Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Point de vue » QU'EST-CE QUI FAIT COURIR MACRON EN AFRIQUE ?
QU'EST-CE QUI FAIT COURIR MACRON EN AFRIQUE ?

QU'EST-CE QUI FAIT COURIR MACRON EN AFRIQUE ?

 

   Dans une conclusion d'un article récent, je demandais au Président élu des Français de ne plus remettre les pieds en Afrique puisqu'il nétait pas élu par les Africains, encore moins l'empereur de l' Afrique . L'encre de ma conclusion à peine séchée que cet homme incorrigible partit pour une tournée en Afrique ( Bénin, Cameroun, Guinée Bissau ) sans oublier l'envoi précipité en Algérie de son Premier Ministre et plus de seize ministres ! D'où ma question de savoir ce qui fait courir Macron en Afrique d'autant qu'il se murmure qu'il se prépare encore à se rendre à la veille des élections au Gabon de l'hémiplégique Ali Bongo qui entend se maintenir au pouvoir . 

   I . Le double standard

   Plus le Président élu des Français se rend en Afrique, plus il attise le sentiment anti-français dont se gargarisent la presse française et certains milieux politiques . Et comme cette même presse ne fait jamais un travail d'investigation et d'explication, le public français qui ne se donne pas non plus les moyens de savoir ce qui se passe réellement en Afrrique, se laisse berner par les bonimenteurs . Où a-t-on vu que les Français qui sont des centaines de milliers à vivre en Afrique ont été pourchassés dans les rues, traqués ou soumis à des brimades ? Je postule même que les Français vivant en Afrique sont mieux protégés que les Africains eux-mêmes, ce que leurs comptriotes de métropole ignorent ...

   Alors il faut expliquer tranquillement, patiemment aux naïfs, aux perroquets des chaînes de télévision et de radio en continu, aux thuriféraires du Président français et au Président lui-même qui surfe volontiers sur le "sentiment anti-français" ce qu'ils feignent de ne pas comprendre pour mieux rouler leurs propres compatriotes dans la farine .  De fait, il s'agit d'un sentiment anti France-Afrique hérité de l'esclavage, du colonialisme et du néocolonialisme où domine un paternalisme de mauvais aloi, un pillage en règle des matières premières du continent au travers d'une monnaie de singe imposée ( le franc CFA ), des bases militaires pour tenir les Africains démocrates en respect et soutenir les hommes de paille ( Présidents dictateurs imposés ) etc ...Bref, le lourd passif français en Afrique qui tarde à être expurgé devient franchement insupportable aux nouvelles générations afrricaines : elles ne veulent plus se laisser traire par les mêmes ingrats ! Au lieu de faire une oeuvre pédagogique auprès de son peuple, le Président Macron s'embrouille dans des concepts creux comme l'intimité militaire, l'intimité stratégique, la fin de l'abondance et autres inepties à endormir son public . Qu'est-ce qu'une intimité stratégique ? De plus , chaque fois qu'il va en Afrique ou en parle, il est trahi par son langage corporel : raideur physique, visage crispé, gestes saccadés, regards menaçants, coups de menton, rictus, syntaxe amphigourique, condescendance, arrogance... révèlent un homme en colère et passablement dépassé . Pourquoi ? En vertu de quoi fait-il la leçon à l'Afrique ? Voilà un homme qui prétend être né après la colonisation et qui se montre pire que ses prédécessurs . Que de contradictions pour un seul homme !   

   Ramener tout en Afrique à Wagner pour expliquer plus d'un siècle d'incurie, de gabegie,  de meurtres et pour tout dire de racisme est proprement malhonnête . 

   II . Quelques pistes de compréhension

    La France, patrie de la Légion étrangère, de Bod Denard de sinistre mémoire et de Barril a trouvé un bouc émissaire pour masquer ses échecs sur tous les plans en Afrique : le groupe Wagner du russe Evguéni Prigogine . Alors que les Africains font remarquer que c'est Macron et son ancien patron François Hollande qui font monter la côte de popularité de Poutine en pousuivant une politique d'un autre âge, en entretenant une politique contradictoire qui infantilise tout un continent . Pourquoi ne pas dire simplement aux Français que les cinquante sept centrales nucléaires françaises par exemple fonctionnent en grande partie grâce à l'uranium du Niger ? Que sans le Gabon, la France "serait comme une voiture sans essence" comme disait Bongo Ondimba naguère ? Etait-il si difficile d'expliquer aux Français qu'avec la guerre en Ukraine et le renchérissement des prix, c'est toujours et encore l'Afrique qui reste LA SOLUTION et qu'il faudra un jour s'asseoir pour discuter sérieusement avec elle ; au lieu d'une politique de la canonnière et de soutien aux dictateurs ( les Africains dans leur immense sagesse les appellent désormais les sous-préfets de la France ) vouée à l'échec ?

   En ce qui concerne la République centrafricaine, mon pays, Macron est allé au Cameroun pour verrouiller le corridor de Douala à Bangui pour asphyxier son économie, tuer sa population et surveiller Wagner . J'en veux pour preuves la nomination d'un général comme ambassadeur au Cameroun et les troubles qui ont suivi : incendie du poste de douanes de Béloko, attaque de Bossangoa, recrudescence des groupes armés ...La RCA est à jamais dans viseur de la France et les dirigeants centrafricains auraient tort de baisser la garde . La France ne pardonne pas à la RCA de donner le LA .

   L'ambassadeur français au Cameroun est aussi là pour assurer le ravitaillement de Kaka Déby, l'homme que Macron est allé nuitamment adouber au lieu de laisser les institutions tchadiennes opérer en installant le Présdident de l'Assemblée Nationale à la présidence pour la transition .

   En plagiant à peine le poète martiniquais Aimé Césaire, je dis que la France ruse avec ses principes en Afrique : elle est moribonde .

 

    Le Président élu des Français me fait penser à un des mes étudiants, turbulent, plein de certitudes erronnées, limite caractériel qui perturbe régulièrement les cours jusqu'à ce que je décide de le renvoyer définitivement au fond de la classe . Voilà un homme qu'on dit intelligent et qui reste psychologiquement rigide dans ses relations avec les dirigeants africains qui ont pour la plupart l'âge d'être ses pères ou grands pères ! Monsieur Le Président, pourquoi vous fourvoyez-vous à une époque où les jeunes Africains vous voient en transparence ? Le temps n'est-il pas venu de lever votre genou sur le cou de l'Afrique pour lui permettre de respirer et chercher d'autres partenariats gagnants ? S'abriter derrière Wagner pour justifier vos erreurs en Afrique est indigne de vous et de la France . Votre politique de soutien massif à l'Ukraine dans le sillage des Etats Unis et de l'Europe est un démenti formel de tout ce qui a été fait en Afrique . Sachez que tous les Africains ne s'appellent pas Achille Mbembé . Ne revenez en Afrique que quand vous aurez un vrai message de rupture à transmettre aux Africains . Tout le reste est de la mauvaise qui n'amuse plus ces derniers . A bon entendeur, salut ! 

   Que l'esprit de nos ancêtres protège l'Afrique . Unis, nous vaincrons .

 

                Le 21 Février 2023

                David KOULAYOM-MASSEYO 

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Dix ans après le lancement de Serval au Mali, l’ancien président de la République française (2012-2017) affirme, dans une interview à RFI et Fr » ...la suite
Le sociologue centenaire évoque les conflits traversés et plaide pour une résolution négociée du conflit en Ukraine. Le jour est gris, il pleu » ...la suite
Emmanuel Macron a accusé la Russie d'alimenter une propagande anti-française en Afrique pour servir un "projet de prédation" sur des pays africains » ...la suite
En Centrafrique, après sa lettre au président Faustin-Archange Touadéra, Danièle Darlan sort maintenant de son silence médiatique. L'ex-présiden » ...la suite
Dans le discours controversé qu'il a prononcé du haut de la tribune des Nations unies le 24 septembre dernier, le Premier ministre malien par intér » ...la suite
ENTRETIEN. L’économiste et ancien ministre togolais publie un livre plaidoyer dans lequel il propose un nouveau modèle économique basé sur le n » ...la suite
Je reviens de Bangui et ce que j'y ai vu m'a laissé complètement pantois : absence de rues praticables, chaussées abandonnées aux motos-taxis qui » ...la suite
En Centrafrique, c’est la parole d’un homme de paix : le cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, s’inquiète de la montée des d » ...la suite
Cette Chronique n’a pas pour objet de dire à l’Afrique qu’elle doit choisir son camp dans la guerre invisible que se livrent l’Occident et la » ...la suite
Cette Chronique n’a pas pour objet de dire à l’Afrique qu’elle doit choisir son camp dans la guerre invisible que se livrent l’Occident et la » ...la suite