Notre mission, toujours vous informer
Accueil » Politique » Bozizé rend hommage à la Force multinationale africaine
Bozizé rend hommage à la Force multinationale africaine
BANGUI, 29 sept 2012 (AFP) - Le président centrafricain François Bozizé a rendu hommage à la Force multinationale de l'Afrique centrale, composante militaire de la Mission de consolidation de la paix en Centrafrique, dans un discours diffusé à la radio nationale samedi.

La Force multinationale (Fomac), arrivée dans le pays en 2008, en remplacement d'une précédente force présente depuis 2002, a compté jusqu'à 500 soldats provenant du Gabon, de la République Démocratique du Congo, du Tchad et du Cameroun. Elle se retire progressivement du pays, qu'elle doit avoir quitté définitivement avant le 31 décembre 2013.

"Les contingents (de la Fomac) ont consenti d'énormes sacrifices pour la consolidation de la paix et la stabilité, avec responsabilité", a affirmé M. Bozizé vendredi au Camp militaire M'poko, situé près de l'aéroport de Bangui.

"La Fomac (a) assuré le déploiement et la sécurisation du matériel électoral, rétrocédé aux forces armées centrafricaines des matériels et des casernes militaires, et mené des opérations de sécurisation du terrain, qui ont largement contribué au bon déroulement des opérations électorales et au maintien de la stabilité", a ajouté le président.

"Sa participation aux questions politiques, notamment le rapatriement de Baba Laddé et l'instauration d'un climat favorable aux négociations entre le gouvernement et la (rébellion) CPJP (Convention des patriotes pour la justice et la paix) ont conféré à cette force sous-régionale une dimension internationale", a-t-il déclaré.

La CPJP, dernière grande rébellion centrafricaine active, a intégré fin août le processus de paix en cours depuis 2008. Le chef rebelle tchadien Baba Laddé qui sévissait dans le centre du pays s'est rendu le 2 septembre.

Aujourd'hui, la Fomac est composée essentiellement de quelque 300 soldats gabonais. Les forces armées centrafricaines peinent toujours à contrôler l'ensemble du territoire, toujours en proie à des groupes armés, des coupeurs de routes ou des braconniers.


NDLR : "La Fomac (a) assuré le déploiement et la sécurisation du matériel électoral, rétrocédé aux forces armées centrafricaines des matériels et des casernes militaires, et mené des opérations de sécurisation du terrain, qui ont largement contribué au bon déroulement des opérations électorales et au maintien de la stabilité".

Cet hommage si appuyé de Bozizé au rôle de la FOMAC dans sa prétendue victoire électorale de janvier 2011 est très suspect car tout le monde n

1 commentaire

D
Jsuques à quand la RCA doit vivre sous mandat des armées étrangères pour sa sécurité et sa stabilité?
A la RCA de prendre en main son devenir dans ce monde où les mutations sont multiples et que chaque a besoin et doit balayer devant sa porte.1996-97 à 2013...c'est trop pour un pays qui se réclame esoin et doit balayer devant sa porte.1996-97 à 2013...c'est trop pour un pays qui se réclame souverain.Est ce un chauvinisme creux?Centrafricain, londo ndali ti kodoro ti mo! » lire la suite

Mon commentaire

Dans la même catégorie
L'ex-ministre des Finances et du Budget, Henri-Marie Dondra vient d'être nommé premier ministre après la démission de Firmin Ngrebada. Mais qui es » ...la suite
24 heures après la démission du premier ministre sortant Firmin Ngrebada, le président Faustin-Archange Touadéra a nommé ce 11 juin, Henri-Mari » ...la suite
La Russie soutient ouvertement depuis 2018 le gouvernement de Touadéra, notamment grâce à un accord bilatéral de défense et de nombreux paramilit » ...la suite
Alors que des discussions ont été engagées entre les émissaires de la CEEAC, la Communauté des États d’Afrique centrale et plusieurs acteurs d » ...la suite
Le Président de la République, Paul BIYA, a reçu en audience dans l’après-midi de mercredi 10 février 2021, la Ministre des Affaires étrangèr » ...la suite
La mise en œuvre de l'accord de paix du 6 février 2019 (APPR-RCA) entre le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés devrait créer les condit » ...la suite
Je voudrais avant tout propos, vous inviter à observer avec moi, une minute de silence à la mémoire de l’Imam KOBINE LAYAMA, messager de paix et » ...la suite
Pour la ministre centrafricaine des Affaires étrangères, la réconciliation nationale passe aussi par la reddition des comptes pour mettre un terme » ...la suite
Le dialogue inclusif sollicité par le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Antonio Guterres, s’intègre dans la mouvance de » ...la suite
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exhorté mercredi les autorités centrafricaines "à entamer un véritable dialogue politique i » ...la suite