Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » République centrafricaine : La persistance des foyers de conflits en Afrique démontre la nécessité de garantir l'état de droit
République centrafricaine : La persistance des foyers de conflits en Afrique démontre la nécessité de garantir l'état de droit
United Nations (New York) 27 Septembre 2012

Le Ministre des affaires étrangères de la République centrafricaine, Antoine Gambi, a déclaré mercredi à l'Assemblée générale de l'ONU que la persistance des foyers de tensions et la recrudescence des conflits qui continuent de sévir au Mali, en République démocratique du Congo, au Soudan et au Soudan du Sud, ou encore en Côte d'Ivoire démontrait la nécessité de garantir l'état de droit tant au niveau national qu'au niveau international.

« Le Gouvernement centrafricain avait réalisé d'énormes efforts pour soutenir les activités visant à promouvoir l'état de droit, la justice et la transparence dans la gestion des capacités nationales pour faire respecter les droits de l'homme », a assuré M. Gambi.

« Cela s'est, notamment, traduit par une adhésion entière à plusieurs instruments internationaux relatifs à la promotion des droits de l'homme et par l'adoption, en décembre 2004, d'une nouvelle Constitution qui consacre les principes de la bonne gouvernance, le respect des droits de l'homme ou l'élargissement du champ des libertés individuelles et collectives, » a-t-il ajouté.

3 commentaires

A
Ce Ministre Antoine GAMBI, doit se rendre à la CPI depsoer dans le cadre du procès contre JP BEMBA, car à l'époque des faits, il était Chrf d'etat major des FACA, donc coordonateur des opérations sur le terrain, même si nous le savons après que c'était un traite, car il à collaborer avec les rebelrain, même si nous le savons après que c'était un traite, car il à collaborer avec les rebelles de BOZIZE, d'ou sa montée en puissance depuis de BOZIZE est au pouvoir, je repete, il doit déposer ne ce reste comme temoin, devant la CPI, pour la manifestation de la vérité: Où était -il au moment des exactions, qu'a t-il dit et fait pour en éviter, qui commandait les troupes, qui donnait les ordres sur le théatre des opérations ?
bref des séries de questions qui pouvait aider à la manifestation de la vérité?
» lire la suite
T
Il s
F
C'est du foutage de gueule que d'entendre dire « Le Gouvernement centrafricain avait réalisé d'énormes efforts pour soutenir les activités visant à promouvoir l'état de droit, la justice et la transparence dans la gestion des capacités nationales pour faire respecter les droits de l'homme nsparence dans la gestion des capacités nationales pour faire respecter les droits de l'homme »

Monsieur M. Gambi, Chef d'Etat Major à l'époque ou Bemba entrait dans Bangui et ou leur Système collabora avec les Gbaya Mu Legé (Bayamulengue) pour violer les Centrafricain, il y a avit un Etat de Droit? Et avec Feindiro et Bozize c'est aussi un etat de droit?.
» lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L'ex-ministre des Finances et du Budget, Henri-Marie Dondra vient d'être nommé premier ministre après la démission de Firmin Ngrebada. Mais qui es » ...la suite
24 heures après la démission du premier ministre sortant Firmin Ngrebada, le président Faustin-Archange Touadéra a nommé ce 11 juin, Henri-Mari » ...la suite
La Russie soutient ouvertement depuis 2018 le gouvernement de Touadéra, notamment grâce à un accord bilatéral de défense et de nombreux paramilit » ...la suite
Alors que des discussions ont été engagées entre les émissaires de la CEEAC, la Communauté des États d’Afrique centrale et plusieurs acteurs d » ...la suite
Le Président de la République, Paul BIYA, a reçu en audience dans l’après-midi de mercredi 10 février 2021, la Ministre des Affaires étrangèr » ...la suite
La mise en œuvre de l'accord de paix du 6 février 2019 (APPR-RCA) entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés devrait créer les condit » ...la suite
Je voudrais avant tout propos, vous inviter à observer avec moi, une minute de silence à la mémoire de l’Imam KOBINE LAYAMA, messager de paix et » ...la suite
Pour la ministre centrafricaine des Affaires étrangères, la réconciliation nationale passe aussi par la reddition des comptes pour mettre un terme » ...la suite
Le dialogue inclusif sollicité par le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Antonio Guterres, s’intègre dans la mouvance de » ...la suite
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exhorté mercredi les autorités centrafricaines "à entamer un véritable dialogue politique i » ...la suite