Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Annonces & Divers » Centrafrique : victimes de violences en Tunisie, des ressortissants centrafricains appellent à l’aide
Centrafrique : victimes de violences en Tunisie, des ressortissants centrafricains appellent à l’aide

 

https://www.radiondekeluka.org/ mercredi 1 mars 2023 14:36

Depuis quelques jours les Centrafricains vivant en Tunisie sont inquiets des agressions dont sont victimes les noirs africains. Ces agressions font suite au discours du président tunisien Kaïs Saïed, le 22 février, contre la présence des migrants dans son pays. Face à ces violences, certains ressortissants centrafricains sont obligés de vivre en cachette tout en appelant à l’aide.

Selon plusieurs sources contactées par Radio Ndeke Luka, ces violences n’épargnent aucun ressortissant africain subsaharien. Conséquence, beaucoup de résidents, constitués à majorité d’étudiants, se voient obligés de ne plus sortir par crainte d’être agressés. Une vie de prison, selon les personnes visées. 

« La situation est explosive »

"Je ne suis pas sortie de chez moi depuis plusieurs jours. J’ai un bébé de 9 mois dans les bras. Son lait est fini. Mes réserves aussi sont finies et je ne sais comment sortir pour me réapprovisionner. La situation est explosive. Déjà, je me suis fait agresser 3 fois par des jeunes garçons à quelques mètres de la maison", témoigne Jessica Abezo, une étudiante centrafricaine.

Traumatisés, la plupart de ces résidents sont restés terrés chez eux en attendant un éventuel apaisement.

« On a aucun moyen de subsistance »

"Si la situation s’aggrave, comment allons-nous faire ? Nous avons contacté nos universités respectives. Il nous a été conseillé de rester sur place jusqu’à l’annonce d’une décision. Mais là, on a aucun moyen de subsistance. Qu’allons-nous devenir ? Nous demandons aux autorités de notre pays d’intervenir", s’inquiète Priscille Mbongo, une autre étudiante centrafricaine.

Des vagues de condamnation ont été enregistrées depuis la sortie du président tunisien contre la présence des migrants subsahariens dans son pays. L’Union Africaine, de son côté, a qualifié ces propos de racistes. Cependant, lors d’une manifestation, le 25 février, plusieurs centaines de tunisiens ont exprimé leur soutien aux migrants tout en appelant leur président à faire preuve de tolérance.

0 commentaire

Soyez la première personne à vous exprimer !

Mon commentaire

Dans la même catégorie
Blessé dans une attaque au colis piégé en décembre et évacué en Russie, Dmitri Sytyi est sur le point de revenir en Centrafrique. L’occasion p » ...la suite
Les infrastructures ont été officiellement remises ce lundi au gouvernement centrafricain en présence des partenaires. La prochaine étape de ce pr » ...la suite
La mission onusienne en Centrafrique a annoncé mercredi qu'elle aidera les autorités locales à réhabiliter le poste de douane de Béloko (ouest) d » ...la suite
La première session criminelle de l’année 2023 se déroulera du 06 février au 08 mars 2023, et l’audience du tirage au sort des jurés est pré » ...la suite
La filière nigérienne d'Orano, anciennement Areva, a exploité pendant 40 ans cette mine d'uranium dans le Sahara pour alimenter des centrales nucl » ...la suite
Mme Yellen, depuis vendredi à Dakar, première étape d'un déplacement en Afrique, a visité le site historique de Gorée en compagnie de son maire » ...la suite
Quand certains tuent par les armes, d’autres, en revanche, choisissent l’intoxication comme solution la plus simple pour exterminer une population » ...la suite
Le Président de la République, Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadéra, a reçu en audience samedi 14 janvier 2023, au Palais de la Ren » ...la suite
Sixième langue la plus parlée au monde, le français est parlé dans de nombreux pays du monde. Cependant, il faut discerner les pays où notre lang » ...la suite
Les assises du 4ème Congrès de la société centrafricaine de gynécologie et d’obstétrique (SOCAGO) ont pris fin le jeudi 13 janvier 2023 à Ban » ...la suite