Steve Tangoa, conseiller du Président centrafricain Faustin Archange Touadéra.

A en croire Steve Tangoa, les visas des deux ressortissants français n’ont pas été demandés à Paris pour contourner les dispositifs de contrôle à priori mis en place par le ministère des Affaires étrangères.

« Ils espéraient ainsi passer entre les nasses en obtenant les visas à l’aéroport de Bangui. Cette procédure obsolète doit cesser. Mise en place pour faciliter les voyages vers la RCA de ressortissants de pays dans lesquels nous n’avons pas de représentations diplomatiques, elle est utilisée aujourd’hui de façon anarchique. Bref ! Les enquêtes sont en cours et si rien ne leur est reproché, ils seront élargis. Et c’est le lieu de rappeler la nécessaire coordination avec la Minusca pour la délivrance et le contrôle des accréditations », a-t-il affirmé.

Du côté de Paris, aucune réaction officielle n’a pour le moment été notée.

En février 2022, quatre militaires français qui constituaient l’équipe de protection rapprochée du général Stéphane Marchenoir, chef d’état-major de la Force de la Minusca, avaient été arrêtés à l’aéroport de Bangui avant d’être libérés par la suite.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La mission onusienne en Centrafrique a annoncé mercredi qu'elle aidera les autorités locales à réhabiliter le poste de douane de Béloko (ouest) d » ...la suite
La première session criminelle de l’année 2023 se déroulera du 06 février au 08 mars 2023, et l’audience du tirage au sort des jurés est pré » ...la suite
La filière nigérienne d'Orano, anciennement Areva, a exploité pendant 40 ans cette mine d'uranium dans le Sahara pour alimenter des centrales nucl » ...la suite
Mme Yellen, depuis vendredi à Dakar, première étape d'un déplacement en Afrique, a visité le site historique de Gorée en compagnie de son maire » ...la suite
Quand certains tuent par les armes, d’autres, en revanche, choisissent l’intoxication comme solution la plus simple pour exterminer une population » ...la suite
Le Président de la République, Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadéra, a reçu en audience samedi 14 janvier 2023, au Palais de la Ren » ...la suite
Sixième langue la plus parlée au monde, le français est parlé dans de nombreux pays du monde. Cependant, il faut discerner les pays où notre lang » ...la suite
Les assises du 4ème Congrès de la société centrafricaine de gynécologie et d’obstétrique (SOCAGO) ont pris fin le jeudi 13 janvier 2023 à Ban » ...la suite
Les cheffes de la diplomatie française et allemande ont appelé vendredi les pays africains à condamner l'agression russe en Ukraine, tout en insist » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) avait annoncé jeudi l’arr » ...la suite