Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » LA MINUSCA PARTICIPE ACTIVEMENT AUX TRAVAUX PREPARATOIRES DE LA PREMIERE SESSION CRIMINELLE DE L’ANNEE 2023 EN RCA
LA MINUSCA PARTICIPE ACTIVEMENT AUX TRAVAUX PREPARATOIRES DE LA PREMIERE SESSION CRIMINELLE DE L’ANNEE 2023 EN RCA

NOTE D’INFORMATION  

 

LA MINUSCA PARTICIPE ACTIVEMENT AUX TRAVAUX PREPARATOIRES DE LA PREMIERE SESSION CRIMINELLE DE L’ANNEE 2023 EN RCA  

 

Bangui, le 25 janvier 2023 - La première session criminelle de l’année 2023 se déroulera du 06 février au 08 mars 2023, et l’audience du tirage au sort des jurés est prévue le 27 janvier 2023. « La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) participe activement aux travaux préparatoires de cette session », a annoncé le porte-parole par intérim de la Mission, Guy Karema, au cours d’un point de presse, ce mercredi, à Bangui.  

 En substance, Guy Karema, a souligné que la Mission soutient la sécurisation de la session criminelle, y compris assurer l’interdiction des armes à feu à l’intérieur de la salle d’audience, la ponctualité dans le démarrage des audiences, et la coordination entre les différentes entités notamment lors de l’extraction et le transport des accusés.  « 28 affaires sont inscrites au rôle, y compris 14 affaires de violences sexuelles et deux affaires de meurtre concernant des casques bleus », a-t-il précisé, ajoutant que « ces affaires concernent 55 accusés en détention, dont une femme, deux accusés en liberté provisoire et plusieurs autres en fuite ».  

Par ailleurs, insistant sur l’appui de la MINUSCA dans le secteur de la justice en République centrafricaine, Guy Karema a informé que la MINUSCA a organisé, le 24 janvier dernier, un atelier de réflexion à l’intention des membres du corps judiciaire, sur la protection des victimes et témoins, en appui à la Cour d’appel de Bangui, et en collaboration avec la Politique sectorielle de la Justice. « Une des recommandations de l’atelier a été d’entériner les mesures de protection retenues par un acte d’administration judiciaire à prendre par le président de la Cour d’appel », a-t-il dit.  

D’autre part, le porte-parole par intérim de la MINUSCA a fait état de l’arrivée, le 24 janvier, de neuf députés de la Haute-Kotto, de la Vakaga, de la Ouaka et de la Basse Kotto, à Bria, venant participer à l’atelier d'évaluation à mi-parcours du Plan d'action stratégique du Bureau du secteur Est de la MINUSCA, sur la protection des civils, qui se tient les 25-26 janvier. « Les élus de la Nation ont salué les réalisations de la MINUSCA et ses efforts à la stabilisation et à la restauration de l’autorité de l'État. Ils ont aussi loué la bonne collaboration avec les autorités locales et la population », a dit Guy Karema, ajoutant que « la délégation a participé à diverses activités, notamment le don du bataillon cambodgien aux élèves, et visité des projets financés par la MINUSCA ».  

 De son côté, le porte-parole de la Force, le lieutenant-colonel Abdoul Aziz Ouédraogo, a fait état d’une situation sécuritaire tendue à certains endroits du pays. Une situation poussant les casques bleus « à accentuer leurs opérations et leurs mouvements en conduisant simultanément des patrouilles robustes de longues portées dans plusieurs directions et dans plusieurs régions, dans le but de réduire la liberté de mouvement des éléments armés », a-t-il dit, soulignant que « 1.809 patrouilles ont été effectuées par les soldats de la paix, sur l’ensemble du territoire centrafricain ».  

 Au secteur centre, « la présence robuste et dissuasive des casques bleus de la Force conjointe de Bambari continue de rassurer la population civile. Les soldats de la paix népalais ont dominé la zone Pouloubou-Mingala. A l’ouest, les casques bleus ont marqué une présence robuste avec des patrouilles motorisées et piétonnes sur les différents axes afin d’identifier et sécuriser les couloirs de transhumance et les points chauds. Au secteur Est, la Force de la MINUSCA continue de mener des activités opérationnelles soutenues ayant permis de couvrir les axes Bria-Ouadda, Bria-Irabanda, Bria-Yalinga, pour être au plus près des populations des zones reculées », a détaillé le lieutenant-colonel Abdoul Aziz Ouédraogo.  

 Pour sa part, le porte-parole par intérim de la Police, l’adjudant-chef Casimir Nagalo, a fait écho de la visite de travail, le 18 janvier, à Bria, du chef de la composante Police, le commissaire Christophe Bizimungu, dans le but de rencontrer les officiers de police individuels présents dans la zone. « Il les a félicités pour le travail abattu et salué leur engagement à Sam-Ouandja, avant de prêter une oreille attentive à leurs préoccupations », a dit Casimir Nagalo, ajoutant que le chef des UNPOL a également visité l’Unité de Police Constituée Mauritanienne, arrivée récemment en Centrafrique, et basée à Bria. « Le commissaire Christophe Bizimungu les a exhortés à garder la posture de sa prédécesseuse et à s’investir davantage dans les patrouilles pour sécuriser la population », a rapporté l’adjudant-chef Casimir Nagalo.  

 Enfin, le porte-parole par intérim de la Police est revenu sur la semaine de la Police de la MINUSCA, tenue du 16 au 22 janvier, soulignant qu’elle a permis d’expliquer à la population centrafricaine le rôle de la Police des Nations Unies dans le rétablissement de la paix et la sécurité dans le pays.  

 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
La mission onusienne en Centrafrique a annoncé mercredi qu'elle aidera les autorités locales à réhabiliter le poste de douane de Béloko (ouest) d » ...la suite
La filière nigérienne d'Orano, anciennement Areva, a exploité pendant 40 ans cette mine d'uranium dans le Sahara pour alimenter des centrales nucl » ...la suite
Mme Yellen, depuis vendredi à Dakar, première étape d'un déplacement en Afrique, a visité le site historique de Gorée en compagnie de son maire » ...la suite
Quand certains tuent par les armes, d’autres, en revanche, choisissent l’intoxication comme solution la plus simple pour exterminer une population » ...la suite
Le Président de la République, Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadéra, a reçu en audience samedi 14 janvier 2023, au Palais de la Ren » ...la suite
Sixième langue la plus parlée au monde, le français est parlé dans de nombreux pays du monde. Cependant, il faut discerner les pays où notre lang » ...la suite
Les assises du 4ème Congrès de la société centrafricaine de gynécologie et d’obstétrique (SOCAGO) ont pris fin le jeudi 13 janvier 2023 à Ban » ...la suite
Les cheffes de la diplomatie française et allemande ont appelé vendredi les pays africains à condamner l'agression russe en Ukraine, tout en insist » ...la suite
La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) avait annoncé jeudi l’arr » ...la suite
Le ministre chinois des Affaires étrangères Qin Gang a dit mercredi que l'Afrique devrait être mieux représentée au Conseil de sécurité de l'ON » ...la suite