Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Dossiers » La Russie et des pays africains envisagent d’abandonner le dollar et l’euro dans leurs échanges commerciaux (Sergueï Lavrov)
La Russie et des pays africains envisagent d’abandonner le dollar et l’euro dans leurs échanges commerciaux (Sergueï Lavrov)

 

Lu pour vous

 

La Russie et des pays africains envisagent d’abandonner le dollar et l’euro dans leurs échanges commerciaux (Sergueï Lavrov)

(Agence Ecofin) 23 janvier 2023 17:12 - En réponse aux sanctions occidentales, Moscou a déjà convaincu certains de ses principaux partenaires commerciaux comme l’Inde et la Chine d’intensifier l'utilisation des monnaies nationales dans les règlements mutuels.

La Russie et des pays africains s’orientent vers l’utilisation des devises nationales pour les règlements de leurs échanges commerciaux, a annoncé le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov mercredi 18 janvier.

« Comme vous le savez, nous prévoyons un deuxième sommet Russie-Afrique cette année […] et nous préparons une série d'événements à cette occasion. Des documents sont en cours d'élaboration pour reconfigurer les mécanismes d'interaction face aux sanctions, et nous créerons de nouveaux outils pour la coopération en matière de commerce, d'investissement, des chaînes d'approvisionnement et de paiements », a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse sur le bilan des activités de la diplomatie russe en 2022. Et d’ajouter : « Il y a une transition vers les règlements en monnaies nationales. Ce processus n'est pas rapide, mais il est en cours et il prend de l'ampleur ».

A la pointe du mouvement de contestation de l'hégémonie mondiale du billet vert depuis plusieurs années, Moscou a accéléré la dédollarisation du commerce extérieur depuis le début de la guerre en Ukraine. Elle a déjà convaincu certains de ses principaux partenaires commerciaux, dont l'Inde et la Chine, d’intensifier l'utilisation des monnaies nationales dans les règlements mutuels.

Dans le cadre des sanctions imposées à la Russie par les pays occidentaux, les principales banques russes ont été privées d'accès à Swift, une plateforme de messagerie sécurisée permettant des opérations cruciales comme des ordres de transferts de fonds entre banques.

En juin 2022, le ministre russe du Commerce, Denis Manturov et son homologue égyptien, Nevine Gamea, avaient annoncé leur intention d’utiliser leurs devises nationales pour les règlements de leurs échanges commerciaux bilatéraux.

Outre l’Egypte, les principaux partenaires commerciaux de la Russie sur le continent africain sont l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Soudan, l'Ethiopie et le Nigeria.

 

La production mondiale d’uranium devrait dépasser 66 000 tonnes en 2026 (rapport)

 

(Agence Ecofin) 25 janvier 2023 17:26 - Selon la World Nuclear Association, la Namibie est le deuxième producteur mondial d’uranium avec 5 753 tonnes en 2021, derrière le Kazakhstan. Sur le continent africain, le pays est suivi du Niger (7ème mondial) dont les mines ont livré 2 248 tonnes la même année.

La production mondiale d’uranium devrait connaitre un taux de croissance annuel composé de 4,46 % entre 2022 et 2026. C’est ce que révèle un rapport publié en décembre 2022 par ResearchAndMarkets qui précise qu’elle atteindra 66 320 tonnes en 2026, contre 55 690 tonnes en 2022.

Cette augmentation sera soutenue par plusieurs facteurs, dont l’augmentation des capacités nucléaires dans le monde. Pour produire une énergie avec le moins d’émissions de gaz à effet de serre possible, plusieurs pays renforcent leurs investissements dans le secteur.

La Chine pourrait par exemple devenir le plus grand producteur d’énergie nucléaire au monde d’ici 2030. Sa capacité nucléaire installée devrait ainsi passer de 34 GW en 2016 à 111 GW en 2030, selon l’Agence Internationale de l’Énergie. En France, le président Emmanuel Macron a annoncé en février 2022 la construction d’au moins six réacteurs nucléaires d’ici 2050 pour un investissement estimé à 46 milliards d’euros.

Conscients de cette croissance de la demande, il faut souligner que d’importants pays producteurs se préparent déjà à en profiter, particulièrement en Afrique. Sur le continent, les deux principaux producteurs (Namibie et Niger) préparent actuellement le redémarrage de mines placées en maintenance et entretien il y a quelques années ou la construction de nouvelles mines, avec le concours de compagnies minières canadiennes et australiennes notamment.

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Maître de plusieurs pays africains pendant plusieurs décennies, la France semble se retrouver actuellement à l’épreuve d’une perte de confianc » ...la suite
Au Burkina Faso, la question du départ des troupes françaises agite l’actualité depuis quelques jours. L’Agence d’information du Burkina (AIB » ...la suite
Les forces militaires françaises sont sommées de quitter le Burkina Faso dans un délai d’un mois. Environ 400 éléments français sont stationn » ...la suite
Au Mali, un coup d’État mené en deux temps, une campagne anti-française encouragée, voire inspirée par la Russie et le déploiement du groupe p » ...la suite
Les actifs ont été récupérés suite à des jugements définitifs prononcés par des tribunaux dans des affaires de corruption impliquant des membr » ...la suite
Le groupe Wagner a dévoilé, dans une vidéo diffusée le 14 janvier, le nom du commandant menant l’attaque sanglante sur la ville de Soledar, en U » ...la suite
Entre Touadéra et Bozizé, un dernier round avant un nouvel exil ? L’ancien président centrafricain François Bozizé va-t-il devoir quitter N » ...la suite
Le groupe privé Wagner est connu pour ses activités de mine au Mali, en République Centrafricaine et au Cameroun. Depuis l’invasion de l’Ukrain » ...la suite
Le 10 janvier au Conseil de Sécurité, Américains et Russes se sont étripés au sujet de Wagner en Afrique. Les premiers accusant les seconds de » ...la suite
En même temps que la guerre en Ukraine, les Russes poursuivent leurs actions d'influence en Afrique. Depuis quelques semaines est apparue une nouvell » ...la suite