Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Société » Centrafrique : situation catastrophique à l’école Ouakara de Kaga Bandoro
Centrafrique : situation catastrophique à l’école Ouakara de Kaga Bandoro

 

https://www.radiondekeluka.org/ mercredi 18 janvier 2023 16:35

L'école Ouakara située à 4 km du centre-ville de Kaga-Bandoro sur l'axe Botto, peine à fournir de meilleures conditions d'études aux élèves. En cause, le manque de tables-blancs et d’enseignants qualifiés.

Durement affectée par la crise sécuritaire (préfecture de la Nana Grébizi), la ville de Kaga Bandoro et ses infrastructures ont été, durant des années, réduites à néant. Parmi les infrastructures les plus touchées, il y a les bâtiments scolaires, dont la plupart sont tombés en ruine.

La parfaite illustration est l’école Ouakara, située à environ 4 Km de Bandoro centre. Cet établissement public du fondamental 1 dispose d’un seul bâtiment de trois (3) salles de classe. Seulement, le bâtiment n’a plus de toiture et toutes les salles sont dépourvues de tables-bancs.

Dans une salle visitée par Radio Ndeke Luka, l’effectif des élèves est pléthorique. Certains apprenants sont assis à même le sol, d’autres, sur des morceaux de briques pour suivre les cours.

Besoin de tables-bancs et bureaux

"La situation est catastrophique. J’ai dans ma classe, 206 élèves. Ils sont assis à même le sol. Nous avons besoin de tables-bancs. Même les enseignants aussi n’ont pas de bureaux", déplore Alice Yakété, une enseignante de l’école Ouakara.

- Lire aussi : Centrafrique : 62 ans après l’indépendance, l’Éducation a du plomb dans l’aile

En plus d’un effectif pléthorique, le manque de toiture oblige les enseignants à libérer plus tôt que prévu les élèves.

Unicef appelée à l’aide

"Nous enseignons jusqu’aux environs de 10 heures. S’il fait chaud, nous sommes obligés de libérer les élèves. Je lance un appel à notre partenaire, l’Unicef, pour nous venir en aide. L’école compte 403 élèves, mais manque de tout" plaide Sadrack Bamingara, directeur de l’école Ouakara.

En attendant une réhabilitation digne de ce nom, les responsables du ministère de l’Education, présents dans la région, font savoir que des plaidoyers ont été menés auprès de certains partenaires et qu’une solution d’urgence est en vue.   

Toitures en bâche

"Nous avons pris langue avec les partenaires à savoir l’Unicef et la PAD qui ont bien voulu nous accorder leur appui en nous fournissant des bâches. Donc, dans les jours qui viennent, nous allons les mettre sur les toitures en attendant que la mission de réhabilitation annoncée par le département, puisse venir nous soutenir pour que nous puissions mettre les enfants dans les conditions d’apprentissage", rassure Nicolas Mbayéro, chef secteur scolaire de Kaga-Bandoro.

Après plusieurs années d’inactivité à cause de l’insécurité, l’école Ouakara, qui avait été vandalisée, tente de renaître de ses cendres. Cependant, il reste beaucoup à faire pour parfaire les conditions d’études.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L’insécurité et la dégradation de l’axe routier Bangui-Bangassou inquiètent les usagers. Selon ces derniers, cette situation impacte négative » ...la suite
Les rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) multiplient les attaques contre les positions des Forces armées centrafricaines d » ...la suite
Le poste de la douane de Béloko (Nord-ouest) a été complètement ravagé, ce samedi 21 janvier 2023, par un incendie à la suite d’une attaque » ...la suite
Dans leurs traditionnels messages livrés aux peuples de Dieu lors de la clôture de la 1ère session ordinaire de la Conférence Épiscopale Centrafr » ...la suite
L’inflation, les violences exercées par les forces et groupes armés, les épidémies et le manque d’infrastructures et de services de base contr » ...la suite
La question d’augmentation du prix des hydrocarbures est toujours d’actualité en République centrafricaine. Elle a été abordée, ce mardi 17 j » ...la suite
Les évêques de République centrafricaine ont tenu, du 4 au 16 janvier, leur assemblée plénière à Bimbo, dans l’archidiocèse de Bangui. Dans » ...la suite
La capitale centrafricaine n’en finit pas encore avec les incendies. Au moins sept (7) boutiques ont été calcinées dans la nuit du jeudi 12 janvi » ...la suite
Les évêques de Centrafrique s’inquiètent des multiples défis auxquels le gouvernement fait face. Ils ont invité, ce mardi 10 janvier, le Premie » ...la suite
L'Unicef juge critique la déscolarisation des enfants en Afrique. C'est là, que l’on note les taux les plus élevés d’exclusion de l’éducati » ...la suite